Guy Novès favorable à une révolution culturelle au Stade Toulousain
Pour Guy Novès, la réussite toulousaine passe par une révolution culturelle
Trop affaibli par le XV de France, le Stade Toulousain pourrait se mettre à la mode internationale. Pour Novès, c'est le seul moyen de rivaliser.
Pour la vingtième fois d'affilée, le Stade Toulousain s'est qualifié pour les demi-finales du championnat de France. Battus par Toulon 24 à 9, les coéquipiers de Thierry Dusautoir ont pourtant vécu une saison pénible où ils n'ont jamais paru maîtriser leur rugby. Élimination dès les phases de poule de H Cup, un entraîneur obligé de rechausser les crampons, des joueurs cadres souvent blessés... Habitués à la victoire depuis trois saisons (une coupe d'Europe, deux boucliers de Brennus), les supporters stadistes ont vécu une année difficile. Cet été, les historiques Yannick Jauzion, Jean Bouilhou et Jean-Baptiste Poux, toulousains depuis le début des années 2000, s'envoleront vers d'autres cieux. Le club est à un tournant.

La politique du club remise en question ?

Dépassés en 2e mi-temps, les Toulousains sont tombés sur plus forts qu'eux. Toulon peut croire au doublé historique, promis depuis tant d'années aux hommes de Guy Novès. L'entraîneur s'est justement confié au Midi Olympique sur les solutions envisagées pour retrouver au plus vite les sommets: «Il est évident que le club doit mener une réflexion sur son mode de recrutement pour les saisons à venir. Si le club a l'ambition de vouloir rivaliser avec les meilleurs, il faudra en passer par là.» Toulouse s'est depuis toujours fait une spécialité de recruter des jeunes joueurs français à fort potentiel, ce que confirme les arrivées de Jean-Pascal Barraque (Biarritz Olympique) et Yacouba Camara (RC Massy). Mais une fois devenus titulaires, ces joueurs sont réquisitionnés par le XV de France. Un problème que ne connaissent pas les concurrents. Novès toujours : «Dans le XV de départ de Toulon, onze joueurs sont des étrangers qui, en outre, ne sont plus sélectionnés par leur équipe nationale et sont à 100% à disposition de leur club. Alors que de notre côté, nous sommes toujours dans le schéma d’aligner des internationaux français.»

Le schéma pourrait donc changer. Le Stade Toulousain a déjà commencé à prendre ce virage ces dernières saisons, encouragé par la réussite liée à la venue de Byron Kelleher en 2007. Gurthrö Steenkamp le Springbok, Luke Burgess le Wallaby, Luke McAlister le All Black... autant de joueurs internationaux disponibles à 100% avec les rouges et noirs. Mais comme l'explique Novès, «lorsqu'on engage un ou deux joueurs comme McAlister, nos concurrents en font signer six, sept ou huit.» Pour pouvoir rester compétitif, le Stade Toulousain pourrait donc investir sur le marché international. Un changement voulu par l'emblématique entraîneur, lucide sur la concurrence accrue :

Ce n'est pas l'état d'alerte. Ce qui est certain, c’est que je n’ai pas l’impression que le Stade toulousain est inférieur à ce qu’il était ces dernières saisons. Simplement, ses concurrents en ont eu marre et, pour rivaliser avec les meilleurs joueurs français, ils ont pris les meilleurs étrangers, qui sont à 100% disponibles pour leur club. Aujourd’hui, soit Toulouse doit accepter cet état de fait, soit se donner les moyens de rivaliser. Si on ne réalise pas ces efforts-là, il faudra accepter de peut-être rentrer dans le rang.

