Top 14 - La Rochelle. Gabriel Lacroix : ''J'avais pris la décision d'arrêter ma carrière'' [VIDEO]
Stade Rochelais. Gabriel Lacroix garde espoir malgré la douleur.
L'ailier du Stade Rochelais Gabriel Lacroix continue d'espérer après sa très grave blessure à la jambe. Son avenir dans le rugby est incertain.

Son dernier match officiel remonte au 13 janvier 2018. C'était face à l'Ulster en Champions Cup. Et ce jour-là, Gabriel Lacroix se blessait à la jambe sur un saut tout ce qu'il y a de plus banal. Résultat : fracture et déplacement du plateau tibial ainsi qu'une fissure au ménisque. L'époque où il faisait les beaux jours du Stade Rochelais avec 10 essais marqués lors de la saison 2016/2017 semble bien loin. Lacroix n'a plus rejoué depuis deux ans. Et son avenir dans le rugby semble très incertain.
Stade Rochelais : Gabriel Lacroix contraint de prendre sa retraite ?Stade Rochelais : Gabriel Lacroix contraint de prendre sa retraite ?L'an passé, il avait même envisagé de raccrocher les crampons. Et ce, avant même d'avoir connu une troisième sélection avec le XV de France. "J'en pouvais plus de tourner en rond, de faire toujours la même chose. J'étais à mille lieux d'imaginer la galère que ça serait." Il y a quelques années, sa blessure aurait été synonyme de fin de carrière estime le médecin du club rochelais. L'ailier a été opéré et il a pu reprendre la course. 

Mais les douleurs, elles, n'ont pas disparu.
 "Je courais une matinée et l'après-midi, je ne pouvais plus rien faire." Conséquences, des pleurs et l'envie de tout arrêter. Pour ressourcer et continuer d'espérer, Gabriel Lacroix a quitté La Rochelle pour retourner auprès des siens à Albi. "Tant qu'il y a 1 % d'espoir, on va continuer."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mini-reportage qui tourne au pathos dès les premières secondes et les premiers mots de Lacroix. C'est bien entendu triste et regrettable pour lui d'avoir du stopper sa carrière prématurément.

Après, cela était quand même prévisible : son corps et ses mensurations physiques laissaient aisément supposer une faiblesse et un gros doute quand à la pratique répétée du rugby à haut niveau. Les faits ont bien entendu confirmé cela avec cette blessure interminable et donc fatale.

Déçu par ce reportage qui se focalise uniquement sur l'émotion et qui n'évoque que l'issue utopiste d'un retour à la compétition de Gabriel Lacroix alors que cet homme est perclus de douleurs quotidiennes, comme il le dit lui-même, et qu'il n'est manifestement pas apte à reprendre un sport avec de vrais contacts. J'aurais aimé qu'on évoque dans ce reportage les éventuelles pistes de reconversion professionnelle de cet homme que je considère maintenant comme un ex-rugbyman.

@Jean Neymar

Alors autant l'absence d'exploration des reconversions ok, mais la prévisibilité par rapport à son physique c'est un beau ramassis de conneries.

@Jean Neymar

C'est sur que ce n'est plus la politique de Clermont d'avoir des joueurs comme para....
Dommage pour cet excellent joueur de ballon qui a marqué de sa patte la saison 2016-2017 avec la sélection pour couronner le tout.
Bon courage.

  • BoBoB
    7941 points
  • il y a 1 mois
@Jean Neymar

bla bla bla
bla bla bla
C'est tellement bo ce que tu dis.
Bla bla bla
bla bla bla

@BoBoB

Il a quand même raison, avec ces mensurations c'est scientifiquement impossible de jouer au rugby à haut niveau. Si on prend les joueurs de même gabarit on ne tombe que sur des joueurs qui n'ont pas pu faire carrière dans le rugby, qui a déjà entendu parler de Cheslin Kolbe, Shane Williams, Gio Aplon, Romain Teulet, Marc Andreu, David Mélé ou encore Benoit Paillaugue?

  • BoBoB
    7941 points
  • il y a 1 mois

Je lui souhaite une trajectoire à la Ollivon.

Émouvant... Il répète plusieurs fois le mot "douleur"... Donc, souhaitons-lui déjà d'en finir avec ces tortures quotidiennes... Ça l'aidera à voir les choses plus sereinement...

Bon courage à toi Gabriel.
En pensant aux galères vécues par Ollivon, tout est possible.
Reviens-nous fort. Un talent comme toi n'en a pas fini de gambader librement sur le pré.

  • ced
    99542 points
  • il y a 1 mois

quoi de plus terrible qu'une blessure et des douleurs au quotidien, la médecine ne peut rien face à ça, le corps s'adapte mais c'est lui qui choisi la durée, la période et l'intensité
bon courage à lui

La santé prime avant tout, pour des compétiteurs comme Gabriel Lacroix c'est un processus très compliqué de se dire que l'on ne pourra plus monter sur un terrain.
Il lui reste un infime espoir mais il s'accroche et c'est beau, maintenant quand la douleur vous ronge et vous empêche de vivre comme vous le souhaitez c'est atroce.
On lui souhaite le meilleur et peut-être aurons nous le plaisir, de le voir évoluer à nouveau à haut niveau.

  • naia83
    2954 points
  • il y a 1 mois

il m a ému Gabriel Lacroix.....allez on est de tout coeur avec lui et que cette histoire se termine bien

Il était bien parti pour être le « Kolbe Français « et oui ! Bon courage gaby.

Et la bannière...
Accroche- toi si tu te sens capable de revenir pour de bon, mais pense que tu as à la vie devant toi, une autre vie que celle de joueur de rugby. Bonne chance !

Quel destin terrible !
Il faut aussi qu’il considère le reste de sa vie ?
Est-ce que cela vaut vraiment le coup de “sacrifier une jambe” pour un sport qu’il aime, pour son métier ?
Il est encore jeune, aura une reconversion ou peut reprendre les études. Parfois la santé passe avant tout...

@Maraud en Toge

Etant dans la même situation que lui mais n'ayant qu'un niveau amateur, ça à été très dur pour moi d'accepter de ne plus jouer. Je ne sais même pas si je l'ai encore vraiment accepté.
Alors pour un mec, professionnel (les mecs qui ont le plus gros esprit competiteur du pays), qu'était en train de bousculer les codes physique etablis à son poste, qui etait en train de s'ouvrir les portes de l'équipe de France... J'imagine même pas.

@Maraud en Toge

Parfois la santé passe avant tout...

c'est une évidence pour nous, je voudrais que cela puisse être le cas pour tous ces joueurs qui hésitent encore.

@amoureuxdubeaujeu

C’est vrai que c’est un crève coeur pour eux. C’est pourquoi le rôle de l’encadrement et des médecins est essentiel dans cette décision.

Surtout celui qui me fait très peur, c’est Biggar. Sans faire de mauvais jeux de mots, il va finir avec un cerveau en steak haché... le type se prend commotion sur commotion et il peut continuer à jouer comme si de rien n’était...

@Maraud en Toge

Biggar, comme Sexton en son temps : les 10 sont habituellement malmenés, c'est le rôle de la 3ème ligne adverse de les secouer (pas de les blesser), et très souvent "protégés" en les éloignant de la zone de défense le plus possible (bientôt dans les touches défensives ?)...

Joue tes 1% à fond tu manques à notre jeu !

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Transferts
News
News
Transferts
Transferts
News
Vidéos