VIDEO. Les contre-attaques foudroyantes des All Blacks face au XV de France
Nouvelle-Zélande - France : Ben Smith va à l'essai sous les yeux de Fofana.
Excellents en défense et précis en attaque, les All Blacks n'ont laissé aucune chance au XV de France pour une défaite historique à Christchurch.
Opposé à la Nouvelle-Zélande une semaine après un match plein de promesses à l’Eden Park, le XV de France s’est une nouvelle fois incliné contre les All Blacks sur le score sans appel de 30 – 0 sur la pelouse de Christchurch ce samedi. Et comme il y a sept jours, on a senti que les Tricolores avaient la place de surprendre les champions du monde (10-0 à la mi-temps). Mais se contenter de dire cela, serait faire injure à la formidable prestation des Blacks, qui, après une nouvelle semaine de travail, ont fait ce qu’ils ont voulu avec les Bleus. Appliqués, réalistes et toujours aussi embêtants (pour rester poli) dans les rucks, les Néo-Zélandais ont pratiqué ce rugby si efficace que monde leur envie.

A commencer leurs adversaires du jour, cantonnés dans leur partie du terrain durant de longues minutes en première période (80% d’occupation pour les Blacks). La faute à un rideau défensif noir parfaitement en place qui a mis une pression incroyable dès l’entame, mais également à des Français fébriles en attaque. Un scénario parfait pour des Néo-Zélandais prêts à saisir la moindre occasion pour surprendre les Bleus. En a résulté d’ailleurs le premier essai de Julian Savea dès la 4ème minute sur une passe au pied parfaitement dosé de Ma’a Nonu, encore une fois omniprésent sous le maillot à la fougère.

Comme ils se sont heurtés au pragmatisme des All Blacks, les Français ont également été mis en déroute par la défense des locaux. En témoigne cette action de plusieurs minutes au retour des vestiaires qui a vu les hommes de PSA tenter par du pick and go, puis de manière plus individuelle, de franchir la ligne d’en-but. Le tout sans succès après la bagatelle de 28 temps de jeu et 22 rucks ! Tout ça pour encaisser un essai en contre de Ben Smith suite à un drop de Michalak mis en échec par Sam Cane. La tête proche du fond du sac, les Français ont tout de même poursuivi leurs efforts. Pour l’honneur, et surtout pour éviter de terminer avec zéro point au compteur, chose qui n’était jamais arrivée en 54 rencontres face aux Néo-Z. Peine perdu. Pire encore, les Kiwis ont pris un malin plaisir à crucifier les Tricolores sur une dernière action en fin de match menée par Barrett, Cruden et Ranger pour l’essai entre les perches du premier tout juste entré.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kad Deb
    38431 points
  • il y a 11 ans

@ MOuah
Mais c'est précisément le temps qui manque à l'EdF par rapport aux autres grandes équipes, comme je l'avais écrit dans un post précédent. Le calendrier des joueurs français est trop chargé et le travail en EdF trop léger pour pouvoir rivaliser sur la durée avec les grandes nations. En une semaine, les Blacks ont pu hausser leur niveau de jeu alors que l'EdF stagne.
Les Bleus sont vaillants , surtout devant, mais leur jeu offensif est limité depuis des années. La place en finale de CdM 2011 est l'arbre qui a caché la forêt. Depuis environ 2006, l'EdF a du mal à marquer autant d'essai qu'elle en encaisse face aux grandes équipes. Ce qui est problématique aujourd'hui comme pendant le tournoi, ce ne sont pas tant les 30 points encaissés que le faible nombre de points marqués (aucun ce jour : tout un symbole).

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News