RESUME VIDEO. Noa Nakaitaci sauve le XV de France d'une défaite historique face à l'Écosse
Noa Nakaitaci sauve le XV de France d'une défaite face à l'Ecosse.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Retour en vidéo sur la difficile victoire du XV de France sur l’Écosse avant la Coupe du monde grâce à l'essai en fin de partie de Noa Nakaitaci.
Il aurait fallu être un piètre amateur de rugby pour penser que le XV de France allait passer 50 points à l’Écosse au Stade de France ce samedi soir lors de son troisième match de préparation à la Coupe du monde. Bien sûr, on attendait plus des Bleus après un second test face aux Anglais plutôt convaincant. Mais faut-il rappeler que les Tricolores ne sont pas les seuls à avoir passé plusieurs semaines à se préparer pour le Mondial. Les Écossais le l’ont clairement rappelé en les agressant de manière ininterrompue durant 80 minutes. Leur offrant ainsi peu de places pour tenter de lancer leurs offensives et les obligeant à serrer les rangs devant. Un avant-goût de ce qui nous attend dans deux semaines de l’autre côté de la Manche ? Sans aucun doute.

Cette rencontre disputée était sans doute celle qu’il fallait aux Bleus avant d’aborder l’Italie le 19 septembre. Au moment d’aborder ce premier match, ils se rappelleront que les Écossais auraient très bien pu leur mettre un bon coup sur la tête en allant chercher le match nul plutôt que la victoire. Laquelle aurait été historique puisque l’Écosse n’a pas gagné au Stade de France depuis 1999. Ils se souviendront qu’ils ne peuvent pas être aussi indisciplinés dans leur partie de terrain face à un buteur solide. Mais surtout qu’ils doivent se montrer réalistes quand une occasion se présente. Car à ce niveau-là et face à des défenses qui seront aussi voire plus agressives que celle du Chardon, tous les points laissés en route se paieront cash à la fin.RESUME VIDEO. Noa Nakaitaci sauve le XV de France d'une défaite historique face à l'ÉcosseLes 5 points à retenir de la victoire du XV de France sur l'EcosseL’essai marqué par Noa Nakaitaci en fin de partie après une combinaison avec Parra, Talès et Bastateaud doit leur servir à avancer. Mais il ne faut pas oublier que les Écossais étaient réduits à 14 après le carton jaune de Denton. S’ils ne sont pas capables d’exploiter des failles à 15 contre 15, les Bleus pourraient trouver leur salut en poussant leurs adversaires à la faute, tout en se gardant de les laisser exploiter des failles défensives comme sur l'essai en contre de Seymour (60e). Ils pourront cependant s’appuyer sur des avants plutôt conquérants comme on a pu le voir en mêlée face aux Anglais et en touche aux dépens des Écossais, avec un contre efficace. Sur un Yoann Huget en cannes ; Un Bastareaud et un Picamoles en mode déménageur (6 défenseurs battus par le Toulousain) ; Des remplaçants plein d'envie ; Un Frédéric Michalak précis face aux perches. Comme quoi, tout n'est pas à jeter. D'aucuns diront que le match parfait, il faudra le sortir en finale.

Crédit vidéo : FFR

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En accord avec les commentaires de l'article, le but était de gagner par de coller une branlée aux écossais. Il fallait être juste un peu à côté de la plaque pour espérer de voir la France mettre 40 ou 50 points à l'Ecosse.

Les joueurs les plus souvent dénigrés ont fait leur match, Chouly, Talès et sa bonne rentrée, seul Parra et son jeu au pied pourri par dessus la mêlée sans pression se maintient dans sa médiocrité. Que j'aurais aimé voir Nakaitaci glisser au centre, avec un Grosso à l'aile, un Bézy à la mêlée, etc...

  • to7
    14657 points
  • il y a 5 ans

Merci pour cet article mesuré. Je ne suis pas enthousiasmé par le XV de France mais je commence à en avoir marre du dénigrement systématique. Si on reconnait la valeur des écossais (qui ont accroché l’Irlande, collé une branlée à des italiens qui ont eux même tenu le choc face aux gallois), il faut peut être admettre que l'équipe de France ne doit pas être si nulle que cela pour gagner ce match, même de peu, même grâce à un péché d'orgueil des écossais (la aussi il y a une belle hypocrisie, on loue la soif de jeu des écossais mais si un capitaine d'EDF fait ce même choix avec les mêmes conséquences il peut être certain d'être brulé vif en place publique dans le 1/4 d'heure qui suit).
Par ailleurs la façon de stigmatiser tel ou tel joueur qui a un coup de moins bien ou qui est exposé (charnière, centres) est pénible. On a de très bons joueurs qui franchissent souvent le premier rideau, il y a un problème de soutien offensif que je n'arrive pas à comprendre, j 'ai le sentiment, comme peut être d'autres que si les joueurs montraient la même solidarité et la même détermination en attaque qu'en défense, on se régalerait.
J'ai assez clairement l'impression que cette équipe a du potentiel (les mecs ne deviennent pas subitement nuls en mettant le maillot bleu) mais manque de confiance; il est vrai que les 4 années passées n'incitent pas à l'euphorie mais ce n'est pas en leur tombant sur le dos après chaque match, qu'ils gagnent ou perdent, que cela va s'arranger.
Ce sont toujours les mêmes qui se plaignent que les gars n'ont pas d'automatismes et qui veulent changer 14 joueurs après un match moyen.