Alors, faut-il s'attendre à la venue d'internationaux étrangers dans la ville rose? Réponse dans les prochains mois.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • papi9
  • il y a 5 ans

non seulement guy noves a raison mais le stade toulousain doit faire la révolution tout de suite ,engagé des etrangers mettre tout les internationaux dans l'equipe espoir du stade , et la nous allons voir l'equipe de france devenir plus bas que les russes mais apres tout on sans fou le seul but de la fédération et de l'incapable sélectionneur de l'équipe de france c'etait de décendre le stade toulousain c'est fait et bien maintenant guy noves et le président bouscatel doit faire la révolution faire leurs marchés des meilleurs étrangers et puis basta ,et tant qu'un quota d'étranger ne sera t pas imposé les internationaux français en équipe espoir comme ça l'incapable sélectionneur les aura tout le temps mais c'est a la fédé a payés les salaires ,et ce qui critique noves et le stade s'adresserons a toulon et compagnie pour fournir les joueurs en équipe de france car si noves fait la révolution c'est la moitié de l'équipe de france qui n'est pas fournie et peut etre plus pour les moins de 20 ans c'est pareil

  • Fred
  • il y a 5 ans

Merci pour ces éléments factuels. C'est tellement déroutant que tous nos experts n'en parlent pas! Alors, en 2012 et en synthèse, nous avons en équipe France 1 et espoir entre 8 et 12 joueurs sélectionnés, dont 7 à 12 jouent, de novembre à fin mars, puis juin, hors du Stade Toulousain.

Nous en sommes très fier et nous aimons nos joueurs qu'ils soient au Stade ou en équipe de France, ou même ailleurs... Mais, il y a une concurrence déloyale qui dessert le ST, même si je partage que notre fond de jeu a été laborieux...

Nous connaissons la position de Guy, quelle est celle de Mr Bouscatel? Quand nous prenons un billet ou un abonnement pour voir nos joueurs, est-il normal de ne pas les voir ? Si je vais voir les Rolling Stones, je veux voir Mick Jagger !

Que dit la fédération? Quelles sont ses propositions? Je ne comprends pas l'intérêt d'une tournée dans l'hémisphère sud pour des joueurs qui ont souffert cette année, exemple Titi, Maxime ou Louis... Il n'est pas fatigué Louis avec tout ce qu'il a fait? Alors, la stratégie, est, on essore les internationaux de Toulouse sur des enjeux qui n'en sont pas, et en 2015, on va à la coupe du monde avec qui? Des trentenaires blessés qui reviennent de blessure? Ensuite, on nous explique que la communication du sélectionner n'était pas top, on le change et on croise les doigts pour faire un exploit contre une équipe de référence, les titres, on verra plus tard... Les tournées à 2 ans d'une échéance sont faites pour les moins de 26 ans.

  • 6592
    31748 points
  • il y a 5 ans

Souhaitons que aies raison, @tigs.
Et que ça se passes comme tu dis quand ils ne sera pas trop tard.
L'avenir le dira.

  • Tigs
    162 points
  • il y a 5 ans

Moi les gars je me dis que si Toulon en est arrivé là aujourd'hui, c'est parce que les grands joueurs Français ne souhaitaient pas forcement aller autre part qu'à Toulouse ou Clermont.. Et meme depuis peu les premiers grands joueurs Français à être revenu été les toulonnais tels que Mignoni et Emmanuelli! Puis est venu les joueurs comme Basta ou Michalak venu pour se relancer et Palisson et Mermoz Bruno qui voulaient un nouveau challenge. Après au contact de grand joueur, les jeunes espoirs Toulonnais commence à énormement s'améliorer. Je parle de Chiocci qui sur chaque rentré progresse de plus en plus, de gunther qui s'est un peu éssouflé sur la fin de saison mais qu'on reverra bientot je pense ou Bruni qui commence a s'imposer aussi. On a aussi les exemples d' Orioli qui est devenu titulaire où Martin qui avait relégué Smith sur le banc en début de saison. Suta aussi à du beaucoup plus progresser au coté d'un joueur comme Botha. Il faudra etre patient, quand Toulon aura le meme aura que Toulouse ou Clermont et que les internationaux Français sortiront de leur centre de formation ou viendront signer chez eux vous ne tiendrez surement plus le meme discours. Je pense que contrairement à tout le monde qui crie a la mort du XV de France, Toulon s'installe sur le long terme et d'ici quelques années continuera à faire éclore ses jeunes talents et ce sera tout bon pour le XV de France.

