Valence Romans dans l'incompréhension totale après la suspension pour dopage d'un de ses joueurs
Valence Romans dans l'incompréhension totale après la suspension pour dopage d'un de ses joueurs

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Valence Romans met a pied un joueur à titre conservatoire après un contrôle antidopage positif. Le VRDR n'était pas au courant de sa suspension.

Situation ubuesque à Valence rugby, dans un communiqué publié sur le site du club, le club drômois a annoncé avoir mis à pied le troisième ligne centre Romain Souquet après avoir reçu de la part de la FFR un refus de ré-affiliation en raison d’une sanction prononcée à son égard par l’agence de lutte anti dopage en octobre 2019. En effet, après un contrôle inopiné en date du 23 mars 2019, Romain Souquet s’est vu signifier une suspension de deux ans soit jusqu’en mars 2021 après la présence de substance illicite dans ses urines. Romain Souquet est un cadre du club depuis son arrivée en 2014/2015, il a participé activement à la montée du club en pro D2.

Cependant dans le communiqué, le club fait part de son désarroi à ce sujet car aucune information ne lui était parvenue entre l’ouverture de l’enquête en 2019 et le refus de ré-affiliation." Bien évidemment, le VRDR ne peut que faire part de son effarement devant ce dossier, au sujet duquel aucune information ne lui est parvenue entre son ouverture par l'AFLD en avril 2019 et le refus de ré-affiliation du joueur par la FFR en date du 4 août 2020", précise le communiqué. Le VRDR a d'ailleurs aligné son joueur à cinq reprises entre novembre 2019 et mars 2020. On trouve également trace de la suspension du 3e ligne centre dans la presse en janvier dernier.

Le club affirme avoir saisi les autorités compétentes pour régler ce différend mais selon ces dernières, le club employeur du joueur n’est pas obligé d’être mis au courant au sujet des différentes étapes de l’enquête. À 15 jours de la reprise du championnat, le club regrette les conséquences de ce refus et leur impossibilité de remplacer le joueur suspendu. En attendant d’avoir plus d’informations, le club ne souhaite pas faire de plus amples commentaires. "Dans cette attente, aucune communication ne sera effectuée, par respect du droit des parties", peut on notamment lire dans le communiqué. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 semaines

ce qui m' effare dans cette équipe dirigeante c' est leur immobilisme par rapport à ce problème, malgré un vice Pdt médecin (?)! Et quand bien même ils sont incapables de gérer un des rares cas positif, et dire que ces Pieds Nickelés vont être réélus 😒 😠 😠

  • fabien81
    18623 points
  • il y a 4 semaines

le club n'a rien à se reprocher dans cette affaire, si personne vient leur dire qu'un de leurs joueurs est dopé ils peuvent pas le savoir.
Ce que j'arrive pas à comprendre c'est qu'un joueur pris pour dopage en mars 2019 ait pu sans problème faire la saison 19/20, j'ai surtout l'impression que la ligue a voulu cacher ce cas mais il faut croire que ce club devient gênant pour certaines personnes ce qui fait que cette affaire sort avec plus d'un an de retard.

Combien de contrôles positifs ont été cachés par la ligue ces dernières années? et surtout j'ai connu l'AFLD plus vaillante pour balancer les noms à la presse il y a quelques années, mais ces messieurs ne faisaient pas du rugby

Donc il était suspendu et à jouer sans que personne à la fédé ne réagisse ? Il est salarié d'Altrad ?

Et aucun sudafs de nos championnats positifs, incroyable.....

On peut s'étonner
1/ Que l'employeur n'ai pas été informé à date de prise de décision.
2/Que le joueur n'ai pas fait part de la procédure en cours à son employeur.
3/Du délai de traitement entre contrôle et décision de sanction (7 mois quand-même).
4/ Qu'i n'y ai nulle trace de l'impossibilité de pratiquer dans le logiciel Fédéral pour les matchs qu'il a joué sous suspension.
5/ Que VRDR se porte au soutien du joueur concerné en laissant entendre un : "à l'insu de son plein gré".
6/ Que les choses se fassent via communiqué de presse avant de s'en ouvrir aux parties concernées.
7/ Que la première communication du monde du sport corrélativement à des affaires de dopage consiste encore à discuter de forme, de vice de procédure etc...
8/ Que VRDR ne se fende pas d'une formule d'excuse à l'adresse des adversaires rencontrés avec un joueur sur le terrain sous le coup d'une suspension.
9/ Que, le contrôle s'étant effectué au sein des installations du VRDR, il n'y ai personne pour se préoccuper de la nature du résultat depuis 15 mois.
9/

@MARCFANXV

Romain Souquet dopé ? Pour toutes celles et ceux qui le connaissent, ce serait tout de même une grosse incompréhension. Je ne pense pas que ce soit le genre du bonhomme.

