VIDEO. Top 14 : Bernard Laporte mérite-t-il une sanction après sa violente sortie sur l'arbitre de RCT - FCG ?
Top 14 – RCT : Bernard Laporte flingue M. Cardona sur RMC.
Muet suite au match RCT - FCG en Top 14, Bernard Laporte n'a été tendre envers l'arbitre, M.Cardona sur RMC. Des propos qui pourraient lui valoir une sanction.
En rage au terme du match entre le RCT et le FCG samedi à Mayol, Bernard Laporte n'était, jusqu ici, pas revenu sur la fin de la rencontre. Ce jeudi sur RMC, où il est consultant, le manager toulonnais n'a pas mâché ses mots envers l'arbitre, M.Cardona. Des propos qui pourraient lui valoir une sanction de la part de la LNR. « Sur la dernière action, on fait une erreur stratégique. Mais ce n'est pas parce que nous, on a fait une faute que l'arbitre doit en faire pendant 80 minutes. » Le technicien, jusqu'alors posé va ensuite totalement se lâcher : « Ce que je tiens à dire, ce que j'ai dit à cet arbitre d'ailleurs, c'est que je ne peux plus cautionner qu'il nous arbitre. Il nous vole à chaque fois. Quand je dis qu'il nous vole, je n'en veux pas aux joueurs de Grenoble. Ils ont fait un bon match. Ce n'est pas que sur cette action qu'il est nul. Il est nul pendant tout le match. Et il est nul avec Grenoble, Toulon, Toulouse... Il est toujours nul. »

Pour Bernard Laporte, M. Cardona est « un amateur qui n'y comprend rien. » Passablement agacé par l'arbitrage en général, le manager du RCT s'en est aussi pris à la commission de discipline alors que l'animateur de RMC a tenu à lui rappeler qu'il s'exposait à des sanctions pour « atteinte à l'image du rugby, à l'éthique et à la déontologie sportive » , comme Chabal (60 jours ramenés à 30) et son président Mourad Boudjella (130 jours) : « Je ne mets pas de drop. Je suis déjà en tribunes, ils me mettront sur le toit de la tribune. Je ne supporte pas cette injustice. »

Évoquant le match face au Racing et des accrochages entre Estebanez et plusieurs de ses joueurs, Laporte a poursuivi : « Moi, je parle de Toulon, mais tous les entraîneurs peuvent parler de leurs cas particuliers. On a besoin de gens professionnels. Et ça ne concerne pas que des actions contre Toulon, que ce soit clair. Castrogiovanni plonge comme dans une piscine et il n'est pas sanctionné. Ce n'est pas possible. Ce que l'on veut, c'est du professionnalisme et des règles claires, nettes et précises. »



Joint par La Provence, le président de la Commission centrale des arbitres, Didier Mené estime que c'est un « lynchage médiatique » rappelant au passage que c'est grâce à un cas de figure similaire que le RCT avait remporté la H Cup. « Je peux concevoir, qu'à chaud, on exprime un courroux pas très raisonné. Je conçois moins que cinq jours après, on s'acharne sur un arbitre qui, d'un point de vue réglementaire, a fait son travail. Il vaut mieux utiliser les canons d'échanges avec les arbitres dignes d'un professionnalisme mature plutôt que du « bashing » perpétuel et néfaste à tous. » Didier Mené a également précisé que M. Cardona arbitrera encore Toulon à l'avenir.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FDB
    13625 points
  • il y a 10 ans

13 semaines c'est tombé.
C'est long mais plutôt mérité.
Par contre toujours aucune annonce sur une possible réforme de l'arbitrage français... Ça ne serait pas forcément du luxe.

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News