Merci non, grand essai, tu te le fais tout seul!!!
...
non je deconne 🙂

  • 6592
    31776 points
  • il y a 5 ans

Indigent sur les plans technique et tactique, ce match était aussi un nouvel échec stratégique.

Ce match nous a rappelé, comme trop souvent depuis 4 ans, que l'association Fofana / Bastareaud (bien que je reconnaisse sans réserve leurs qualités individuelles) était offensivement aussi stérile qu'inefficace.
Dotés, chacun, de grandes qualités, ils ont aussi les mêmes défauts.
Véritable duo de coffres à ballon, ils montrent une rigidité intellectuelle qui les rend parfaitement incapable de sortir du modèle "je joue à plat trop près de la ligne, arrêté, et je vais m'emplâtrer dans la défense comme un teubé, en espérant un miracle ou une application pratique de probabilité statistique "y'a bien bien une fois sur dix ou ça va passer).

Cette incapacité à se remettre en question et à s'adapter, plus la propension à conserver le ballon envers et contre tout bon sens tactique, fait que les rares ballons envoyé à l'aile sont soit trop tardifs, soit inadaptés versus la situation numérique (sous nombre, 1 contre 1 à jouer dans 3 mètres...), soit dans le dos de l'ailier, quand ces trois critères ne se cumulent pas.

Pour couronner le tout, les rares fois ou un ailier ou l'arrière arrive à franchir, ces centres, obsédés par l'exploit ou la performance individuels, sont rarement au soutien et jamais correctement.

Hier, nous avions affaire à une équipe Ecossaise qui capitalisait très clairement sur la défense et la recherche des coups en contre.
Cela s'est révélé assez efficace (défense très solide et essais/occasions en contre attaque, sur des coups de pieds récupérés avec brio et un peu de baraka), et prenait la forme de montées collectives très rapides et efficace.
Devant un tel défi, tout centre intelligent se serait légèrement éloigné de la ligne.
Tout centre intelligent, aussi, aurait mis des petits coups de pieds par dessus le premier rideau, ou envoyé des rasants à destination des leurs ailiers.

Nos centres ont préféré continuer à jouer arrêtés, collés à la ligne, à s'emplâtrer ou à tenter leurs trop rare passes juste devant la défense.
C'est ce qui donne cette frustrante sensation de stérilité à tous les matchs de l'ère St André et sa paire de centre favorite.
Un immense gâchis.

Pour conclure, l'ensemble de l'équipe souffre d'un manque de patience si évident que même les journalistes télé l'ont remarqué, notamment devant la ligne.
Cela se traduit par une incapacité à enchainer les temps jeux (sans commettre une faute ou subir un turn-over), et une propension invraisemblable à systématiser les mauvais choix dans les 5 derniers mètres :
- écarter quand il faudrait insister au près,
- enchainer les pick&go quand il faudrait écarter,
- perdre le ballon quand on écarte à bon escient parce que les centres veulent leur essai perso et se font reprendre, isolés, devant la ligne, en vendangeant des 2 contres zéro en bout de ligne.

Par respect pour les spectateurs ayant payé leur billet (même les 50 centimes de la catégorie 6 semblent bien cher payé pour un spectacle comme celui d'hier), je n'évoquerais pas les fautes de mains.

Cordialement,

Vivement Guy Novès.

J'ai pas pu voir le match en direct, je me le suis donc fait en replay... je ne sais pas si c'est le fait de connaître le score, mais en tout cas je me suis ennuyé ferme !

  • feqf
  • il y a 5 ans
@Le Roi Dodo

Je vais le résumer pour toi, on s'est fais corriger.
Défense agressive des ecossais. Manque de vitesse en attaque, des ballon perdu à tout vas pour les deux équipes.
Des turn over en masse. En somme une intélligence de jeu absente. Et ce à la maison donc les écossais d'autant plus méritant.

Il à été annoncer pendant le match qu"il jouais avec 11 joueurs de Glasgow : résumé l'équipe de France à quasiment le niveau d'un club #lagisquet

Sachant qu'on risque fort d'affronter les Blacks en quart, le match parfait il faudra le sortir tout le long des phases finales. Sans faire de pessimisme, on est encore très (trop ?) loin des nations du Sud et de l'élite du Nord. Il nous reste un peu de temps de préparation, plus quelques matchs en poule qui devraient nous permettre de régler quelques détails, mais ce sera juste.

On fait souvent de bons mondial, donc on croise les doigts, mais de là à être champion du monde...

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 5 ans

Vivement que ça e termine que les équipes récupèrent leurs interationnaux et qu'on passe enfin aux choses sérieuses en attendant le prochain rendez vous dans 4 ans.

L'essaie est beau. J'espère que l'EdF aura l'occasion d'en marquer plein pendant la coupe du monde. Faudra juste changer la tactique actuelle qui est "chouette un adversaire, rentrons dedans !"

  • AKA
    49885 points
  • il y a 5 ans

"le match parfait il faudra le sortir en finale" MDR! Il faudra déjà y arriver!!!

  • mimi12
    78125 points
  • il y a 5 ans

Franchement j'ai toujours supporté les Bleus mais pendant les périodes de difficultés mais sur ce match la victoire n 'est pas méritée !

  • Tony
  • il y a 5 ans

Heureusement qu'il était là parce que le reste de l'équipe était de la merde. Qu'est ce que ça va donner à la coupe du monde?

  • Banana
    721 points
  • il y a 5 ans

Gagner de 3 points contre une équipe qui ne compte que 2 équipes pro dans son championnat c'est pas un peu ridicule ?

  • epa
    36840 points
  • il y a 5 ans
@Banana

demande aux italiens....

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News