TOP 14 - UBB : retraite anticipée pour Jayden Spence
Top 14 : Jayden Spence ne portera plus le maillot de l'UBB.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le 3/4 centre néo-zélandais est contraint de raccrocher les crampons, à seulement vingt-six ans.

Coup dur pour l'UBB, mais surtout pour son 3/4 centre néo-zélandais, Jayden Spence. Le joueur âgé de 26 ans est contraint de mettre un terme à sa carrière, selon les informations de Sud Ouest. En cause ? Un trop grand nombre de commotions cérébrales subies, preuve que ces dernières font de plus en plus de dégâts chez les rugbymen professionnels.

Bordelais en 2014/2015, Spence était reparti pour le pays du long nuage blanc pour évoluer sous le maillot d'Otago. Avant de revenir en Gironde en 2016, comme joker. Cette saison, le Néo-Zélandais n'a disputé que cinq matchs, son dernier remontant à la 7ème journée, face au Rugby Club Toulonnais. 

D'abord arrêté trois mois, Spence a consulté un spécialiste, comme l'expliquait Laurent Marti en novembre, via France Bleu

C'est une succession de petites commotions qui se répètent après des chocs. On l'avait pourtant ménagé à plusieurs reprises mais ça continue et ça nous inquiète vraiment. On va l'envoyer consulter un spécialiste et on verra. Il est hors de question de jouer avec sa santé.

Spence aura inscrit cinq essais sous le maillot bordelais.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    57014 points
  • il y a 2 ans

C'est moche

Que va devenir le rugby ?
On ne parle à chaque fois que de l'élite.
Qu'en est il des divisions amateur ?

@Jak3192

je n'en sais rien mais il me semble quand même que les chocs y sont moins violents : il y a peu de types de 130 kg qui courent le 100 m en 10s en amateur.

  • Jak3192
    57014 points
  • il y a 2 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Effectivement,
mais pour cette question de commotion pas besoin d'être un athlète hors norme.
Les gars même amateurs ou semi pro passent aussi à la salle de muscu, ont dévelloppé leurs capacités physiques à leur niveau.
Et un choc reste un choc
ce qui m'interpelle plus pour ces divisions inférieures,
c'est le suivi médical.
Suivi immédiat (sur le terrain),
Suivi à moyen terme (dans les jours, semaines qui suivent les soucis éventuels du terrain),
et naturellement suivi à long terme (sur plusieurs mois / années).

Si tu préféres,
quelle est l'activité médicale mise en place pour un joueur de Xème Série ou de Fédérale.

@Jak3192

sans doute rien. Le seul truc nouveau, c'est l'ECG d'effort pour les plus de 40 ans (arbitres compris !). Je ne sais pas combien de joueurs de plus de 40 ans sont morts d'un arrêt cardiaque sur un terrain de rugby...

Bien sûr il y a des risques mais on ne peut pas tout regarder qu'en fonctions des risques : toute activité est risquée. Il faut mettre dans la balance le plaisir individuel et collectif qu'on en retire : si on doit faire arrêter tous les joueurs amateurs qui ont eu une entorse sérieuse, qui auront des problèmes aux articulations dans 30 ans ou qui ont perdu 5 ans d'espérance de vie à cause du rugby, il ne va pas rester grand monde.

  • Jak3192
    57014 points
  • il y a 2 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Je ne te parle là que de la commotion cérébrale
celle que l'on ne voit pas
celle qui te dit sur le terrain: "j'ai un coup de mou mais dans 3' ça ira, j'ai eu la meme la semaine dernière et c'est reparti pile poil"
Quand tu t'es fracassé la cheville, que debout c'est plus possible, qu'il faut les béquilles, tu sais qu'il y a un bug.

D'ou ma question du tout départ:
"Que va devenir le rugby ?"
qui est corroborée par ta remarque:
"...qui ont perdu 5 ans d'espérance de vie à cause du rugby, il ne va pas rester grand monde."
Il ne faut pas que les mamans lisent notre discussion...
ou peut être doivent elles la lire ?