  • guyatoujouraison
  • il y a 5 ans

il a raison le guytou !
même l'équipe de France recrute des étrangers (Claasseen, Nakaitaci...) 🙂

@Jolitorax31 : il faut arrêter avec cette histoire de "😜lus gros budget" ! Si le budget du ST est le plus important, c'est aussi le seul qui est propriétaire de son stade et de toutes les infrastructures, dont autant de lignes de dépenses supplémentaires (entretien remise en état, salaires des gardiens, jardiniers, etc...) que n'ont pas les autres clubs !
D'ailleurs il me semble qu'il y a un salary cap qui limite la masse salariale pour chaque club à un niveau équivalent.
donc l'excuse "ils ont plus d'argent donc ils peuvent payer plus cher les jeunes..." en tient pas.
Et au ST, les plus gros salaires (Dusautoir, McAlister, Clerc ?) ne dépassent pas 400 000 € / an, à comparer au 900 000 € d'un Wilkinson, les 800 000 € d'un Chabal au racing ou les 700 000 € annoncés pour Sexton au Racing l'année prochaine...

  • 6592
    31748 points
  • il y a 5 ans

En effet j'ai l'espoir que le bon Guy dise ça en signe d'avertissement :

Il a parfaitement raison : ce que le Stade Toulousain à souvent et longtemps réussi à force d'efforts, de patience et de formation, Toulon le réussi cette année à force de pognon et de recrutement de stars étrangères.
Je ne fais pas partie des anti-toulonnais primaires, et reconnais bien volontier que cette équipe sur le terrain mérite ses succès actuels, et que les joueurs ce donnent à fond. Cependant c'est la politique globale du club qui est critiquable, en ce qu'elle est extrêmement nuisible au rugby à long terme, et notamment au rugby français.

Si Toulouse se met à faire comme Toulon, et que l'ASM se met à le faire dans la même mesure que Toulon, je vous annonce que l'équipe de France jouera sous 10 ans le championnat d'Europe B, contre l'espagne et la géorgie.

J'ai don l'espoir aussi, mais bien moins optimiste, que cette petite alerte du bon Guy soit entendue par les autorités compétentes, avec réaction rapide.

Pour illustrer et grossir un peu le trait : Toulon est au rugby ce que la grande distrib' est au commerce au détail, et les multinationnal agro-alimentaires OGM à l'agriculture. La politique de la terre brûlée et du profit maximal immédiat pour un petit nombre, nuisible à long terme pour le plus grand nombre, y compris ceux qui en profitent dans un premier temps.

Car sans compter les conséquences négatives sur le rugby pro et international (EdF) en aval, ça va changer aussi toutes les politiques de formation en amont.
Les écoles de rugby des grands clubs formateurs vont commencer à recruter de plus en plus jeune, sur des critère de séléction de plus en plus cadrés, dans une logique de "rentabilité", avec des apsects de formation inapropriés (préa phyisque incluant de la muscu, par exemple...), avec starification des gamins qui vont prendre un melon terrible (et finir par faire grève pendant une coupe du monde, par exemple ?)
+ rivalité malsaine entre les gosses.

Dans les école de rugby plus "communes", on va commencer à (ou plus plutot on va encore plus) s'appuyer uniquement sur les forts potentiels naturels (notamment physiques) et négliger la formation, la technique, négliger les gamins qui ne sortent pas du lot, faire gonfler le melon des joueurs qui sortent du lot, en concentrant sur eux parce que c'est une bonne "vitrine" pour le club et le coach si un club pro vient ensuite le chercher.
+ rivalité entre les gosses
+ négligence sportive et éducative des gosses moyens
+ négligence technique et tactique des gosses au dessus et qui rentreront dans le pipeline pour devenir pro
+ intérventions malsaines des parents dans le boulot du club, des éducateurs, de l'arbitre
+ joueurs guidés par l'ambition plutot que la passion, le sens du sacrifice
+ annulation complète de toutes les "valeurs du rugby" dont tout le monde (y compris les amateurs/spectateurs) se pravaut (abnégation, humilité, camaraderie, solidarité, collectif, sacrifice...).
+ éducateurs/entraineurs qui voudront se faire mousser pour monter eux aussi
+ exclusion de la diversité physique dans le rugby (finit le "un poste pour tous les gabarits"😉...
Etc, etc...

