XV de France - Ecosse : la presse étrangère analyse la victoire étriquée des Bleus
France - Ecosse : l'analyse de la presse étrangère.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Comment la victoire poussive du XV de France face à l'Ecosse a-t-elle été analysée par la presse étrangère ? Voici la réponse.
Ce samedi face à l’Écosse, le XV de France a gagné... et c'est à peu près tout ce qu'il faut retenir de ce match. À deux semaines de la Coupe du monde, comment la presse étrangère a-t-elle analysé le match des Bleus face aux hommes de Vern Cotter ? Tour d'horizon.
XV de France - Ecosse : la presse étrangère analyse la victoire étriquée des BleusRESUME VIDEO. Noa Nakaitaci sauve le XV de France d'une défaite historique face à l'Écosse

ESPN : « Noa Nakaitaci prolonge la douleur écossaise à Paris »

La dernière victoire des Scots à Paris remonte à 1999. Autant dire que l'essai de Tommy Seymour en fin de rencontre laissait augurer d'un bel exploit du XV du Chardon, qui a clairement bousculé la bande de Thierry Dusautoir. Pour ESPN, ce match avait de l'importance pour l’Écosse et un de ses joueurs : John Hardie. Préféré à Blair Cowan et John Barclay, le Néo-Zélandais d'origine avait tout à prouver, cinq semaines après avoir posé - pour la première fois de sa vie – les pieds sur le sol écossais. Quid de la rencontre, et de la performance des Tricolores ? La paire Fofana – Bastareaud a été jugée intéressante, ayant « le diable au corps », même si c'est la botte de Greig Laidlaw qui fit la différence au tableau d'affichage. Mais « la France n'a pas laissé tomber » et « David Denton craqua sous la pression ». Réduits à 14, les Écossais encaissèrent finalement un essai de Noa Nakaitaci, après une belle passe intérieur de Rémi Talès.

Planet Rugby : « Une France ennuyeuse survit à l'alerte écossaise »

« A scrappy game », comprenez « match décousu »... Visiblement, Planet Rugby s'est (beaucoup) ennuyé au stade de France. « Pas assez d'efforts en attaque » pour les deux équipes, qui ne peuvent « se satisfaire de leur dernier match de préparation ». En cause ? « La Rush Défense du XV du Chardon a considérablement gêné les Bleus » et « l’Écosse attaquait si loin de la ligne d'avantage que la France avait le temps de se réorganiser ». L'homme du match reste néanmoins un Français : Damien Chouly est cité pour « sa présence en touche » mais c'est Yoann Huget qui remporte la palme, « le seul Tricolore à montrer du flair ». Logique vu son match.

The Scotsman : une mêlée écossaise dominatrice

« Si on avait donné une livre aux supporters écossais à chacune de leurs complaintes, ils pourraient s'acheter la moitié des contenus du Louvre ». The Scotsman n'y va pas par quatre chemins au moment d'analyser la défaite de son équipe nationale. Si « le mur bleu marine a tenu bon », il a fini par craquer sur l'essai de Nakaitaci. En règle générale, l'alignement des hommes de Vern Cotter est critiqué et la défaite dans les derniers instants face aux Bleus rappelle celle concédée lors du dernier Tournoi face à l'Italie. Pire, le journal établit un parallèle avec le dernier mondial où les Écossais, battus de peu par l'Angleterre et l'Argentine, avaient dû rentrer prématurément à la maison. Il faut donc trouver ce « killer instinct » pour passer le premier tour. Pour cela, les coéquipiers de Matt Scott pourront compter sur la mêlée, dominatrice à Paris, qui a permis de gagner plusieurs pénalités.