  • Ahma
    94008 points
  • il y a 2 ans

On lit souvent, comme ici, qu'il y a de plus en plus de commotions.
Peut-on vraiment mesurer précisément leur évolution sur le long terme, dans la mesure où pendant très longtemps on ne s'en souciait pas, et où personne ne prenait la peine de les comptabiliser ? Il n'y avait ni protocoles, ni examens neurologiques, ni périodes de repos. Un joueur dans la situation de Spence, autrefois, n'aurait jamais arrêté sa carrière.
Est-ce qu'il y a réellement plus de commotions maintenant, ou est-ce simplement qu'elles inquiètent bien davantage que par le passé ?

  • Iyhel
    22982 points
  • il y a 2 ans
@Ahma

Il me semble qu’on peut s’accorder sur le fait que les chocs sont de plus en plus violents du fait de la vitesse et de la masse des joueurs actuels, sans parler de la tactique qui chez certaines équipes se résume à : « je pilonne, je pilonne, ça finira bien par passer. » Ce serait donc logique qu’il y ait plus de commotions, mécaniquement.

Après, ce n’est peut-être pas non plus la progression exponentielle qu’on nous annonce, parce que comme tu dis, avant, tant que le gars sortait sur ses jambes, il y retournait la semaine d’après sans se poser de question.

Dans le rapport de la RFU commenté ici la semaine dernière, on constatait quand même depuis 2011 une progression régulière du nombre de commotions (de 5 pour 1000 h à plus de 20 !), il est difficile de juger si c’est par qu’on systématise un peu plus le diagnostic chaque année depuis 6 ans et qu’on manque de recul. Mais la pente est sacrément raide...

  • Ahma
    94008 points
  • il y a 2 ans
@Iyhel

Quoi qu'il en soit, augmentation ou non, on est d'accord sur le fait qu'il y en a bien trop, et que la situation n'est pas acceptable.

@Ahma

oui mais maintenant il n'y a plus l'éponge miracle

@Dormeur 15

Bob faisait du rugby ?

@Marc Lièvre Entremont

non il bronzait à la plage

Une petite louche de commotions entre deux ligaments. C'est la recette habituelle me direz vous.

@Marc Lièvre Entremont

Stop au cumul des mandales !

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

oui avec de loin en loin une rupture de tendon pour varier les plaisirs...

@dusqual

C'est la petite cerise ça.

  • Ahma
    94008 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

La chemise sur le bateau, tu veux dire ?

@Ahma

La prise sur le rateau.

  • Iyhel
    22982 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

La Denise sur le matelot ?

@Iyhel

Et la frise sur le canot ?

  • breiz93
    55670 points
  • il y a 2 ans
@Ahma

La cerise sur le Mac Do

@breiz93

On se CAAAAAALME !!!



#EricAntoine

  • ced
    100168 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

le Catalan sur le bourricot

@ced

Le catalan sur le bourricot en route pour Toulouse.

  • ced
    100168 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

m'en parle pas, à Toulouse ils ont des stades tellement petit qu'on rentre pas tous

@ced

En même temps si vous gariez vos bourricots devant le stade au lieu de lui prendre une place dans le stade, y aurait plus de places à l'intérieur.

  • ced
    100168 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

c'est lui qui porte les bières et crois moi il est vachement moins encombrant que ma femme

@ced

Tu ne l'as pas dressée à porter les bières ? Je commence à douter que tu soit un vrai Catalan...

  • ced
    100168 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

je suis un vrai Catalan, ma femme dort dans le pré et el burro regarde les films avec moi allongés sur le canapé

@ced

Là tu gagnes, tu es un vrai de vrai.On dirait un titre de film sur Gulli : "Burro et Borratxo et le canapé magique".

@ced

M'en fous, suis pas homophobe. Et toc !

@lelinzhou

Tu es donc homoerectus ? Homophile ? Tout ça est vide de sangse.

@Marc Lièvre Entremont

Homo sapiens sapiens. Avant j'étais un être hybride, à la fois habilis et érectus, c'était bien avant, quand j'avais le sang chaud. Et quand on a le sang chaud, le sang sue.

@lelinzhou

Homo sapionce sapionce, vu ton grand âge, Sancho.

  • Ahma
    94008 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Pense à qui ?

@Ahma

La panse à notre retraité pardi.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News