Top 14 - Bayonne. Francis Salagoïty relance l'idée d'un club unique dans le Pays basque
Top 14 - Bayonne. Francis Salagoïty, pessimiste, après la nouvelle défaite de l'Aviron.
Les résultats décevants de l'Aviron bayonnais poussent son président, Francis Salagoïty, à se poser la question de l'avenir du rugby au Pays basque.

Après Noël, voici venu le temps, non pas des rires et des chants, mais du Nouvel An. Et qui dit, nouvelle année, dit résolutions. Il y a ceux qui décident chaque année de se mettre au sport, de lire un livre par semaine ou d'arrêter de fumer, mais qui finalement ne tiennent que deux jours. Au Pays basque, l'idée qui revient sur le tapis et qui finalement capote, c'est le rapprochement entre l'Aviron bayonnais et le Biarritz olympique. Une union qui avait failli avoir lieu l'été dernier aux termes d'un feuilleton digne des Feux de l'amour.Pro D2. Le projet de la fusion entre l'Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique dévoiléDes divergences de point de vue, ainsi que la colère de certains supporters et la montée de Bayonne en Top 14 avaient eu raison de la volonté des dirigeants quant à un rapprochement. Le Bayonnais Francis Salagoïty n'avait lui pas participé au projet de l'an dernier. Il avait en effet retrouvé ses fonctions de président - qu'il avait déjà assumé de 1999 à 2011 - suite à la démission de Manuel Mérin. Ce week-end dans Sud Ouest, il a cependant émis l'idée d'un club unique suite à la fessée reçue par l'Aviron à domicile face à la Rochelle. "On n’a pas notre place à ce niveau. Ces mots sont lourds de sens… Il faudrait être aveugle pour dire autre chose." Lanterne rouge du Top 14 avec neuf revers au compteur, Bayonne entrevoit plus que jamais la relégation en Pro D2.VIDEO. Top 14 - La Rochelle. Gabriel Lacroix s'offre un quadruplé en 12 minutes face à BayonneA cet échelon, le voisin biarrot est un peu mieux loti avec une 11e place. Mais avec plus de 10 points de retard sur la tête du championnat, une participation aux phases finales n'est, à l'heure actuelle, pas envisageable. Pour Salagoïty, "le projet est plus important que les résultats. Il faut se poser la question de faire perdurer le rugby au Pays basque". Le dirigeant d'évoquer non seulement la présence des deux principaux clubs du Pays basque, mais d'une myriade d'autres équipes pouvant servir la cause en formant notamment des joueurs. "Saint-Jean-de-Luz, Anglet, Hendaye, Boucau, Hasparren et les autres clubs sont tout aussi importants que Bayonne et Biarritz. Il faut arrêter de se focaliser sur ces deux clubs." Il imagine ainsi un "grand club qui englobe tous les clubs du Pays basque" mais souhaiterait mettre "en place un véritable centre de performance, de formation et d’entraînement au niveau de l’Aviron Bayonnais". De nouvelles discussions vont-elles avoir lieu ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • epa
    39003 points
  • il y a 7 ans

Il faut ou il ne faut pas, je n'en sais rien. ça dépend de ce que les basques veulent... De l'extérieur moi je trouverais sympa une fusion, il y a une belle identité basque dans le rugby maintenant si ce sont des basques qui décident, c'est pas gagné non plus..... 😉

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
Amateur
Arbitrage