The Guardian : Michalak au pouvoir

Si Fred Michalak n'a pas franchement brillé, il aura au moins eu le mérite d'assurer face aux perches. Pour The Guardian, le Toulonnais a en tout cas mérité la confiance de Philippe Saint-André, et la France « arrive en bonne forme au bon moment ». Hardie, Denton et les frères Gray : à eux quatre, les avants du XV du Chardon ont failli jouer un bien vilain tour à la France. Le journal souligne que le cas Hardie rappelle celui de Sam Burgess, dont la sélection a été largement commentée outre-Manche. En conclusion, une place pour les ¼ de finales semble abordable.

The Herald Scotland : attention à Mathieu Bastareaud

Le résultat n'a pas d'importance pour le journal écossais. Les lauréats de la cuillère de bois lors du dernier 6 Nations ont eu « le courage » d'aller chercher la victoire plutôt que le nul, mais n'ont pas fait preuve d'assez de « sang froid ». Mathieu Bastareaud a été le joueur français jugé « le plus dangereux » à l'instar de Mark Bennett du côté de nos adversaires. Si le XV de France a remporté la victoire, c'est grâce à sa touche et sa mêlée, qui s'est reprise en seconde période.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On a un pack qui domine en touche et en mêlée, un 8 qui avance à chaque fois qu'il a le ballon, un 13 qui avance aussi à chaque fois qu'il a le ballon et un 14 qui avance aussi à chaque fois qu'il a le ballon.
Quelle équipe peut prétendre pouvoir faire aussi bien, qui peut dire on a 3 joueurs qui nous feront avancer à chaque fois qu'ils ont le ballon?
Et avec tout sa on arrive pas encore à marquer 2 essais par match

Il faut arrêter de dire que les autres sont plus forts, individuellement on a les moyens de faire mieux qu'en 2011. Le potentiel est là, le seul problème c'est que quand on joueur franchi il a trop rarement du soutien

@fabien81

Quand tu regardes aujourd'hui l'effectif du XV de France de 2011, t'as intérêt à être vraiment de mauvaise fois pour dire qu'on a mieux aujourd'hui.
Plus brutal, peut-être, mais bien moins doté coté ciboulot ou technique individuelle.

@fabien81

Avec des si on sera champion du monde !!!!!

  • Chauve
    162 points
  • il y a 6 ans
@fabien81

J'ai pas dit qu'on était pas capable de faire des "coups", sur une coupe du monde, tout est possible. De même que les Italiens sont bien capables de nous battre de temps en temps, ça ne veut pas forcément dire qu'ils sont intrinsèquement meilleurs que nous.

@fabien81

compare avec ce qui est comparable la NZ est au dessus des autres, mais le autres je vois pas ce qu'ils ont de plus que nous.
Sur le dernier tournoi avec un bon buteur on bat l'Irlande et le Pays de Galles, et comme on dirait qu'on en a trouvé un on doit pouvoir les battre si on joue contre eux.
L'Australie, l'Angleterre et l'Afrique du Sud on les as déjà battus, il faut arrêter de croire qu'on est plus mauvais.
La NZ on les as déjà battus en coupe du monde à Cardiff et Twickenham, pourtant à chaque fois on devait prendre une branlée

  • Chauve
    162 points
  • il y a 6 ans
@fabien81

La Nouvelle-Zélande a 31 joueurs qui font avancer leur équipe à chaque fois qu'ils ont le ballon.

  • AKA
    56162 points
  • il y a 6 ans
@fabien81

le potentiel?MDR!!!

  • H.P9
    1623 points
  • il y a 6 ans

AH!!! Enfin quelqu'un parle de Chouly qui a était énorme en touche cependant bon match de Huget.Mais par contre ont a peut etre gagné de très peu mais les équipe sont sur entrainé donc normal que les ecarts soit mince et n'oubliez pas que les écossais ont faillit battre la 2 eme meilleur nation au monde qui joué chez elle donc plutôt positif je trouve après c'est mon avis.

@H.P9

Après vérification, ils ont bien dégringolé à la 6ème place.

@H.P9

L'Irlande 2ème nation mondiale ? Non plus maintenant.

