VIDÉO. Stade Toulousain : Sébastien Bézy et Yann David étincelants contre le CA Brive
Stade Toulousain : Sébastien Bézy et Yann David étincelants contre le CA Brive

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le Stade Toulousain revient en grande forme à l'approche des phases fnales. Contre le CA Brive, Sébastien Bézy et Yann David ont crevé l'écran dans deux styles différents.
Au sujet de la rencontre qui a opposé le Stade Toulousain au CA Brive ce week-end, on a déjà parle de Yoann Huget, de son hat-trick et de son superbe cadrage-débordement sur Gaëtan Germain. Mais l'ailier à bouclettes n'est pas le seul joueur à avoir brillé chez les Rouge et Noir, loin de là.

On pourrait également citer Gillian Galan, de retour de blessure et déjà très en vue, de Louis Picamoles qui l'a remplacé avec brio en seconde période, ou encore Toby Flood, qui semble enfin à l'aise dans le rôle de N°10 et meneur de jeu du Stade. Mais s'il ne fallait en retenir que deux, on citerait deux joueurs qui ont crevé l'écran : Sébastien Bézy et Yann David.

Pour le premier cité, c'est plus une surprise. Le frère de Nicolas (même si on dira sans doute bientôt l'inverse) effectue une superbe saison et semble changer la face de son équipe dès qu'il est placé derrière la mêlée, où sa rapidité permet aux Toulousains de retrouver le jeu qui a fait leur réputation il y a quelques années. Insaisissable au cours de la partie, Bézy a notamment offert un essai à Maxime Médard après une jolie percée et une passe au-contact de toute beauté.

Dans un style bien différent, on a retrouvé le Yann David que l'on aime, un bulldozer qui fait constamment avancer son équipe. L'ancien Berjallien a lui aussi offert un essai à Médard après avoir fait voler en miettes la défense briviste et cassé 4 plaquages. Souvent caricaturé (à tort ou à raison) comme un gros bourrin, il a également démontré qu'il savait faire jouer ses coéquipiers en réalisant la passe dans le bon timing sur cette action.



Avec une équipe qui emmagasine de la confiance et des joueur en grande forme aux postes clés, le Stade Toulousain risque bien l'équipe sur qui personne ne voudra tomber lors des phases finales. Seule interrogation chez Guy Novès et son staff : la mêlée, qui semble être encore un peu fragile par instant.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Quand Novès sera selectionneur (s'il l'est), je pense qu'on risque de le voir souvent ce Sébastien Bézy...

  • mimi12
    77416 points
  • il y a 5 ans

Laissons Sébastien Bézy tranquille !

Malgré l'équipe que je supporte, je pense que le ST est le favori n° 1 pour le championnat. Ils finissent en trombe. Très content pour cette magnifique équipe.

Les joueurs n ont plus qu un seul objectif a atteindre cette saison
A eux de le faire!
Pour tous ceux aui les ont decrie, voila une bonne reponse !

LE ST c'est un peu l'inverse du FCG: un peu poussif au début puis il arrache tout à la fin. Faudrait que Fabrice Landreau change sa strategie...

@Pikeyboy : Je pense que cette remontée vient de plusieurs choses, tout d'abord l'élimination en coupe d'Europe qui a laissé des semaines de récupération et surtout de travail.
Ensuite l'introduction de jeunes joueurs avec un turnover plus important qu'en début de saison, le jeune Bezy nous fait énormément de bien.
Et puis le mental, en début de saison les joueurs semblaient baisser les bras vite, ne pas avoir confiance en eux, là on sent qu'ils ont confiance en leur rugby et en leur capacité.
Je terminerai avec aussi le fait que Flood a l'air d'avoir trouvé ses marques, ce qui permet de le faire jouer en 10 et de décaler MacAllister qui n'est pas en grande forme cette saison.

Le ST fait parfois des saisons de merde mais est souvent pour ne pas sire toujours présent lors des phases finales...

Guitou dirait que c'est la marque des grandes équipes et en tout cas celle du Stade Toulousain... 😉

Mais je dirais moi aussi que les retours de blessure de joueurs cadres y est pour beaucoup, associé à des jeunots de talent comme Bezy, des internationaux plutôt frais c'est ce qui fait la différence...

