FLASHBACK VIDEO. 2010. France Féminines trop juste, la Nouvelle-Zélande titrée de justesse
FLASHBACK. 2010. La France échoue au pied du podium.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
En 2010, l'équipe de France Féminine avait terminé à la quatrième place de la de la Coupe du monde de rugby féminin remportée par la Nouvelle-Zélande.
En 2010, la sixième édition de la Coupe du monde de rugby féminin se déroule en Angleterre. L'équipe de France est dans une poule plutôt abordable avec le Canada, l'Écosse et la Suède. Pour pouvoir accéder aux demi-finales, le sans-faute est obligatoire pour les Bleues alors que dans la poule A se trouvent la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud et l'Australie. Autant dire que la place de meilleure deuxième reviendra à l'une de ces nations. Heureusement pour les Tricolores, les phases de poules se déroulent plutôt bien malgré quelques difficultés à l'allumage. Face à la Suède, la France ne gagne que de six points (15-9) malgré un essai dès l'entame par Sandra Rabier (8e) et un doublé de la centre Claire Canal (31e, 68e). Le deuxième match quatre jours plus tard contre l'Ecosse se déroule un peu mieux avec un succès 17-7 obtenu dès la première mi-temps grâce à trois essais par Poublan (4e), Hebel (14e) et Agricole (36e).

Le match décisif a finalement lieu face au Canada, vainqueur de ses deux premiers matchs comme la France. Une fois de plus, les Bleues marquent rapidement par la centre Lucille Godiveau (9e). Mais les Canadiennes restent dans le match à la pause avec un essai et une pénalité alors que France Féminines a doublé la mise par Cyrielle Bouisset (29e). Le break est fait dès la reprise grâce à Canal (45e) puis c'est Lucille Godiveau qui parachève la victoire à la 70e avec un doublé.


Crédit vidéo : moiralevekee

En demi-finale, les Tricolores retrouvent la Nouvelle-Zélande. Un adversaire qui se révélera bien trop fort pour elles avec un revers sans appel 45 à 7. Les Bleues ne parviennent pas à contenir les assauts des triples championnes du monde en titre en encaissant cinq essais dès le premier acte (9e, 23e, 27e, 35e, 37e). À la mi-temps, le match est plié. Quatre jours plus tard, l'équipe de France a l'occasion de monter sur la troisième marche du podium, mais se fait surprendre une fois de plus par son adversaire, l'Australie, battue par l'Angleterre (15-0) en demie, en concédant quatre essais lors des quarante premières minutes de la partie (22-8).

Quant à la grande finale, elle a offert un grand spectacle aux 13 000 spectateurs présents au Twickenham Stoop. Malgré trois infériorités numériques temporaires, les Blackferns ont en effet réussi à contenir les assauts des locales. À 13 contre 15, les Néo-Zélandaises ont même marqué le premier essai de la rencontre grâce à l'ailière Carla Hohepa (meilleure marqueuse du tournoi avec 7 essais et désignée par l'IRB meilleure joueuse du tournoi) après la demi-heure. À moins d'un quart d'heure de la sirène, le score était cependant de 10 – 10 après l'essai de Barras pour l'Angleterre. C'est grâce à la meilleure réalisatrice de la compétition, Kelly Brazier, que la Nouvelle-Zélande a finalement ravi son quatrième titre consécutif (10-13).


Crédit vidéo : IRB
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Tous derrière les bleues!!!!

Ce sera mieux cette année en France. Allez les filles!!!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News