VIDEO. Victime d'un infarctus, un rugbyman belge est sauvé par ses adversaires
Ludovic a été sauvé par ses adversaires.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Des histoires comme celle-là, on veut en entendre tous les jours. Découvrez le témoignage du rugbyman sauvé et de l'un de ses adversaires.

Ludovic est un miraculé. Ce rugbyman belge, qui évolue à Nivelles, affrontait le club de Visé. Sorti du terrain, il a ensuite été victime d'un infarctus, s'écroulant après être sorti des vestiaires. C'est alors que ce papa de trois enfants - et bientôt quatre ! - a été secouru par des adversaires et supporters du camp d'en face. Parmi eux, Jean, policier qui lui adresse les premiers soins. "Je les remercie énormément." Ces premiers secours, ajoutés à l'utilisation du défibrilateur présent au stade, lui sauvent la vie. "Le docteur nous a dit qu’on lui avait sauvé la vie", confie Véronique, déléguée du club de Visé, aux caméras de RTL

Voilà en tout cas une superbe histoire, et la preuve de l'importance des formations aux premiers secours.

Crédit vidéo : RTL Info

Sur Facebook, Jean est revenu sur cette belle histoire avec un texte très touchant :

Dimanche 6 novembre 2016. Visé, stade de rugby, 13h47.
Visé reçoit Nivelles et on mène facilement 35-7, je crois à la mi-temps.
Purée, fait froid. Ça fait 20 min pour ma part que je rêve d'une bonne soupe ou d'être sur le pré à jouer. Mais voilà il y a 22 potes bien plus forts et tant mieux ainsi. Donc ce sera un royco et je dois aller le chercher moi-même. (Oui parce que j'ai déjà eu du mal à imposer mon coca zéro au milieu des tournées de chopes alors pour le royco il y a encore beaucoup de chemin....)
Je sors de la buvette et m'apprête à le savourer lorsque devant le vestiaire visiteur un Nivellois sorti à la mi-temps s'effondre. 25m de moi. Bon, il y a du monde autour et j'ai ma soupe en main. A priori pas pour moi.
Puis ça s'enchaîne vite. Le vieux Maurice Séba juste à côté du type crie "un médecin ! UN MÉDECIN !" puis il enchaîne "bon personne ? Vite un infirmier ???" Personne ne bouge mais là, je suis attentif. De désespoir, il crie "un rugbyman"
Je donne ma soupe à quidam et cours.
Topo : physique de 2eme ligne, inconscient.
Au moment où j'arrive, il respire et ceux avant moi le placent en PLS. Il serre sa mâchoire. Crise d'épilepsie ?
Je tente de lui décoincer la mandibule mais le lascar à la force d'un crocodile.
Bon tant pis, la clé de la Golf, en attendant une cuillère, fera le job.
A côté Véro Ponsen. Ça s'aggrave. Il respire de plus en plus mal et de manière espacée.
Puis il gaspe et arrête enfin de respirer. En moins d'une seconde il devient tout bleu.
Très court moment de solitude. Mais entre mes 3 neurones une éternité de réflexion.
"Non pas ici. Pas au rugby. Pas moi. Je suis pas médecin ni infirmier .... à peine des relents de brevet de secouriste datant de.... 1992, je suis pas prêt !"

OK on y va.
Sur le dos mon gars. Parce qu'entre mes mains t'es devenu mon pote.
Merde on fait comment.... OK tête en arrière, on sort la langue et on dégage le conduit.
Allez ta bouche c'est comme un carbu et moi je serai ton turbo mec.
Je suis pas seul. On lui déchire ses fringues et décide d'entamer le massage. Je sens le soutien des potes bienveillants derrière moi.
C'est pas du voyeurisme. On nous épaule maintenant.
Le brave Oli Meex fait arrêter le match.
Ouf du renfort.... Jérémy Nulens - sorti du match en courant s'il vous plaît ! - entame le massage cardiaque et arrive le défibrillateur.
Génial, c'est beaucoup plus frais dans sa tête.
Wonder Véro avait averti immédiatement les secours.... pendant ce temps on le choque.

L'ambulance arrive rapidement suivie du VIM. Ils reprennent le massage en main. Le coeur redémarre. D'emblée le médecin félicite. Nous on se retire.
Puis le doute s'installe. Affreux. J'aurais dû le masser plus tôt. Il est cramé là-haut. Certain. C'est sûr que c'est ma faute. Est-ce que j'avais pris son pouls ? 1000 questions torturent les trois isolés de mon bocal.
Et le médecin de remettre une couche "oui, il a fait un infarctus suivi d'un arrêt. Combien de temps entre la chute et le début du massage ? 5 min ???? Euh... ok".
Silence.
Maintenant lui c'est mon fils et je m'en veux comme pas possible.
J'ai tellement mal mais pourquoi ? Au taff j'ai vu bien pire.... sauf que tu vois le dimanche aprem, c'est ma putain de bulle où il n'y a que des gentils. Donc j'ai mal. J'apprends que sa femme est enceinte.... là c'est moi qui saigne.

Le soir faut que je sache. 20H direction la Cita.
Le médecin aux soins intensifs confirme "on attend de voir s'il se réveille pour faire un bilan neuro, mais le coeur est bien reparti et sans séquelle." Le caillot n'a pas eu le temps de faire des dégâts.
Pas plus rassuré. Je laisse mes coordonnées.
Purée c'est long.....

Mardi 08/11 - 18h15.
Coup de fil. Je connais pas le numéro.
"Allô monsieur ? Je suis la femme du rugbyman.... il a repris connaissance et va s'en sortir. Il parle bien et n'a pas de séquelles. Il a demandé l'échographie de son petiot"

Et une PUTAIN DE JOIE QUOI !!!!
"Merci merci merci madame. Longue vie à vous et joyeux rétablissement" ou quelque chose comme ça...
"Véro ? Jerem ? On l'a fait !!!!"

Moralité :
- Passez votre brevet secouriste.
- Sachez qu'il DOIT y avoir des défibrillateurs dans toutes les buvettes.
- Buvez du royco. C'est bon le royco.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Cat
    7811 points
  • il y a 3 ans

un peu de douceur dans ce monde de brut. Sa nous rappelle que la vie est belle surtout après sa. quelle entraide

  • Olmo
    13114 points
  • il y a 3 ans

Génial.

Un rayon de soleil dans ce ciel brumeux !!!!

Le rugbynistère vous pouvez en coller autant que vous voulez des articles comme celui ci !!!

  • Pianto
    35960 points
  • il y a 3 ans

merci le rugbynistère.

  • sha1966
    54819 points
  • il y a 3 ans

ca c'est de l'article!! P... ca fait du bien !!!

Les belges ont du cœur.

Comme dirais l'autre: "C'est de la belle beauté!", respect!

*lis l'article de castagne - perd foi en Les Valeurs*
*lis cet article - est tres optimiste et reprend espoir*

Félicitation messieurs!

Heureusement qu'il ne joue pas à Villefranche-de-Lauragais, les types d'en face l'auraient laissé crever sous les vivas du public.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News