Bref, à long terme, c'est odieux, et ça va tout détruire et tout stériliser.
Bref, c'est odieux.

  • obgo
  • il y a 5 ans

@Arountazief

Matanavou à quand même sauvé pas mal de match en début de saison sur des exploits personnels
Mc Alister à quand même tenu une défense de fer toute la saison et sauvé lui aussi des matchs, bien que moins tranchant cette saison.
Ca reste 2 recrues au top

Après c'est certain que si Toulouse change de politique ça peut faire mal à l'équipe de France dans l’immédiat. Certains disent que les espoirs de l'équipe de France qui sont à Toulouse ont été pillés à d'autre clubs et pas formé. Prendre un joueur à 17 - 21 ans et le faire plus progresser en un an que durant le reste de sa vie, j'appelle pas ça piller des joueurs déjà formés. Surtout qu'au stade, ils ont souvent la chance d'être lancés dans le grand bain alors que d'autre club sont plus timides. Fickou n'aurai eu aucune chance d'avoir le niveau qu'il a, le temps de jeu qu'il a, et sa sélection en équipe de France en restant à Toulon.

Par contre Burgess c'est pas une réussite...

L'absence des internationaux nuit par leur non participation aux match, mais nuit aussi aux manque d'automatisme, de repère commun, de précision et de fluidité dans le jeu, et c'est ce dont parle Noves. Cette fluidité est frappante à Toulon (où l'ensemble de l'effectif travaille toute l'année ensemble sans interruption), alors qu'à Toulouse c'est ça qui manque et ça se voit dans les moments décisifs des matchs couperets.

  • Ay74
    12596 points
  • il y a 5 ans

Je crois qu'en fait Guy Noves fait un appel du pied à la fédération : Toulouse recrute des joueurs français, les fait progresser et la fédération les sélectionne, Toulouse ne les a plus pour ses matchs de championnat et doit composer avec un effectif fluctuant ce qui rend la gestion des efforts sur la saison assez compliqué. Toulon a moins de problèmes avec ses joueurs étrangers qui ne sont plus appelés en sélection.

Après avoir pleuré pour les doublons sans résultat, Noves change de tactique.
Mine de rien si Toulouse fait sa révolution culturelle, le XV de France devra en faire une aussi.

Très franchement, avec tout le respect que j'ai pour lui, je pense qu'il y va un peu fort et oublie un certain nombre de choses.
Burgess a été généralement mauvais voire très mauvais. McAlister a beaucoup moins pesé cette année. Steenkamp est souvent un peu maladroit et les arbitres le surveillent. Botha blessé ou moyen. Matanavou moins décisif et mauvais en défense. Si je dois désigner les meilleurs Toulousains de la saison, c'est Picamoles, Huget, Poitrenaud... que des français, et deux internationaux très utilisés en ce moment. Donc bon les étrangers...
C'est qualitativement que le recrutement international a failli, pas quantitativement. Sauf si on croit en la logique outrancière du "😜renons en une trouzaine, ça coûte cher mais on est sûr d'en avoir au moins quelques uns de bons"...

Rien qu'avec un Jauzion plus souvent titulaire en début de saison, un autre 9 que Burgess derrière Doussain et des talons remplaçants qui ne vendangent pas une touche sur 2 ou se prennent une biscotte pile quand il faut pas, je pense que le Stade faisait une bien meilleure saison.

J'ose espérer que c'est une bête analyse à chaud et que ce bon vieux Guytou va se poser les bonnes questions et ne pas céder aux excès de l'argent roi et de l'impatiente ambition. Après, je serais à sa place, j'aurais aussi du mal à avaler qu'une équipe de Pro D2 soit en 7 petites années au bord du doublé, quand le Stade construit sur un projet qui a maintenant environ 25 ans et n'a que les moyens qu'il mérite en ayant bâti un tel palmarès.