C'est assez marrant, mais chaque semaine, quand j'ouvre le papier de la presse britannique, j'éprouve toujours une déception.
Parce qu'au fond, les journalistes semblent toujours voir un peu tout et son contraire dans cette équipe de France. Ils identifient des joueurs (ici Huget, là Fofana) pour mieux masquer leur absence totale d'analyse sur le jeu du XV de France.
Parce qu'une analyse du jeu du XV de France semble bien, et de manière permanente, impossible à faire ?
Ou bien le Rugbynistère nous livre-t-il délibérément cette purge journalistique pour mieux mettre en avant le fait que l'équipe de France se réduit aujourd'hui à une somme d'individualités ?

@artillon

Ouais très juste, et j'entends encore Galthié dire pendant le match, alors qu'ils mènent pourtant, que les Ecossais souffrent parce qu'ils sont maigrelets...
On se retrouve tous un jour ou l'autre prisonniers de nos préjugés.
Il est évident que les Ecossais aujourd'hui n'ont presque plus rien à envier aux autres nations européennes sur le plan physique. Et au moins peuvent-ils compenser par leur dynamisme. Il leur manque juste de la confiance et une certaine culture de la gagne. Nous ne sommes pas forcément beaucoup plus avancés qu'eux sur ces plans.
Ils semblent de plus avoir rattrapé leur retard en mêlée fermée, et possèdent des joueurs d'instinct : Laidlaw et sa jolie diagonale, Russell et son esprit offensif qui fait beaucoup penser à Trinh-Duc, sans parler de la vitesse de Bennett ou du génie de Hogg qu'on n'a pas vu hier.. S'il avait été là, peut-être que le score serait différent.

@artillon

Je suis assez d'accord avec toi, mais à mon avis ça vient du fait que le jeu français cela n'intéresse pas grand monde là-bas.

Ils font comme nos médias à nous qui se contentent de définir les adversaires de l'EdF par des stéréotypes qui ne correspondent que vaguement à la réalité (le fighting spirit irlandais, les écossais qui envoient du jeu mais légers physiquement...)

Ce dernier match de préparation montre que finalement PSA n'est pas si nullisme que ça : il avait annoncé il y a 4 ans que la prochaine coupe du monde se jouerait sur la conquête et la mobilité des avants (quelle prédiction) et a donc façonné une équipe dans ce sens, où les essais d'avants sont marqués par les gars de la cage, et les essais d'arrière par les 3e ligne.

Seulement, si l'évolution du jeu dans le sens prévu par PSA est une réalité pour la plupart des équipes, les plus grandes nations mondiales ont encore plus anticipé.

Après on va voir si poser ses baloches sur la table à partir des quarts suffira ou si on se fera passer à tabac par notre adversaire...

  • AKA
    56162 points
  • il y a 6 ans
@quentin2dakar

es avants mobiles en EDF? MDR!!!

@Kanpai: je dirai à la Jauzion.... il nous manque ce type de centre sachant rester debout et faire la passe dans l'axe.

Dans l'absolu j'aime bien Basta et Fofa, mais il est clair que leur association est un poison pour nos ailiers. A chaque fois que j'ai vu le Clermontois passer la ligne d'avantage il conservait... quel dommage. Quant à Basta, il vaut mieux ne pas lui demander de faire des passes (ce qui est incroyable pour un centre)

  • Chauve
    162 points
  • il y a 6 ans
@Theobit

@Nou_nours : Je n'osais pas le dire mais je pensais également à FTD. Dans un autre style que Giteau, plus en puissance mais effectivement capable de faire jouer les autres, à la main ou au pied et de franchir les lignes adverses.
Il me semble d'ailleurs que Jake White n'a pas exclu de l'utiliser à ce poste à l'avenir...

@Theobit

@Chauve, je pense qu'un joueur serait capable d'être ce 12 mais ne veut absolument pas y jouer c'est François Trin-duc, avec sa capacité à prendre l'axe et à accélérer le jeu, il pourrait être ce 12 qui nous fait tant défaut, dommage qu'il s'obstine à vouloir jouer 10.

