Super Rugby - Clément Poitrenaud : "je ne vois pas comment j'aurais pu refuser un challenge pareil"
Clément Poitrenaud va découvrir le Super Rugby avec les Sharks. Crédit photo : @TheSharksZA

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'ancien joueur du Stade Toulousain et de l'équipe de France, Clément Poitrenaud, revient sur sa signature avec les Sharks de Durban en Super Rugby.

OFFICIEL - SUPER RUGBY : Clément Poitrenaud rejoint les Sharks pour un anClément Poitrenaud (47 sélections) a attendu d'avoir 34 ans pour changer de club. Un peu contre sa volonté à vrai dire. Au Stade Toulousain depuis 2000, il aurait aimé y terminer sa carrière de joueur. Mais les dirigeants du club haut-garonnais lui ont fait comprendre que son aventure en rouge et noir se terminerait en juin 2016. "Dès le mois de février, mon avenir sportif était réglé, les choses avaient été dites honnêtement", confie l'ancien international à L'Équipe. Contrairement ce qui a pu se passer avec Vincent Clerc. À ce moment-là, il pensait ne pas rejouer au rugby. "On ne balaie pas d'un revers de la main seize années professionnelles dans un club." Il aurait aimé rester en entraînant une équipe de jeunes, mais ça ne s'est pas fait. Dès lors, il n'avait aucune envie de signer dans une autre équipe que le Stade en France ou en Europe.

Il avait cependant pris contact avec les Sharks lors de leur venue à Toulouse en février en vue d'une pige de quelques mois en Currie Cup (le championnat national sud-africain), mais "c'était un peu tombé aux oubliettes". Il avait alors porté son regard vers les USA, où un championnat privé a débuté l'an dernier. "Ça me bottait bien de découvrir un nouveau pays au sein d'un championnat émergent," confie celui qui aime également la photographie. Sûr de rien à la fin de la saison, il s'était offert un petit plaisir : "j'ai pris trois mois de vacances". Ce qui ne lui était pas arrivé depuis ses 17 ans. L'occasion pour lui de reprendre des études tout en prenant soin de se maintenir en forme. "Je me suis astreint à une préparation alors que je n'y étais pas contraint, mais la vie réserve parfois de belles surprises".

Il y a quelques semaines, le directeur de la franchise sud-africaine a en effet repris contact. Il n'était alors plus question de Currie Cup, mais de Super Rugby. "Je ne vois pas comment j'aurais pu refuser un challenge pareil, même si je suis conscient que ce sera difficile", explique l'arrière alors qu'il a passé avec succès les différents tests physiques et médicaux nécessaires à sa signature. "C'est très pointu à ce niveau, d'autant que les joueurs sud-africains sont très à cheval sur l'hygiène de vie, la diététique et leur préparation physique." Une expérience sportive et humaine, comme celle vécue par son ancien coéquipier Frédéric Michalak avant lui, qui lui servira sans doute pour la suite de sa carrière. "Là, je vais rejouer au rugby, mais, ma volonté, c'est aussi d'entraîner et éventuellement de revenir au Stade, si c'est possible, pour lui rendre tout ce qu'il m'a donné."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    57026 points
  • il y a 3 ans

Ce garçon est formidable: élégant sur un terrain, clair dans sa tête, et propre sur lui en permanence.
Content de le voir poursuivre encore quelques mois.
Il faudra le suivre...
(et qui sait, un petit retour en EdF ?)
(Nan ! Je blague)

T'as rasion, c'est une chance unique ! Profite à font !!

C'est un des biens fait du rugby professionnel, alors c'est le moment où jamais, je content pour lui !

  • paulux
    11377 points
  • il y a 3 ans

Sacré joueur, ca récompense une grosse carrière. Bon courage à lui

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

Bonne chance pour cette prochaine expérience et revenez vite au Stade, les arrières ont besoin de gens comme vous.

  • Jak3192
    57026 points
  • il y a 3 ans
@sorgina

Oui !!!
Ça c'est ben vrai ma bonne dame: "les arrières ont besoin de vous..."
🙂

Si les dirigeants du stade m'entend: envoyez Arthur Bonneval chez les sud-africains en pige!

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 3 ans

Je lui souhaite une totale réussite. Un sacré joueur avec une bonne mentalité.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News