  • ced
    100304 points
  • il y a 4 semaines
@L\\\'ibère

et pourtant c'est bien le cas, la différence avec les autres c'est qu'il a du oublié de faire renouveler son ordonnance, sans quoi tout ça ne serait jamais arrivé
un jouer propre évidemment, comme les autres car au rugby le dopage n'existe pas, ne l'oublions pas

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 semaines
@L\\\'ibère

Une petite piqure de rappel (sans jeu de mots) qui montre qu' on peut être une bonne personne et se laisser happer par cette saleté:

https://www.youtube.com/watch?v=mTScfaEwVao

  • Ahma
    94589 points
  • il y a 4 semaines
@L\\\'ibère

Il va sans dire que dans l'échelle des preuves scientifiques, "ne pas penser que ce soit le genre" est un argument bien plus fort qu'une analyse d'urine.

@Ahma

Non, par contre sur le fait d'en avoir pris involontairement, oui.
Tu sais Ahma, dans ces produits, il n'y a pas que des anabolisants, il y a aussi pas mal de produits que n'importe quel généraliste prescrit à tout le monde pour soigner des maladies courantes.
Peut être que ce sera le cas de ce que ton doc te prescrira pour soigner ta condescendance (car il va falloir un traitement particulierement costaud 😁).

@L\\\'ibère

Ne crois-tu pas qu'il est dans le rôle de l'enquête de déterminer l'origine de la prise du produit illicite?
Si ça provient d'un médicament destiné à soigner une maladie courante, l'agence anti-dopage doit pouvoir l'établir. Sinon les suspensions seraient légion, ou bien le dopage serait commun sous réserve de l'argument du traitement médical.
Juger de la culpabilité d'un joueur face au dopage en se basant seulement sur le degré de sympathie qu'on lui accorde c'est être crédule. Même si je ne connais pas ce joueur, j'imagine que c'est un bon mec. Mais ça suffit pas.

@Pommette Enflée

"Ne crois-tu pas qu'il est dans le rôle de l'enquête de déterminer l'origine de la prise du produit illicite?"
C'est bien le problème ! Personne n'a accès à l'enquête au club. Difficile de se défendre non ? Ca ne te révolterait pas toi d'être suspendu sans avoir le résultat d'enquête ? Si tu es dirigeant de club, ca ne te mettrait pas en colère ?
Le sujet ici, c'est ça. Mais comme Ahma, tu l'as déjà jugé.
Je peux te certifier que dans ces procédures, il y a de belles bourdes.

@L\\\'ibère

Le rôle de l'AFLD (instance indépendante de toute Fédération sportive) n'est pas de diligenter une enquête mais de procéder à des contrôles (l'inopiné faisant plutôt exception à la règle) qui visent à mesurer s'il y a dopage au regard de grilles établies par les Fédérations. S'il doit y avoir enquête c'est sur requête du plaignant qui ne peut être que la personne physique déclarée positive (ceci n'empêchant pas cette personne de se faire appuyer juridiquement par son employeur mais, c'est bien la personne physique qui peut se mettre en position de contester la sanction.). L'exemple du conducteur, chauffeur routier de profession qui perd ses points (il peut éventuellement profiter du service juridique de son employeur mais c'est en son nom propre qu'il peut contester la véracité des infractions qui lui sont reprochées). Pour qu'il y ai enquête encore faut-il qu'il y ai plainte de la personne incriminée qui conteste soit la nature-mm du caractère dopant soit (dans les faits, le plus souvent !!!) la "qualité" de la procédure...Si tel n'est pas le cas, il n'y a pas d'enquête sur : " Comment ? Le positif a dépassé le seuil autorisé"...Les seules enquêtes extérieures qui peuvent être diligentées, elles le sont par le parquet, lorsqu'on parle de dopage "collectif" (affaire Festina par ex) en considérant le caractère trafic de produits pharmaceutiques.

