Glasgow Seven : Plongez dans l'intimité du groupe France

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'équipe de France à VII disputait ce week-end le Glasgow Seven. Les Bleus ont à nouveau fait pâle figure, encaissant notamment un cinglant 66-0 contre la Nouvelle-Zélande.
La France disputait elle aussi le Tournoi de Glasgow de rugby à VII ce week-end. A cette occasion, les portes du vestiaire des Bleus sont restées ouvertes à la caméra discrète de la Fédération Française de Rugby. L’occasion de découvrir les préparatifs d’avant-tournoi, les ultimes consignes de l’encadrement et de recueillir les confidences et les souhaits de l’entraîneur des Bleus Frédéric Pomarel pour le Glasgow Seven. Un tournoi au cours duquel le jeune Teddy Thomas fera sa première apparition sur le circuit IRB. L’occasion pour lui d’effectuer la remise des maillots, de recevoir le sien des mains de Jean-Baptiste Gobelet et d’être gentiment bizuté par ses coéquipiers.



Une première journée bien difficile pour l’équipe de France qui s’est inclinée à trois reprises. Le premier match face aux Samoa a permis de mettre en évidence la naïveté des Français, grâce à une action particulièrement incroyable. Alors qu’un joueur samoan tardait à aplatir sous les poteaux, le défenseur français parvenait à le sortir de l’en-but et à lui faire commettre une faute. Sur la pénalité, la France jouait vite, se débarrassait du ballon au pied et… encaissait un essai dans la foulée ! Un match conclu par une victoire des Samoa 22-14. La France a perdu ensuite ses deux autres matchs de la journée : 19 à 7 contre l’Espagne et surtout 66 à 0 contre la Nouvelle-Zélande, vainqueur le lendemain du tournoi !



Trois défaites qui envoient une nouvelle fois la France en Bowl avec un quart de finale le lendemain contre le Portugal. Des Français remotivés qui parviennent enfin à sortir le Portugal sur la plus petite des marges, 7 à 5. Mais l’embellie sera de courte durée : les Bleus s’inclinent en demi-finale contre la Russie 10 à 12. Une sortie par la petite porte pour les Bleus, un peu à l’image de leurs tournois précédents. Ils auront notamment souffert de l’absence de leur meilleur joueur Terry Bourahoua, blessé depuis plusieurs semaines.

Rémi
Rémi
Cet article est rédigé par Rémi, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News