Stade Toulousain : quelle a été la meilleure recrue en 2012 ?
Gaël Fickou, une des bonnes pioches du recrutement du Stade Toulousain.
Venez élire la meilleure recrue du Stade Toulousain en 2012-2013. Fickou, Huget, Kakovin, Maka et Guillamon se disputent ce titre.
Le Stade Toulousain, référence en matière de recrutement ? Années après années, le club quadruple champion d'Europe s'est fait spécialiste du mercato ciblé, attirant principalement des grands espoirs du rugby français. Florian Fritz, Yannick Nyanga, Yann David, Yoann Maestri, et on en passe, sont ainsi venu garnir les rangs des rouges et noirs. Une politique qui a porté ses fruits mais qui ne semble plus satisfaire Guy Novès, conscients que les autres équipes du Top 14 participent à une folle course à l'armement.

Ainsi, Toulouse a engagé cet été le Samoan Iosefa Tekori (Castres Olympique), les Sud-Africains Chiliboy Ralepelle et Jano Vermaak (Bulls) et le Néo-Zélandais (Hosea Hear)... sans réellement se départir de sa philosophie puisque les jeunes Jean-Pascal Barraque (BOPB) et Yacouba Camara (Massy) rejoignent également le bord de la Garonne. Quid du mercato 2012 ?

Les recrues 2012-2013 :

  • Yoann HUGET (France)

venu de l'Aviron Bayonnais, 26 ans, ailier/arrière, 27 matchs, 25 titularisations, 9 essais

  • Gaël FICKOU (France)

venu du RC Toulon, 19 ans, centre, 26 matchs, 20 titularisations, 6 essais

  • Antoine GUILLAMON (France)

venu du LOU, 22 ans, pilier, 6 matchs, 1 titularisation

  • Edwin MAKA (Tonga)

venu d'Australie, 20 ans, 2e/3e ligne, 18 matchs, 6 titularisations, 4 essais

  • Vasil KAKOVIN (Géorgie)

venu du CA Brive, 23 ans, pilier, 19 matchs, 11 titularisations

La saison des recrues :

Le bilan du recrutement 2012-2013 ? Plutôt bon, à une exception près, celle d'Antoine Guillamon. Le jeune pilier formé au LOU a bien failli ne jamais porter le maillot rouge et noir après un imbroglio le liant à son club formateur. Pourtant, on se dit qu'un transfert avorté n'aurait pas été une grand perte pour la bande à Novès. Au total, six matchs pour une titularisation et un constat : Guillamon n'est pas prêt pour l'élite et doit encore travailler. Pour se réveiller et se révéler cette saison ? A suivre.

Lui n'a pas connu les mêmes problèmes d’acclimatations : Gaël Fickou était quasi-inconnu il y a un an. Aujourd'hui, il est considéré comme le fer de lance de la nouvelle génération du rugby français. Centre le plus utilisé du club malgré la concurrence (Jauzion, Fritz, David voir McAlister), Fickou a découvert le Top 14, la H Cup mais aussi le XV de France dès sa première saison en pro. Il s'est également révélé comme un impitoyable finisseurs comme face au Racing Métro :

Pour son retour au club, Yoann Huget n'a pas déçu. L'ancien Bayonnais a profité d'un large temps de jeu, aidé autant par les blessures de ses concurrents que par ses performances XXL. Sa bonne saison l'installe même en équipe de France. A l'arrière ? Pas sûr même si Guy Novès sait qu'il pourra compter sur son joueur à ce poste. Vasil Kakovin, transfuge de Brive, a fini la saison en boulet de canon, éclipsant Gurthrö Steenkamp, excusez du peu. Le Géorgien pourrait définitivement s'imposer cette saison. Enfin, Edwin Maka constitue la bonne surprise du recrutement toulousain. Encore jeune (20 ans), le Tongien a tout de même disputé 18 matchs et inscrit 4 essais. Pas mal pour un avant.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

maka, Kakovin, Guillomon... J'en ri encore .

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 6 ans

J'ai voté Guillamon.



Non, je déconne 😊

Fickou est une évidence: Huget était déjà plus ou moins attendu, déjà international (bien que peu reluisant, à l'époque), avait fait ses preuves avec Bayonne ET était déjà connu des Toulousains.
Par contre, Fickou, c'est un véritable coup de maître!

Derniers articles

News
News
Transferts
Transferts
News
Transferts
News
News
Vidéos
Transferts
News