VIDÉO. Racing Métro - Ospreys : Une orgie de jeu pour une séquence de folie de plus de 4 minutes
Racing Métro - Ospreys : Une action de folie pendant 4 minutes !

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Racing Métro - Ospreys : Une orgie de jeu pour une séquence de folie de plus de 4 minutes... mais pas d'essai au bout pour les Racingmen.
Hier, le Stade Toulousain a signé sa 4ème victoire en 4 matchs de Rugby Champions Cup. Mais les Rouge et Noir ne sont pas les seuls à être encore invaincus dans la compétition. Il y a également le Racing Métro 92.

Peu habitués à briller sur la scène européenne, les alto-séquanais réalisent pour l'instant un parcours (presque parfait). Après avoir laissé échapper la victoire dans les ultimes minutes du match face aux Ospreys la semaine dernière (19-19), les Racingmen ont pris leur revanche en l'emportant face à ces même gallois à la MMArena du Mans (18-14).

Pourtant, les hommes du duo Labit/Travers se sont fait peur. Encore une fois. Après un début de partie idéal et deux essais signés Juan Imhoff et Teddy Thomas lors de la première demi-heure, les Franciliens n'ont pas réussi à tuer le match. Ils en ont pourtant eu l'occasion à plusieurs reprises, comme sur cette action incroyable qui a duré plus de 4 minutes, avec du jeu et des relances dans tous le sens...

VIDÉO. Racing Métro - Ospreys : Une orgie de jeu pour une séquence de folie de plus de 4 minutes

Malgré ce manque d'efficacité, les Racingmen ont heureusement réussi à conserver leur avantage au score jusqu'à la fin du match. Ils ont néanmoins perdu la première place de leur poule après le carton de Northampton face au Benetton Trévise (67-0). Pour la qualification en 1/4 de finale, tout se jouera donc certainement lors de la dernière journée au Franklin's Gardens.

En bonus, le bel essai de Teddy Thomas, bien servi par Johan Goosen :

VIDÉO. Racing Métro - Ospreys : Une orgie de jeu pour une séquence de folie de plus de 4 minutes
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Petite précisions quant aux commentateurs du match sur Bein, il y a en effet Rodolphe Pirès, transfuge de C+ (avec d'autres "historique" comme Frédéric Viard) assité de Dimitri Yachvili... Certes on l'entend moins mais c'est bien le Yach l'autre voix du duo...

Après ça "orgie de jeu" c'est vrai mais c'est aussi beaucoup dire... un festival de turn-over, des ballons rendus ou perdus sur en-avant et malgré ça des choix plutôt hasardeux de part et d'autres. Ca aurait pu aller à dame au moins deux fois franches mais vu la finition approximative... on a presque envie de dire tout ça pour ça et ne pas marquer !

@ Grand Sachem et Cow Boy,
On sait tous qu'un des journalistes préférés des Français c'est Isabelle.

  • Cowboy
  • il y a 6 ans

Vous ne connaissez finalement pas grand chose du commentateur.
Je vous laisse donc à vos références FranceTv, M. Sachem.
Surtout, ne changez rien.

@Cowboy
Un des journalistes préférés des Français ? Bigre, je ne savais pas qu’un tel palmarès existait ; il doit être fier d’être préféré à Jeanpierre ou Chamoulaud, bravo à lui.
Pour le style de ses commentaires, il s’agit pourtant bien d’emflammades chauvines à la Patrick Montel ou à la Roger Couderc. Ceci expliquant d’ailleurs peut-être cela.

  • Cowboy
  • il y a 6 ans

@Kirby, Rodolphe Pires, pour votre information, puisque votre "culture" rugby s'arrête au Top14.
Et votre commentaire n'engage que vous...

@Grand Sachem
Rodolphe Pires, donc, n'a rien à voir avec ce que vous appelez "la tradition française". C'est un journaliste, passionné du rugby à XIII, passé (ou puni, c'est selon) à XV pour les besoins de la chaîne. De fait, il accuse des lacunes techniques à ce niveau (pour les joueurs en revanche, il s'y connaît mieux qui quiconque), mais apporte sa fraîcheur et sa culture (la générale), pour faire vivre un sport où il est, force est de constater, rare de s'enflammer.
Ce qui en a fait l'an passé un des commentateurs sportifs (hors foot) préférés des Français. A juste titre.

