Adam Thompson prend une semaine... et pourrait faire changer le barème des sanctions.
Adam Thompson prend une semaine de suspension
Suspendu une semaine après s'être rendu coupable d'un stamping, le flanker néo-zélandais se retrouve désormais au coeur de la polémique.
C’est une sanction qui commence à faire du bruit dans le petit monde de l’ovalie. Dimanche dernier, lors du match contre l’Ecosse, le flanker néo-zélandais Adam Thompson a été exclu 10 minutes pour un stamping sur le crâne d’Alasdair Strokosch. Suite à ce fait de jeu l’IRB a décidé de suspendre le joueur une semaine, lui permettant ainsi de pouvoir jouer contre l’Angleterre et le Pays de Galles. Cette faible sanction a immédiatement fait polémique outre-manche. L’ancien talonneur international anglais Brian Moore a parlé dans la foulée d’une sanction « risiblement indulgente ». Alors pourquoi cette gronde ? Explications…

Tout d’abord le geste. Adam Thompson s’est en effet rendu coupable d’un stamping (à différencier du rucking, autorisé par le règlement) sur la tête du troisième ligne écossais de Perpignan. Selon Andy Robinson, le sélectionneur écossais, le joueur concerné a même eu de la chance de récolter simplement un carton jaune et aurait dû, selon lui, être exclu définitivement du terrain. Pour vous faire une idée, voici l’action qui fait actuellement débat :

Sauf que ce geste non maîtrisé a secoué le cocotier et a relancé le débat concernant la différence entre certaines sanctions. En effet le troisième ligne australien Rob Simmons a lui été suspendu 8 semaines pour son plaquage dangereux sur Yannicks Nyanga tandis qu’Eliota Fuimaono-Sapolu, centre des Samoa, a récemment été mis 3 semaines au frigo pour avoir insulté/moqué le jeune ouvreur anglais Owen Farrell sur Twitter (il faut dire que c’est un récidiviste). Ce dernier grondait cette semaine dans la presse : « J’ai pris trois semaines pour des Tweets sarcastiques. Et si j’avais rucké Farrell j’aurais pris une semaine ? C’est presque devenu comique ». Face à la montée des avis divergents, l’IRB a annoncé sur son compte Twitter : « L’iRB va réexaminer le cas comme le match a eu lieu sous sa juridiction. Si des changements interviennent, ils seront annoncés publiquement ».

Une affaire qui pourrait donc faire jurisprudence au niveau de l’IRB qui va devoir justifier la sanction définitive de Thompson sous peine que la colère monte encore d’un cran. Ou alors le barème des sanctions pourrait être modifié...

Arthur Bourdeau
Arthur Bourdeau
Cet article est rédigé par Arthur Bourdeau, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 6 ans

Ce qui manque dans l'article, c'est que Strokosh a ecrit que ce n'etait rien et que le jaune etait bien suffisant et qu'il ne voulait pas de sanction pour Thompson. C'est sur Rugbydump si vous voulez verifier la phrase exacte.
Mais l'IRB a quand meme dit qu'ils allaient se pencher sur la question.

PS: Brian Moore n'est pas aime de tout le monde, y'en a qui le surnomment Brian moron, lol !

  • Bonobo
  • il y a 6 ans

j'ai envi de dire que c'est pas bien méchant quoi... j'mattendais à une boucherie moi et pourtant j'suis pas un défenseur du rugby à l'ancienne avec plaquage tordeurs de nuque et écrasement de gorge

  • Kad Deb
    25793 points
  • il y a 6 ans

Quelle découverte ! Les sanctions ne seraient pas cohérentes ni égalitaires dans le rugby ? 😀

Rappelons-nous qu'il y a peu, Nathan Hines a pris 6 semaines pour un stamping. Et lui n'avait même pas touché la tête de son adversaire. Mais ce n'est pas un All Black, alors...

  • ced
    97440 points
  • il y a 6 ans

on dirait Elvis ... Vermeulen.
McCaw croyait que c'était pour lui ? non l'arbitre lui a dit : toi t'es intouchable.

  • Pierre-Jean Christian
  • il y a 6 ans

Bizarrement, quand ce sont les Anglais qui l'ouvrent, y a du mouvement derrière...

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News