Ecrit par vous !
Top 14 - 23ème journée. Racing 92 vs Toulon. LE M+30 DU RUGBYNISTÈRE
Le Racing 92 célèbre sa victoire à la U Arena

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ce qu'il faut retenir de la victoire du Racing 92 à la U Arena contre le RC Toulon lors de la 23e journée de Top 14.

Les 5 moments marquants :

25e – Le Racing plante la première banderille (10-3) : Le Racing s'est fait une belle frayeur un quart d'heure plus tôt, suite à un essai refusé à Ashton, passé en touche (13e). Sur leur deuxième séquence offensive de grande ampleur, les hommes de Labit font le plein de points. Chavancy, attaquant de manière tranchante la ligne d'avantage, gagne une dizaine de mètres, puis Nakarawa, d'une passe après-contact acrobatique dont il a le secret, transmet à Vakatawa qui va marquer au milieu des poteaux. Efficacité maximale pour les Franciliens.

27e – Fekitoa répond, mais se blesse (10-10) : La réponse toulonnaise fut immédiate. Probablement frustrés par ce manque de réalisme au tableau d'affichage, les Varois repartent à l'assaut sur une touche à l'origine du renvoi, à l'image de Fekitoa, rageur, qui casse deux plaquages pour aller à dame. Malheureusement, le trois-quart all black semble se claquer après avoir aplatit, et doit céder sa place à son compatriote, Ma'a Nonu.

41e – Un retour des vestiaires mouvementé (17-10) : Un entame de seconde mi-temps catastrophique pour le RCT. À la suite d'un coup d'envoi directement en touche de Trinh-Duc, la défense s'effrite, Chanvancy se joue de Nonu pour transmettre une offrande à Vakatawa, pour un doublé.

52e – Radradra un poil court (17-10) : Toulon est de plus en plus pressant, et avance sur la quasi totalité des phases de contact. À la sortie d'un ruck dans les 22M du Racing, Escande déclenche une passe au pied sur l'aile de Radradra. Le futur bordelais s'arrache, mais sa course est vaine, le cuir sortant en ballon mort. Une action qui aurait pu définitivement relancer les toulonnais dans ce match.

79e – L'impact gagnant du héros du jour (17-13) : Les vingt dernières minutes ressemblent à un champ de mine, où le K.O est proche. La bande à Galthié, entreprenante, décide de jouer tous les coups à fond, et ne prend pas les points. Pourtant, le coup salvateur attendu ne viendra jamais, en raison de la solidarité défensive de toute l'équipe parisienne. L'ultime effort offensif varois en est le symbole, avec un grattage gagnant de Chavancy, énorme sur cette rencontre.

LE TOP 3 DU REDACTEUR :

Henry Chavancy : C'est l'homme du match. Dans tous les secteurs, le trois-quart centre international s'est montré à son avantage, et a su guidé l'équipe par son leadership naturel. Il sera un élément majeur du groupe parisien pour cette fin de saison excitante.

Virimi Vakatawa : Auteur d'un doublé, le fidjien d'origine a survolé la rencontre au centre du terrain, par sa puissance et son efficacité défensive. Le staff francilien a réussi à bien le fixer à ce poste, et c'est efficace. Tant mieux !

Dave Attwood : Le seconde ligne anglais a encore une fois été impressionnant. Relativement véloce balle en main, à l'origine de courses rectilignes efficaces, il s'est montré aussi très rugueux sur la ligne de front. Boudjellal devrait réfléchir pour essayer de prolonger ce joueur étonnant, qui arrive malgré une grave blessure, à être performant.

LE BILAN :

Toulon a pris une leçon. De réalisme. Les coéquipiers de Basteraud ont manqué le coche trop souvent proche de la ligne adverse, contrairement aux locaux, qui se sont nourris des erreurs défensives des Varois. Ce match d'une grande intensité a tout de même offert un spectacle de qualité, à l'aube d'une fin de championnat qui sera certainement passionnante. Les visiteurs se sont rassurés dans le jeu, après les fautes presque « professionnelles » de la semaine dernière en Irlande. Côté Racing, il s'agit d'un succès ô combien précieux dans la course à la qualification directe pour les demie-finale du Top 14.

LES COMPOSITIONS :

Le XV de Toulon : 15. Bonneval ; 14. Ashton, 13. Fekitoa, 12. Bastareaud (cap), 11. Radradra ; 10. Trinh-Duc, 9. Escande ; 7. Gorgodze, 8. Vermeulen, 6. Monribot ; 5. Taofifenua, 4. Attwood ; 3. Chilachava, 2. Guirado, 1. Chiocci

Le XV du Racing 92 : 15. Dupichot ; 14. Rokocoko, 13. Vakatawa, 12. Chavancy, 11. Imhoff ; 10. Lambie, 9. Machenaud ; 7. Chouzenoux, 8. Claassen , 6.Lauret ; 5. Nakarawa , 4. Le Roux ; 3. Gomes Sa , 2. Chat , 1. Ben Arous.

Pablo Castillo
Pablo Castillo
Cet article est rédigé par Pablo Castillo, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • m0k0
    950 points
  • il y a 2 ans

Rageant... surtout que si l'on avait oser jouer les pénalités au pied on serait certainement passé devant. Avec des si on refait le monde.
Très beau jeu défensif du Racing.

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News