VIDEO. FLASHBACK. 2003. Dave Hodges se rappelle à ses bons souvenirs de football américain en décalquant George Konia
Dave Hodges découpe George Konia en mode football américain.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Dave Hodges se rappelle à ses bons souvenirs de football américain en décalquant George Konia lors du mondial 2003 entre les USA et le Japon.
La Coupe du monde 2015 débute dans moins de 50 jours ! 48 pour les plus précis d’entre vous. Comme les supporters, les joueurs trépignent d’impatience à l’idée d’en découdre. Si la plupart des équipes ont l’habitude de s’affronter lors des tournois et tournées programmés tout au long de l’année, s’affronter lors du mondial a une toute autre saveur. Prenez le Japon et les Etats-Unis par exemple. Ces deux nations se rencontrent régulièrement à l’occasion de la Pacific Nations Cup, les USA restent d’ailleurs sur un succès 23-18 du côté de Sacramento, mais en Coupe du monde, Américains et Japonais ne se sont pas affrontés depuis 2003. Autant dire une éternité dans le sport de haut niveau.VIDEO. FLASHBACK. 2003. Dave Hodges se rappelle à ses bons souvenirs de football américain en décalquant George KoniaVIDEO. Pacific Nations Cup. Les USA se mettent à 14 dans la cocotte pour enfoncer le Japon et inscrire l'essai de la victoireCe qui rend encore plus excitant le fait qu’ils soient à nouveau réunis dans la même poule cette année, c’est que ces deux nations mineures du rugby mondial ont fortement progressé ces dernières années. Les Brave Blossoms peuvent désormais se targuer d’avoir une excellente mêlée qui a fait douter plus d’une nation du Top 10. Beaucoup de jeunes joueurs de talent commencent également à avoir de l’expérience, sans parler de l’apport d'éléments étrangers. Quant aux Américains, ils s’appuient aussi sur des joueurs évoluant hors de leurs frontières comme Wyles et Hayden Smith des Saracens, LaValla du Stade Français, le Biarrot Ngwenya ou encore Scully de Leicester. Mais ce sont surtout les éléments issus du 7 qui peuvent faire la différence.

À commencer par le maître à jouer des Eagles Zack Test, Andrew Durutalo, Shalom Suniula ou encore le bulldozer Danny Barrett. En l’espace d’une saison sur le circuit mondial, le troisième ligne a changé de statut et peut légitimement prétendre au titre honorifique de joueur le plus puissant des Sevens Series. Un atout de poids dans une formation américaine qui manque parfois de répondant malgré la présence de la machine à découper Samu Manoa. Ces deux joueurs pourraient faire très mal aux Nippons le 11 octobre prochain en distribuant quelques caramels bien salés dont ils ont le secret. De quoi leur rappeler de bons souvenirs. En 2003, Dave Hodges, ancien joueur de football américain aligné en troisième ligne, avait en effet laissé sa carte de visite au centre George Konia pour l’un des plus gros chocs du mondial. Un sack dans les règles de l’art suivi d’un joli fumble.

Crédit vidéo : World Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Tchiouuuuu

Cette cartouche malheureux !!! Mais c'est propre et régulier, un bel arrêt.

  • ced
    100335 points
  • il y a 5 ans

"Un sack" ’"un joli fumble"
p..... vous lisez des livres les gars ? vous jouez au scrabble aussi ?

Propre

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News