Rugby à XIII - Quelles perspectives pour l'équipe de France à la Coupe du monde ?
France XIII va disputer la prochaine Coupe du monde.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La Coupe du monde de Rugby à XIII démarre le 29 octobre prochain pour l’équipe de France. Retour sur les chances des Bleus dans la compétition.

Le plein de confiance face à la Jamaïque

Basée à Barcarès pour son stage, la France défiait la Jamaïque à Perpignan pour son unique match de préparation. Et sur la pelouse du stade Gilbert Brutus - l’antre des Dragons Catalans - les Bleus n’ont pas failli, pour un score de final de 34 à 12 : "on peut partir sur de bonnes bases en Australie", confiait le sélectionneur à L’Indépendant au coup de sifflet final.

Si la Jamaïque ne disputera pas la prochaine Coupe du monde, l’équipe menée par Ashton Golding n’était clairement pas venu en vacances dans le sud de la France. Résultat ? Une deuxième période moins précise après une entame convaincante mais six essais marqués, conséquences de la bonne animation du duo Fages - Barthau. Le Toulousain Bastien Ader y est allé de son doublé.

Un groupe amoindri par les absences

Le bémol de la soirée, c’est cette blessure au genou du talonneur Guillaume Bonnet, qui le prive du Mondial. Le joueur d’Avignon est remplacé par Rémy Marginet (Sheffield). Deux autres membres du squad de base ne prendront pas l'avion : Gadwin Springer (Castleford ; blessure aux adducteurs) et Hakim Miloudi (Doncaster ; raisons disciplinaires) sont remplacés par Lambert Belmas (Dragons Catalans) et Ilias Bergal (Swinton).

Leurs absences viennent s’ajouter à celles de plusieurs cadres : Rémi Casty, Vincent Duport, Mickaël Simon et Morgan Escaré sont sur le flanc et ne joueront pas le Mondial. Sans oublier la suspension de Tony Gigot et la mise au repos des deux Toulousains, Stan Robin et Kuni Minga.

FRANCE XIII : découvrez les 24 joueurs sélectionnés pour la Coupe du mondeLe capitaine sera Théo Fages (23 ans), exilé en Angleterre du côté de Saint-Helens, mais l’équipe la plus représentée sera celle des Dragons Catalans (huit joueurs + Nabil Djalout de Saint-Esteve XIII Catalan).

Du très lourd dès le premier tour...

Le Liban, l’Australie, puis l’Angleterre : le programme de France XIII s’annonce périlleux avec une “poule de la mort” qui contient deux des grands favoris de l’épreuve. Entre les Kangaroos et son armada venue de la NRL et l’Angleterre qui reste sur un succès 40 à 6 acquis il y a un an face aux Bleus, ces derniers auront fort à faire et devront s’arracher en défense pour ne pas sombrer. Battus d’avance, nos Tricolores ?

Autant dire que la rencontre face aux Libanais a des allures de 8èmes de finale. Le Liban est une équipe composée de plusieurs Australiens, sélectionnables grâce à leurs aïeuls. Dans les colonnes du Midol, Aurélien Cologni expliquait : “le profil de la Jamaïque et du Liban est sensiblement le même. C’est physique, déstructuré, ça hache le jeu tout le temps et on joue sous frustration.” Il faudra tout de même assumer sous peine de quitter prématurément la compétition.

… et la Nouvelle-Zélande en ¼ de finale ?

En cas de qualification pour les ¼ de finale, la France devrait tomber sur la Nouvelle-Zélande. Même privés de Taumalolo (qui a finalement choisi de représenter les Tonga), les Kiwis font figure d’ogre, et le rôle de favori - à l’instar de l’Australie et de l’Angleterre - leur colle à la peau. Alors, se dirige-t-on vers une sortie de route des Bleus ? Atteindre les phases finales semble être l’objectif d’un groupe pas forcément armé pour intégrer le dernier carré d’un Mondial. Et en cas de face à face, les Tricolores pourront toujours demander conseil aux cousins quinzistes, qui ont déjà sorti les Blacks à ce stade d’une compétition. On leur suggère juste d’appeler ceux de 2007, et non ceux de 2015 !

Le programme des Bleus : 
  • 29 octobre : France - Liban (6h, heure française)
  • 3 novembre : Australie - France (10h05)
  • 12 novembre : Angleterre - France (12h05)
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Un glaïeul, des glaïeuls....un aïeul,des aïeux..
Sinon allez la France.

@illia DEGUN

On ne dit pas plutôt des glaouis?

  • PIPIOW
    42475 points
  • il y a 3 ans

Oui compliqué la réalité est qu il y a un monde d écart entre les équipes l Australie les neoz les roosbeefs les Tonga sont largement au dessus des autres. Pour nos Français tout va se jouer le 1er match contre le Liban une équipe ou de nombreux joueurs sont en nrl mais qui n ont pas de cohésion et peut être pas trop de motivation donc très jouable après l Australie on va en prendre 50 et contre les anglais on tiendra 1 mi temps . Donc en gagnant le Liban ( ce sui est pas sur ) on prendra les neoz ou les Tonga et la aussi la marche est trop haute sauf miracle. Apres pour le titre les australiens sont à mon sens intouchables la surprise pourrait venir des Tonga qui alignent une équipe très solide puisque beaucoup de leurs joueurs ont presfere jouer pour les Tonga plutôt que pour les neoz ou l Australie . Voila le topo

  • ced
    100387 points
  • il y a 3 ans

compliqué, très compliqué et un groupe pas totalement investi

Ben c'est pas gagné avec une poule pareil, mais quand même envie d'y croire!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News