Ecrit par vous !
 VIDEO. 6 Nations 2017 - Ecosse. Zander Fagerson, la force tranquille qui pousse à droite
Zander Fagerson, un nom à retenir pour les prochaines années
Si la France entière loue Guy Novès parce qu'il n'hésite pas à lancer de grands espoirs tricolores, Vern Cotter s'appuie lui aussi sur les pépites issues de la formation écossaise.

On a l'habitude de voir des cadres affronter leurs vis-à-vis dans des duels acharnés, véritables matchs dans le match, comme celui que l'on attend entre Spedding et Hogg. Ce qu'on a moins l'habitude, c'est de voir deux nouveaux capés en première ligne se livrer à ce genre d'exercice... Aussi Cyril Baille, 23 ans, risque fort de se retrouver face au droitier Zander Fagerson, de deux ans son cadet. Sacré duel en perspective...

Quatrième plus jeune pilier de l'histoire de la sélection écossaise (21 ans le 19 janvier dernier), il fait ses grands débuts sur le banc l'an passé face à l'Angleterre, avant de profiter de la blessure de William Nel pour prendre du galon. Quelques sélections plus tard, et il a déjà fait son trou à l'angle de la mêlée du XV du Chardon. Et vu son jeune âge et l'exigence du poste, seules les mauvaises langues peuvent parler d'opportunisme. 4 fois titulaire en 5 sélections (incluant les tests de novembre), pierre angulaire de la mêlée de Glasgow, le natif de Perth au Nord d'Edimbourg, n'a pas fini d'impressionner.Crédit vidéoWorld Rugby

Déjà international U16, U18, et U20, la transition en équipe une s'est faite sans la moindre anicroche pour le solide droitier (1m 88, 125kg). Il faut dire que Glasgow fournissant la moitié des joueurs de la sélection nationale, ce ne sont pas les repères qui lui manquent... Seulement professionnel depuis mars 2015, il est également le plus jeune joueur a représenter l'Écosse sur la scène internationale depuis... 1948 et un certain Bill Black, qui lui avait fait ses débuts face au XV de France dans le chaudron de Murrayfield, également au poste de pilier. Pour discret que soit le garçon, il aime gagner et le fait savoir, surtout qu'en tant qu'ancien de la Chorale Nationale des Jeunes (National Youth Choir), il ne doit pas être le dernier à célébrer la victoire. De là à lui prédire la même reconversion qu'Omar Hasan...

En attendant, la mêlée française est prévenue : également titulaire du diplôme de secouriste, il sait parfaitement où appuyer pour faire mal.

Rémy DOUTRE
Rémy DOUTRE
Cet article est rédigé par Rémy DOUTRE, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mentalité de l'histoire, c'est Baille qui bute ce week-end!

  • oZbeck
    26125 points
  • il y a 2 ans

Depuis quand ça claque des drops à l'entrainement un pilier? De mon temps les gros avaient des moufles et les pieds carrés, fallait surtout pas tenter un drop sous peine de claquage ou la passe risque de luxation 😊

  • SebPBN
    9852 points
  • il y a 2 ans
@oZbeck

C'était as un Pillier Gallois en 6N ou Coupe du monde qui avait claqué un vieux drop en fin de match ultra serrée?

@SebPBN

En tout cas, il botte mieux que Bastareaud

Beau poulet...
Qu'il s'échauffe bien, pour dimanche, et qu'il prévoit de bons rétroviseurs...

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
Vidéos
News