@L\\\'ibère

On n'est pas sur le même propos.
Je me suis accordé à ton discours initial qui suggère que le contrôle positif peut se justifier par un banal traitement médical, et que de toute façon "c'est pas le genre du bonhomme".
T'as lié mon argumentaire à un autre propos qui traite de la réaction du club face à la mauvaise gestion de l'AFLD. Mais on est bien face à deux infos différentes.

Que le club s'offusque de ne pas avoir été mis au courant par l'AFLD, que c'est pas bon juridiquement, et que ça leur pose un soucis de recrutement, je ne l'ai jamais remis en question. Au contraire, ça me parait bien légitime et légal.
Par contre avant ça, il y a un contrôle positif et une sanction. Le communiqué du club n'a pas l'air de le remettre en question. Ils disent simplement que si le mec s'est dopé, ils n'ont aucun élément pour le prouver, et que ça ne s'est pas fait en accord avec le fonctionnement médical interne du club. Mais ça n’innocente pas le joueur.

Certes, je ne détiens aucune connaissance médicale particulière, et je ne suis pas intime à la dirigeance d'un club, mais le fait que c'est pas le genre du bonhomme et que de toute façon, des substances dopantes il y en a dans certains médicaments, ça ne prouve rien non plus.

@Pommette Enflée

PE, si tu as des amis dirigeants de club qui ont eu à gérer ce genres de choses, demande leur si c'est si évident que ça. Le fait d'avoir une ordonnance d'un médecin ne suffit depuis longtemps. Depuis les scandales cyclistes je pense.
Tu as le droit d'être extrêmement catégorique dans ton approche. Mais ce n'est vraiment pas aussi évident

@L\\\'ibère

Catégorique? Non, réaliste.
Le fait que ce ne soit pas évident à déterminer ce n'est pas un réel argument non plus. L'origine doit forcément pouvoir être établie, même si ce n'est pas simple.
Et bien sûr que le dopage s'est répandu, notamment avec les ordonnances. On a même vu d'anciens rugbymen en parler dans les médias. Mais ça ne doit en rien justifier une quelconque impunité, et encore moins l'argument du joueur sympa. Il faut se baser sur l'enquête.
Regarde Armstrong (à tout autre échelle que la ProD2 évidemment), même s'il était déjà un peu suspecté au début de sa carrière, il était adulé par des millions de gens, et son image de héro qui a vaincu le cancer et qui devient champion l'a clairement aidé. Si les enquêtes en étaient restées là, le dopage n'en aurait pas pris un coup.

  • ced
    100304 points
  • il y a 4 semaines
@MARCFANXV

10/ on peut s'étonner que des joueurs de rugby soient dopés

@ced

C'est à partir du poste 10 que le rugby tend à se compliquer...

@ced

ca n'arriverait jamais si ce n'est au jaja

@ced

11/ on peut s'étonner que certains clubs n'aient pas encore porté réclamation d'avoir en tant qu'adversaire, un joueur n'ayant pas le droit de jouer car dopé...

  • Yonolan
    76309 points
  • il y a 4 semaines
@amoureuxdubeaujeu

@MARCFANXV
@ced

12°/ On peut s’étonner que la FFR ( car c'est la fédération qui reçoit le courrier quand elle est organisatrice) n'ait soit pas reçu le courrier informant des griefs contre le joueur ou n'ait pas jugé bon d'en informer le joueur et le club ...

  • Yonolan
    76309 points
  • il y a 4 semaines
@Yonolan

@amoureuxdubeaujeu
@MARCFANXV
@ced

Il y a une hypothèse que je n'ai pas envisagée mais l'AFLD avait aussi la possibilité d'envoyer son courrier directement au joueur ...

En tous cas la FFR a ouvert le parapluie en demandant un changement de procédure à l'AFLD et que joueur club et FFR soient prévenus en même temps; ce qui ne semble pas idiot mais ne nous renseigne en rien sur qui a reçu le courrier en ce cas et enterré l'affaire ...

Sauf que la FFR était bien au courant puisqu'elle a refusé le renouvellement de la licence au joueur ....

bizarre..vous avez dit bizarre ?

@Yonolan

@MARCFANXV
@ced
@Yonolan

13/ on peut s'étonner que Bernie soit Président de la FFR. ok je ->

  • Yonolan
    76309 points
  • il y a 4 semaines
@amoureuxdubeaujeu

@MARCFANXV
@ced

Errare humanum est, perseverare diabolicum. ...

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos