VIDEO. Une ancienne gloire du rugby irlandais s'inquiète de la survie du rugby amateur
Fergus Slattery est inquiet pour le rugby amateur.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Fergus Slattery, ancienne gloire du rugby irlandais, est inquiet pour la survie du rugby amateur. Découvrez pourquoi et donnez-nous votre avis !
Le problème est connu : avec la place toujours plus importante prise par le rugby professionnel, le rugby amateur ne risque-t-il pas de disparaître ? Ou, au mieux, d'être délaissé ? Plus assez considéré ? Conscient du débat animé sur la question, les candidats à la présidence de la FFR ont tous affirmé vouloir "un rapprochement" entre rugby pro et rugby amateur. Seulement, il n'y a pas qu'en France qu'on s'inquiète, loin de là... Pour Fergus Slattery, ancienne gloire du rugby irlandais, "la survie du rugby amateur est une préoccupation réelle". Pour The Irish Times, il explique que c'est avant tout pour la santé des joueurs qu'il s'inquiète :

Le rugby a un sérieux problème avec les commotions. C'est un problème qui touche le sport moderne. Le rugby n'est pas comme le football américain, mais il tend à le devenir. Je m'inquiète de la survie du rugby amateur. Aux Etats-Unis, il a été détruit par le professionnalisme. Sans une charte, la même chose va arriver en Grande-Bretagne.

Slattery de s'inquiéter pour la nouvelle génération qui ne voit que par le rugby pro et qui copie ses modèles "en sachant que la puissance est essentielle si elle veut être compétitive". L'Irlandais pointe alors du doigt les produits pris par les jeunes pour ressembler à leurs idoles, sans que des contrôles ne soient effectués comme au plus haut niveau...

Autre problème soulevé, bien connu en France également : l'argent. Qui dit rugby amateur ne dit pas forcément joueurs bénévoles. Or, payer quelqu'un à ce niveau, c'est "délaisser l'esprit de camaraderie". Vous êtes d'accord avec lui ? Pour le souvenir, voici Fergus Slattery dans ses œuvres avec un essai face à la Nouvelle-Zélande sous le maillot des Barbarians, en 1973 :

Crédit vidéo : MottiRugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le jeu a completement changé c'est indeniable ...

@RugbyEnGermanie
Il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte que le rugby a énormément changé.

Bon article de lexpress.fr sur l'évolution du rugby, "Le rugbyman de 2011 n'a rien à voir avec celui de 1987".

En trente ans,
nombre moyen de mêlées par match a diminué de moitié (31 vs 14),
les touches: 52 vs 22.
plus de combat dynamique dans les zones appelées "rucks", 46 par match dans les années 1980, on en compte 186 en 2010: +400%!
un joueur subi 25 collisions (plaquages, percussions) en moyenne par rencontre, alors que dans les années 80, totaliser 10 placages était une exception.

@la_vigne

Quand ai-je dis qu'il n'avait pas changé??? je ne suis juste pas d'accord pour dire comme Ovalie63 "d'un sport d'évitement on est passé a un sport de contact où il faut faire mal à l'adversaire"

Mais je n'ai jamais dit que le rugby n'avait jamais changé, ni qu'il n'y avait pas de dangers au rugby pro...

Seulement faut pas éxagérer et forcer le trait ne sert à rien

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 4 ans

En Irlande, les gamins prennent des produits proteines et frequentent les salles de musculation des l'age de 14 ans, "😜our ressembler a leurs aines" disent-ils, et tout le monde laisse faire.
Ca me fait peur.

  • ced
    100323 points
  • il y a 4 ans

c'est marrant, un ancien joueur parle des produits que prennent les joueurs et il n'y a que 8 commentaires.
quand Benezech avait parlé de la même chose, en citant des périodes et des joueurs, il s'était fait dézinguer.
je rêve du jour où un joueur osera évoquer des "soupçons" de dopage sur cette génération de Gallois dont les mensurations défient toutes les lois de la physique.