@Ekyrby Un commentateur dans la tradition française : chauvin, méconnaissant le jeu, essayant de faire croire qu’il connait les joueurs. Quant au duo Lartot/Ibanez, quelqu’un pourrait-il leur expliquer les règles régissant les zones de placages parce qu’ils sont ridicules lorsqu’ils déclarent affirmer « ne pas être d’accord avec M. Owens ».

Quelle séquence! !!!! Du rugby comme on aime

Manu Tu l'as Dit : petite précision, le MMArena est au Mans et non à Nantes.

  • Ekyrby
    6570 points
  • il y a 6 ans

C'est qui le commentateur de Bein, qu'on aille lui expliquer gentiment qu'il s'est trompé de métier et qu'il serait mieux à regarder les matchs dans un canapé?

Ras le luc de ces 3/4 qui se débarrassent du ballon systématiquement au pied dans des situations de domination

  • Nom de Zeus
  • il y a 6 ans

"Orgie" de jeu... Au moins.
J'y vois ni plus ni moins qu'un un festival de ballons rendus à l'adversaire et d'en-avants.

  • nath
    42541 points
  • il y a 6 ans

Et accessoirement, je pense que le racing était bien comptant de ses 16 000 supporters, sachant que leur stade "normal" n'en fait que 14 000 max

@Tom4995 le problème c'est qu'à Paris, il n'y a que pour Toulouse voire l'ASM ou le RCT que les clubs arrivent à ramener 40000 à 60000 au SDF.
Là c'est à Nantes, pour un club gallois je suis sûr inconnus de la moitié du public au moins. 16000 c'est quand même pas mal.
Pour revenir sur le terrain du public en général (et pas seulement à Nantes), Paris est une ville totalement omnisport. Le SF souffre du fait qu'il est voisin du PSG aussit. Néanmoins il arrive à rameuter en moyenne 11000 spectateurs par matchs, ce qui est franchement pas mal.
Le Racing lui, est moins connu et difficile d'accès, mais cela changera avec le nouveau stade.

Le Racing va quand même devoir cravacher s'il veut faire un coup en coupe d'Europe, la qualification pour les quarts ne devrait pas trop poser de problème, mais le quart en lui-même risque de faire mal si les joueurs continuent à être aussi irrégulier dans le même match, face aux gros calibres ça pourrait couter très cher.

Bon après il y a des motifs de satisfaction (mêlée, touche, défense...) et puis l'équipe a encore le temps de progresser et le potentiel de celle-ci est certain, mais il y a toujours ce gout d'inachevé (victoire sans bonus à Trévise, deuxième mi-temps complétement raté contre les Ospreys, 2 fois...)

C'est moi ou durant une quinzaine de secondes à la fin, il y a eu 3 milliards d'en avant ? L'arbitre devait être crevé aussi à courir dans tous les sens.

Ça fait plaisir tout de même de voir le Racing oser et produire du jeu !

  • tom4995
    16836 points
  • il y a 6 ans

Vu le monde dans les tribunes, les clubs parisiens ont encore beaucoup de boulot question public.

  • darki
    11317 points
  • il y a 6 ans

J'y étais et franchement étonné par l'ambiance, très très beau match malgré un stade rempli à moitié seulement ( 16000 personnes)

Je me demande vraiment comment fait le Racing pour ne pas marquer sur la 1ere et la dernière attaque. Certes les gallois reviennent comme des morts de faim mais quand même... En plus il me semble que les 2 fois c'est Imhoff, qui sur la 1ere ne passe pas du tout, et sur la dernière passe trop tard.

J'ai encore trop bu hier soir. Je dois plus avoir les yeux en face des trous, j'ai cru voir le racing envoyé du jeu depuis son en but, mais c'est pas possible.

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News