  • Chauve
    162 points
  • il y a 6 ans
@Theobit

Bastareaud ne fait pas beaucoup de passes en club non plus mais ça fonctionne mieux avec le RCT parce qu'il a à côté de lui un mec altruiste qui fait jouer les autres : Giteau.

En fait, ce qu'il manque à l'EDF c'est un second ouvreur au poste de premier centre, comme ce que fait Giteau au RCT, capable d'attaquer la ligne d'avantage, de jouer au pied, ou d'envoyer Bastareaud péter dans la défense adverse. Vu que ce profil n'existe, à priori, pas chez nous, j'aurais encore préféré Mermoz en 12 parce qu'il a l'habitude de jouer avec Basta et qu'il distribue plus de ballons que Fofana.

Mais penser que c'est Bastareaud le problème, c'est oublier qu'il faut souvent deux voire trois mecs pour l'arrêter et qu'en plus c'est un gros plaqueur (et éventuellement gratteur).

  • 6592
    31780 points
  • il y a 6 ans
@Theobit

Tout à fait d'accord avec toi (je voue un culte à Jauzion), à une petite subtilité près :

Même un fait un douze qui fait jouer axe, il faudrait encore des soutiens axe...

Bref, c'est pas gagné.

  • Kanpai
    25809 points
  • il y a 6 ans

Quand je lis "😜aire de centres interessante", "Bastareaud joueur le plus dangereux", je me demande si j'ai vu le même match.
Alors oui, Bastareaud a fait une bonne percée, mais honnetement j'ai du mal à me souvenir d'un autre fait marquant pour le match. Et fofana n'est pas mieux loti.
Ils ne créent rien derrière eux, et deviennent tellement prévisibles... mais bon, on le sait, il nous manque un vrai 12, qui voit le jeu et sait distribuer les ballons (comme Flood à Toulouse par exemple).

Mais à part ça, je suis assez d'accord. C'était un match faible offensivement, qui s'est joué sur la conquête en 2ème mi-temps.


  • 6592
    31780 points
  • il y a 6 ans
@Kanpai

Un peu d'analyse diplomatique :

Quand les Anglais disent du bien (c'est pas la première fois) de cette paire de centre, je ne peux m'empêcher de penser qu'il s'agit d'une ruse pour renforcer l'idée du séléctionneur.

Et s'assurer qu'un des ses concurrents historiques se déplace toujours avec une paire de centre stérile.

Belle stratégie, le pire c'est que ça marche.

Je ne m’abonnerai ni au Guardian ni au Herald Scotland.

La presse étrangère n'est pas tendre avec les écossais !!!
Par rapport à ce qu'ils faisaient depuis plusieurs années, je trouve qu'ils progressent et montent en puissance !!!
C'est peut-être vrai que Huget est le meilleur français des lignes arrières, mais moi les 12 Tchik Tchak, sans regarder le soutien, pour finir en touche...Bon il évite que l'EDF prenne un essai...

Le meilleur match de Chouly en EDF: 2 ballons pris en touche aux Écossais mais 2 plaquages ratés sur 11 tentés. Manque de puissance criant. Cependant Leroux est plus efficace dans le combat car moins tendre..!

Et oui, peut-être que notre équipe arrive en forme au bon moment...

@Pat33600

Reste à déterminer en forme de quoi.

  • jipé
    53540 points
  • il y a 6 ans
@Pat33600

Le problème c'est que les autres, qui ont du se préparer un minimum, je pense, arrivent aussi en forme... et que le jeu monolithique des français ne permet pas une grande adaptation lorsque la défense adverse pose problème.
N'oublions pas une pénalité non tentée par les écossais et une passe sautée inspirée par je ne sais quel mauvais génie et qui empêche un essai tout fait pour les scotish... La victoire française est bien relative...

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News