...actuellement dans le "rugby-amateur" le plus "rude" ce sont les troisièmes mi-temps;quant à l'argumentation de F.Slattery(quel guerrier ce type!!) on aimerait bien l'entendre aussi chez nos anciens "rubypèdes";

je ne comprends pas : le dopage est présent dans la filière pro (y compris les centres de formation), l'argent pareil! Alors certes la fédérale 1, 2 est officiellement amateure mais ne l'est plus vraiment. Mais si tu veux du "vrai" amateur, sans un rond, avec de la camaraderie, va trainer quelques etages plus bas qu'il y a vingt ans... Le rugby (amateur, faux amateur et pro) se développe et ca profite à tous.
Par contre, il y a des choses à redire sur les 3 4 premiers echelons du rugby, mais on ne parle plus d'amateurisme c'est un fait

@RugbyEnGermanie

Je ne suis pas d'accord, tu ne peux pas déconnecter les deux...Quel plus bel exemple que Fergus Slattery ! Pour qq1 de ma génération, il représentait un espèce d'exemple. Ainsi pratiquant à la mm époque et au mm poste notre morphotype (j'entends le sien et le mien) n'était pas si éloigné....Qu'Est-ce qui me différenciait (honnête joueur de seconde div) de lui ? Tout le reste !!!!
J'ai un gamin en Centre de Formation l'an dernier...
Qu'Est-ce qui le différencie de son modèle poste pour poste ?
A peu prêt 20 kgs (tout le reste je n'en sais fichtre rien...) !!
Se pose alors la question qu'est qu'il faut faire pour lui ressembler ?
La réponse se trouve plus prêt d'une Boite de Perlimpin que d'un rectangle vert....
Il a, non, nous avons choisi, le rectangle vert (parce que mon rôle de père, c'est pas que le pousser vers la Gloriole !)....
Mais combien choisissent de s'engager dans l'autre voie, bien que dans l'immense majorité des cas elle sera sans issue ?
La quasi totalité de ces gamins ne vivra pas du Rugby. S'ils continuent (cela est un autre pblm) ils seront donc, par définition, des amateurs !!

Epoque rouflaquettes... C'est aussi pour ça qu'on aime bien Médard, notre JPR... À part ça, il a raison, Slattery, de mettre la santé des joueurs (et des gamins) au centre de la réflexion sur ce jeu merveilleux qui doit se sortir du dangereux carcan gladiateurs-super-héros et ses corn-flakes hypra-vitaminés...

Le problème du rugby pro, c est la loi du toujours plus, plus de muscles, plus de puissance, plus de vitesse, plus de match, d un sport d évitement, on est passé à un sport de contact où il faut faire mal à l adversaire et le marquer, les longues envolés du passé ont fait place au je rentre dedans, les joueurs sont beaucoup moins technique. Des petites blessures on est passé aux grosses blessures. Tout ça pour plus de friques. J aime toujours autant le rugby mais j avoues y prendre moins de plaisirs et le plus préoccupant reste la santé des joueurs, et la je ne parles même pas du dopage, un jour il va falloir vraiment ouvrir les yeux là dessus, et cela concerne pas que le milieu pro.

@Ovalie63

Vevere, evidemment il y a une évolution dans le gabarit des joueurs pro et ca comporte des dangers. Mais 1/ ca ne veut pas dire que les joueurs "ne sont plus techniques" et qu'ils font "rien qu'à se rentrer dedans" 2/ cette évolution concerne seulement le rugby pro (j'inclus la féderale 1 ...), contrairement à ce que dit Ovalie63

Je dis seulement que la facon de jouer n'est pas aller vers du physico-physique uniquement. Certains sélectionneurs lors de la derniere CdM l'on pensait et ils se sont plantés.......... L'argentine, le Japon avaient une vision différente du rugby moderne que le rentre-dedans (taper sur un pneu, wattbike..., vous m'avez compris), et ils s'en sont mieux sortis. Donc non le rugby moderne n'a pas tué l'aspect technique, certains savent mettre des gabarits nouveaux au service d'un jeu léché, aéré, rapide et technique.

  • vevere
    51654 points
  • il y a 4 ans
@Ovalie63

@RugbyEnGermanie...c'est vrai quoi, les joueurs pro actuels ont pris 12kg en moyenne sur la balance par rapport à leurs ainés...juste pour courir plus vite B-)

@Ovalie63

SI je t'ai bien compris avant c'etait un sport d'évitement, de courses chaloupées et maintenant c'est du MMA à 15... Mais ouvre les yeux! Il y a quinze ans, on ne voulait pas "crever le vis-à-vis", à desosser la mélée adverse?? Bègles Toulon 91 : ca cherchait la redoublée et le "beau jeu", le "french flair"? le grand Béziers c'était des danseuses en tutu? Le rugby est et reste un sport de combat collectif, faut pas ressortir un discours éculé sous le coup de la nostalgie... Il y a toujours eu des Bézy, Dominici, Bernat-Salles et des Gimbert, Benazzi, Picamoles... Il y a eu moins de jeu ouvert à la CdM 2015 qu'en 2003??? alors non le rugby ne devient pas un jeu de rentre-dedans débile

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News