Ce match c'était quand même un véritable festival, ça a du faire drôle aux frangins Bezy de se retrouver quasiment face à face... 😉

Perso, je n'était pas inquiet pour nos amis toulousains, les bourgeons des phases finales apparaissent et le ST avec...!!! Content pour Bézy qui sera surement un joueur majeur en EDF pour les 4 prochaines années.

Mon avis (il peut être faux) c'est que les choses ont été dites aux joueurs et qu'il y a eu une grosse période de travail en groupe quasi complet et inchangé. Il n'y a quasiment plus de concurrence chez les arrières:
blessures de Doussain(?), Poitrenaud, Fickou
Donc Bezy et Vermaak en 9, Flood et Mac en 10, en centre on a plus que Fritz et David
Aux ailes, Mata, Clerc, Huget et enfin à l'arrière Médard.
Donc gros travail avec le même noyau dur qui voit la demi accessible après pas mal de journées de galère.

Aussi vu qu'il n'y a que trois joueurs qui interessent PSA ( Dusautoir, Huget et Maestri) les autres se donnent à fond pour lui faire ouvrir les yeux.

Je dois faire mon mea culpa. J'avais clairement enterré le Stade et il faut reconnaître qu'ils explosent tout sur leur passage depuis le début de l'année.

Mais je ne peux pas m'empêcher de me poser la question : comment peut-on élever son niveau de jeu de façon aussi drastique et aussi "brutale" ?? Ça vient du coach qui a su les remobiliser ? Et comment ? Ça vient des joueurs qui se sont foutu un coup de pied au cul eux-mêmes ? Mais qu'est-ce qui les a poussé à se remettre en question ? Il y a autre chose ? J'avoue que c'est un mystère pour moi cette remontée fantastique du Stade Toulousain...

ça fait plaisir de voir le ST en grande forme comme ça !
ça nous promets de belles phases finales

Quelle fin de championnat... 3 équipes concernées par une place directe en demie, 4 (voire 5) équipes concernées par la relégation... on ne pouvait rêver mieux en cette fin de championnat !
Et que dire de l'état de forme de Toulouse ! Pour un supporter, c'est juste énorme ! Par contre, comme cela a été dit précédemment, il ne faut pas s'enflammer, l'objectif c'est le Brennus, pas le titre honorifique de "meilleure équipe de la deuxième partie du Top 14" !

De retour après avoir digéré la finale... Ce fût sacrément compliqué.

Pour Toulouse il ne faut pas oublier que cet effectif est taillé pour jouer l'Europe, et qu'ils en ont été sortis rapidos. Donc les joueurs sont frais et dispos. C'est sûrement un élément qui joue en faveur de ce regain de forme.

Quoi qu'il en soit c'est une bonne nouvelle que la bête se réveille. Très content de Bezy, super joueur.

Bézy, dans le genre du 9 filou je le préfère à Kockott en ce moment, il est bien plus jeune en plus.

Guy, allez dépêche toi de nous filer notre 20ème Brennus avant de partir en équipe de France 😛

Même si ça fait zizir, il ne faut pas s'enflammer, le Stade n'a encore rien gagné !
J'espère que la question du staff pour la saison prochaine sera rapidement réglé. Cette dynamique doit être entretenue pour entamer un nouveau cycle, il y a tous les ingrédients avec des vieux expérimentés encore frais (et 100% dispo) et des jeunes confirmés.

Et il ne faut pas s'inquiéter pour Bézy et David (voir Galan), PSA réserve toujours des surprises.

@Pat33700: j'espère de tout coeur qu'il ne franchiront pas ce pas, mais vu leur forme actuel il faudra un sans faute de Clermont pour espérer conserver sa 2ème place. Car Toulouse dans cette forme la, ne fera pas d'erreurs

Malheureusement je n'ai pas pu voire ce superbe match de Toulouse. Merci pour ces videos. On retrouve depuis 4 mois le grand Toulouse d'il y a 3-4 ans (il n'était pas bien loin mais la il est clairement revenu). 9a présage une belle fin de championnat en haut du classement et de superbes phases finales.
Juste une question pourquoi Yann David n'a jamais été sélectionné dans le 15 de France sous l'ère Saint-André, ça fais un moment que je le trouve très bon avec le stade?

Voilà une équipe que l'on disait moribonde il y a quelques mois et qui mine de rien, sans faire de bruit se retrouve troisième du championnat. Un petit écart de Clermont, et hop, les voilà seconds...

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
News
News