VIDEO. Le déblayage très musclé du futur grenoblois Hendrik Roodt
Vodacom Cup : Le futur joueur du FCG s'est déjà fait un nom en Afrique du Sud.
Le deuxième ligne fait parler de lui avant de rejoindre le Top 14 avec ce déblayage peu académique qui lui a valu un jaune en finale de la Vodacom Cup.
Fin mai s’est déroulée la finale de la Vodacom Cup entre les Steval Pumas et les MTN Golden Lions. Un match riche en essai, avec trois réalisations de part et d’autre, pour un score final de 42 à 28 pour les Lions. Un titre qu’ils n’avaient pas remporté depuis 2004. A cette époque, les Lions avaient d’ailleurs réalisé un triplé historique en tenant en échec les Bulls lors de trois finales consécutives. En y ajoutant le titre de 1999, c’est la cinquième fois que les Golden Lions remportent la Vodacom Cup. Une victoire notamment compliquée cette année par le carton jaune adressé dès l'entame au futur joueur du FC Grenoble, Hendrik Roodt, pour un déblayage peu académique sur l’ailier des Pumas, JW Bell. Avec 73 kilos sur la balance, ce dernier n’a clairement pas fait le poids devant le deuxième ligne qui le domine de 20 centimètres et de près de 50 kilos.



Durant cette infériorité numérique, les Golden Lions ont notamment encaissé un essai par le centre Stefan Watermeyer. Mais ils ne se sont pas démontés en répliquant par l’ailier Anthony Volmink quelques minutes après. Malgré le retour de Roodt, les Pumas ont une nouvelle fois trouvé la faille dans la défense des Lions par l’intermédiaire de l’arrière Coenie van Wyk. Mais ce sont bien les Lions qui ont eu le dernier dans le premier acte avec une réalisation de Warren Whiteley et une série de coups de pied de leur ouvreur Marnitz Boshoff (20-23).

Serrée en première mi-temps, la rencontre a largement tourné en faveur des Golden Lions avec un nouveau festival de Boshoff face aux poteaux (six pénalités, un drop et trois transformations) et un ultime passage de ligne du troisième latte Warwick Tecklenburg. Si les Pumas ont également trouvé le chemin de l’en-but grâce à Jerome Pretorius (76eme), c’était déjà trop tard. Et c’est une nouvelle fois Marnitz Boshoff, décidément dans un grand jour, qui a clôturé cette finale avec un drop.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Transferts
Transferts
News
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
Transferts
News
News
Transferts
News