Top 14 : Vers un retour anticipé des internationaux argentins ?
Top 14 : retour anticipé de certains Argentins

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Certains internationaux argentins pourraient quitter le squad argentin pour rejoindre leurs formations engagées dans le Top 14
Alors que le Rugby Championship bat son plein, les clubs français toujours privés des internationaux argentins retenus par Santiago Phelan, continuent de grincer des dents.

En tête de fil, Montpellier. Le club de Fabien Galthié paie, cette année encore, un lourd tribu en début de saison, se voyant privé de 6 de ses meilleurs joueurs : Augustin Creevy, Santiago Fernandez, Lucas Amorosino, Maximiliano Bustos, Juan Figallo et Martin Bustos Moyano. Le hic c’est que parmi les joueurs retenus en sélection, il y a ceux qui sont sur le terrain et qui bataillent tous les weekends contre les armadas de l’hémisphère Sud, et ceux qui sont « dans le groupe » mais qui n’ont toujours pas figuré sur une feuille de match. C’est cette deuxième catégorie qui est la cible des entraîneurs du Top 14. En début de semaine, Midi Olympique nous apprenait que le staff montpelliérain était entré en contact avec l’Argentine pour rapatrier le pilier droit Maximiliano Bustos et surtout l’ailier-buteur Martin Bustos Moyano (pour une équipe qui plafonne à 44% de réussite aux tirs au but, on comprend l’urgence). Tous deux n’ont toujours pas joué une seule minute de Rugby Championship et leur retour serait bien vu du côté d’Yves du Manoir.

A Bordeaux le problème est moins handicapant mais il demeure similaire. L’UBB aurait toutefois trouvé un accord avec la fédération argentine, et serait sur le point de faire revenir le centre Rafael Carballo. « On n’a pas la date du retour mais c’est imminent » confie Laurent Marti, le président du club. En revanche aucune information n’a filtré concernant Nicolas Sanchez.

Toujours est-il que la question des joueurs argentins dans notre Top 14 reste en suspens. Les clubs français accepteront-ils d’être privés, tous les ans, d’une partie de leurs meilleurs joueurs ? Va-t-on se diriger petit à petit vers un flux migratoire des internationaux argentins vers les provinces de l’hémisphère Sud ? Ce problème risque en tout cas d’être très prochainement débattu au sein des clubs français.
Arthur Bourdeau
Arthur Bourdeau
Cet article est rédigé par Arthur Bourdeau, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • yoyo83
  • il y a 9 ans

Ben, c'est le problème des internationnaux, soit ils sont francais , ils sont bons,et ils filent régulierement au XV de france, soit c'est des étrangers, et on nous les pique aussi.
La solution, c'est de prendre des joueurs non selectionnables, ... et de se retrouver en PRO D2.
Sérieusement, c'est par le doublage voir triplage de joueurs trés bons au meme poste qu'on peut aligner des équipes performantes tout au long de l'année, en espérant limiter au max les bléssés.

  • ced
    100483 points
  • il y a 9 ans

behn oui, en recrutant argentins les clubs vont se tirer une balle dans le pied, à l'heure où le topXIV se resserre c'est pas vraiment le moment.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Transferts