WTF - En fait, le Top 14, c'est comme la tartiflette
Quand la gastronomie s'invite dans le rugby !

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Adapter les plats de la gastronomie française à des joueurs ou clubs de rugby ? Encore une idée farfelue du Rugbynistère.

La tartiflette

C’est lourd, ça te reste sur le ventre, tu regrettes d’en consommer, mais t’y reviens. Tu invites tous tes potes à partager ce moment et tu n’en peux plus de voir dès septembre sur les réseaux « QUE LA SAISON DE LA TARTIFLETTE COMMEEEEENCE ». 

En fait, la tartiflette, c’est le Top 14.

Le pot-au-feu

À ne pas confondre avec le pote en feu, le pote au feu est une recette assez simple. Tu regardes ce que tu as dans ton frigo, tu mets tous les légumes sans les couper dedans, avec la star de la recette, un morceau de viande. Tu laisses mijoter le plus longtemps possible tout ça à feu doux, tout en t’énervant de la lenteur de la cuisson et de la qualité des légumes, et tu obtiens un plat qui ne marche jamais au final. 

En fait, le pot-au-feu, c’est le RCT.

Le steak tartare

Facile à cuisiner, pas besoin de beaucoup d’ingrédients ni de cuisson puisqu’il se mange cru. On le demande au couteau pour faire comme les grands. Souvent, c’est le plat que tu choisis quand tu n’as plus le temps et que le serveur revient pour la 3e fois.

En fait, le steak tartare, c’est le recrutement du Stade Français Paris.

Le cassoulet

Lourd. Même très lourd. À n’importe quelle période de l’année les sudistes en mangent. Il est aussi calorique qu’une Ford Mustang sur une route landaise et il est soit disant meilleur réchauffé le lendemain. On en mange « parce que c’est la spécialité du coiiiing » mais on aimerait bien un petit plat raffiné avec cette chaleur.

En fait, le cassoulet, c’est un match du XV de France.

Le foie gras

Il est la star qu’une fois par an et tout le monde l’attend les 364 autres jours. Même si la méthode de gavage laisse à désirer, il plaît au-delà des frontières françaises.

En fait, le foie gras, c’est Gaël Fickou.

Le bœuf bourguignon 

Pour préparer ce plat, il faut du bœuf à feu doux et beaucoup de vin.

En fait, le bœuf bourguignon, c’est ton pilier en 3e.

Les escargots

Une énorme coquille pour pas-grand-chose à l’intérieur. Ils t’en faut 40 pour avoir bien mangé. Ils sont à un prix exorbitant pour des trucs que ton neveu ramasse dans ton jardin et le monde entier ne comprend pas qu’on adore ça. 

En fait, les escargots, c’est Louis Picamoles.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bon appétit bien sûr
Ou
Les escapades gourmande de Petit Renaud
Tel est notre Top 14, avec du bon comme du mauvais a se mettre sous la dent

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos