[TRANSFERT] Ce jeune pilier... moldave d'Aurillac que des clubs du Top14 s'arrachent !
[TRANSFERT] Ce jeune pilier... moldave d'Aurillac que des clubs du Top14 s'arrachent !
A Clermont, à Castres ou à l'UBB, Cristian Ojovan (22 ans) attire les convoitises. Seul hic, il est lié à Aurillac jusqu'en 2022.

Il y avait la tradition des piliers de nationalité géorgienne. Depuis quelques années, au poste, ce sont les Moldaves qui se révèlent au niveau international. Le plus connu outre-Manche est Dumitru Arhip (30 ans) : toutes compétitions confondues, il en est à plus 100 matchs joués avec les Ospreys puis les Cardiff Blues. En Angleterre, Vadim Cobilas (36 ans) s’est taillé une solide réputation. Titulaire indiscutable à Sale entre 2013 et 2016, il est transféré à l’UBB l’été suivant, devenant aussi incontournable qu’il l’était en Angleterre. En trois saisons, il aura joué 67 matchs de Top 14 dont 60 comme titulaire. Son frère Maxim Cobilas (32 ans) est retourné en Russie, après des expériences plus ou moins réussies à Sale et Mâcon.

La Pro D2 va aussi découvrir un pilier moldave, répondant au nom de Victor Leon. Repéré par Périgueux alors qu’il jouait en Roumanie, il ne tarde pas à se distinguer, et le voisin dordognais de Trélissac le chipe au CAP. Il est bon, et c’est au tour de Rouen de le faire venir : Leon évolue en Normandie depuis deux saisons. A Trélissac, George Gajion (26 ans) faisait la paire avec Leon. Ses performances en Fédérale 1 ont tellement impressionné que les Ospreys l'ont fait venir. En Pro 14 durant la saison écoulée, Gajion n’a pas eu beaucoup d’occasion de s’exprimer.

Ojovan bientôt en Top 14 ?

Le dernier des Moldaves qui défraye la chronique est encore un pilier. Le plus jeune de tous. Et peut-être le plus doué ? Cristian Ojovan est âgé de 22 ans, et évolue au Stade Aurillacois. Il est sous statut espoir lorsqu’il fait ses débuts en Pro D2, la saison passée. Le bilan est édifiant : 26 matchs joués, 14 titularisations.

Au printemps dernier il faisait l’objet de beaucoup de sollicitations de clubs huppés du Top 14. Mais l’affaire avait tourné court et le Stade Aurillacois se félicitait de pouvoir compter sur son jeune pilier moldave. C’est que durant l’été 2018 les dirigeants d’Aurillac, qui savaient tenir un joueur prometteur, avait pris la précaution de prolonger son contrat jusqu’en 2022. Ojovan avait signé pour un an de plus en espoir, et deux ans en pro. Tous les clubs ont buté sur ce rachat des années du contrat.

Ojovan (1,83 mètres, 118 kg) a fait ses premières armes en France au Centre de formation d’une Section paloise qui doit se mordre les doigts de l’avoir cédé au club cantalien en 2017. En tous cas, revoilà trois clubs qui envisagent de faire venir le jeune international moldave : Clermont, Castres et l’UBB seraient intéressés, selon les informations du Midi Olympique. Impérial en mêlée, très disponible dans le jeu, Ojovan a tout du pilier moderne. Un détail qui a son importance à l’heure où les plus grands clubs souhaitent s’attacher ses services : Cristian Ojovan bénéficiera du statut JIFF à partir de l’été 2019.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    97914 points
  • il y a 3 mois

l'avantage d'être JIFF, c'est à dire Français, ha non pardon, formé en France, c'est que ça lui évitera de se faire jeter sur le bord de la route comme tel un Fidjien par les clubs de rugby remplis de valeurs

@ced

Tu es trop sentimental et le sentiment ça ne rime pas avec "budget". Tu crois qu'ils en ont, eux, des valeurs tous ces Iliens ? On les accueille, on leur permet de jouer, et tôt ou tard ils finissent par demander à être payés ! Des ingrats voilà tout ! Je trouve tout à fait normal que nos clubs, au nom des valeurs traditionnelles du rugby se séparent de pareils éléments et conservent ainsi suffisamment d'argent pour rétribuer dignement des joueurs méritants (un joueur méritant est un joueur qui a un bon agent, un bon avocat et qui est à jour de sa cotisation chez Provale).

@Regis Duffour
Merci d'éviter des expressions comme :"les Ospreys se sont portés acquéreurs. "
Le rugby est certes professionnels mais on n'en est pas encore au marché aux bestiaux.

  • ced
    97914 points
  • il y a 3 mois
@lelinzhou

on est peut être pas encore entré dans le marché aux bestiaux mais on est juste devant la porte
c'est grâce aux valeurs

@lelinzhou

"Professionnel"

@lelinzhou

J'ai modifié. Suivant votre précieux conseil

@lelinzhou

Dans mon esprit et suivant la définition du dictionnaire, il s'agit d'opérations commerciales: vendre, acheter. Il n'y a pas d'attachement particulier au marché à bestiaux dans la définition du dictionnaire. On parle de "marché des transferts", sans dénier la dimension humaine et sportive des opérations commerciales qui s'y nouent. Vous avez peut-être raison. Si c'est mal perçu en général...

  • CEVEN
    162087 points
  • il y a 3 mois
@Regis Duffour

@Regis Duffour
Sans vouloir casser l"ambiance, ni ramener ma fraise (sécheresse caussenarde oblige).
En 2 points:
- vous catégorisez un acte commercial (achat/vente) sans le ramener à sa dimension humaine et contractuelle.
- par conséquent, vous omettez une variable essentielle.
On peut "acheter" des meubles ou des immeubles, des animaux(sic) & tutti quanti.
Mais, subtile appréciation, "on" s'attache les services lorsqu'il s'agit d'un contrat de travail.

Ou alors la servitude a toujours cours et la force de travail (lien de subordination) aliène l"individu et le renvoie au rang de "chose".
Pourtant depuis le droit romain, le distinguo est clairement établi 😊
[Cf. objets de droit vs sujets de droit]

@CEVEN

La dimension humaine et sportive est latente. Dans une conversation on a besoin d'être d'accord sur l'implicite. Et l'implicite c'est d'avoir de la considération pour les joueurs.
En ce qui concerne le droit, le lien de subordination est un élément du contrat de travail. Pas besoin d'être Marxiste pour l'affirmer. Cela vient du législateur et de la doctrine juridique.

Gajion a sûrement fait un choix financier autant que sportif en passant de Trelissac aux Ospreys.

De toute façon j'ai tenu compte de la remarque précédente de votre collègue et de la votre puisque j'ai changé la formule.

  • Jak3192
    51333 points
  • il y a 3 mois
@Regis Duffour

Oui, je plussoie
le fameux "Mercato",
qui au foot originellement et maintenant au rugby (?)
et qui en italien veut dire "marché"
Les clubs font donc leur "marché" en échangeant contre rétribution quelques kilos de viande 🙂

Tout cela vu d'un certain angle peut être ambigu

@lelinzhou

J'ai déjà soulevé ce point sur un autre article du même auteur il y a quelques jours mais apparemment sans résultat.

  • Seyfr
    4495 points
  • il y a 3 mois

C'est la... Mode d'utiliser.... Des points de suspension...?...

Ojovan : " à Aurillac, Cantal moral, aucune raison de partir !"

Qu'est-ce que c'est que ces Moldaves qui viennent retirer le pain de la bouche de nos Géorgiens ?!

@REGIS DUFFOUR

J'aime beaucoup le titre calqué sur les meilleurs titres putaclic du net.

Derniers articles

Transferts
Transferts
News
News
Transferts
Transferts
News
Vidéos
Vidéos
News
News