@Jolitorax31
Je ne suis pas sur qu'il y ait une règle communautaire: la fédé Irlandaise tente actuellement d'appliquer une limitation du nombre d'étranger : 1 seul 'non sélectionnable' autorisé par poste. (ou alors les irlandais se foutent du droit communautaire 🙂 )
Par ailleurs, je crois qu'il y a une limitation du nombre de joueurs non-communautaires en Top 14, puisque si mes souvenirs sont bons, Henjack avait été éjecté du groupe top 14 au profit de Contepomi sur cette base, en revanche il était toujours qualifié en Amlin.

Je ne le crois pas encore résolu à en arriver là, c'est trop opposé à ses principes. A mon avis, Guy Novès est très attaché à la formation et à la qualité propre du rugby Toulousain (et hexagonal).
Je pense plutôt que c'est une forme d'ultimatum adressé aux instances dirigeantes: il lance son pavé dans la mare et il attend de voir si quelqu'un réagit. Si effectivement il reçoit une fin de non-recevoir alors peut-être qu'il enclenchera le mouvement.

  • xquesyl
  • il y a 5 ans

Il y a actuellement 15 joueurs formés au stade Toulousain qui sont dans l'équipe professionnelle. Sans compter tous les joueurs partis dans les autres club du Top 14 pour avoir du temps de jeu.

  • Jolitorax31
  • il y a 5 ans

pour compléter mon propos, à la louche, sur 26 Français du ST, j’en compte 6 formés au club. Je veux bien croire que tous les autres ne sont pas venus à Toulouse que pour le pognon, certains ont dû en avoir marre de leur club d’origine, ou ne pas se voir proposer de contrat ou être attirés par la réputation du ST mais bon, c’est plus facile d’être attractif quand tu as 35 millions de budget comme Toulouse que quand tu en as 6 comme Mont-de-Marsan.

  • Jolitorax31
  • il y a 5 ans

@3e lattes

Non je ne suis pas pour un championnat des provinces. Je dis juste que Noves nous prend pour des quiches en nous faisant pleurer alors qu’il a le plus gros budget. Hormis Toulon qui est un cas un part, je pense que beaucoup de clubs se tournent vers les joueurs étrangers justement parce qu’ils ne peuvent pas s’aligner sur les salaires proposés aux meilleurs jeunes Français. Quand Brive n’avait quasiment que des étrangers sur ses feuilles de matchs (avec le résultat qu’on connait), je ne pense pas que c’était pour le plaisir de ne pas faire jouer de Français. C’est quoi ‘intérêt pour Brive, la Rochelle, Mont-de-Marsan, Grenoble etc. de sortir des jeunes si à 20 ans Toulouse les débauche ? Qu’il propose une révolution pour résoudre en partie ce problème, comme par exemple une mutualisation d’une partie du sponsoring qui pourrait gommer un peu les inégalités entre les clubs à gros budget et les autres en (ainsi on n’aurait plus des ratios de 1 à 10 entre les gros clubs et les promus) ou une meilleure indemnisation des clubs formateurs. Mais bien sûr, ça ne l’arrangerait pas.

Concernant un nbre minimum de Français ou d’éligibles à l’EDF, je pense que c’est contraire au droit communautaire, cf l’arrêt Bosman.

Le constat est là:

Effectif du Stade toulousain:
Sur l'effectif des 39 joueurs de la saison 2012/2013
8 joueurs étrangers : 20%

Effectif de l'asm : Sur l'effectif des 41 joueurs de la saison 2012/2013
17 joueurs étrangers : 41%

Effectif du CO : Sur l'effectif des 36 joueurs de la saison 2012/2013
15 joueurs étrangers : 42 %

Effectif du MHR : Sur l'effectif des 44 joueurs de la saison 2012/2013
22 joueurs étrangers : 50%

Effectif du RCT : Sur l'effectif des 35 joueurs de la saison 2012/2013
22 joueurs étrangers : 62%

Pour la demie les titulaires
RCT : Bruno , Michalak, Palisson, Bastareaud (4 Français)
ST: Kakovin, Johnston, Albacete, Mc Alister (4 étrangers)

Bientôt le RCT va ressembler au Club d'arsenal en 2005 qui avait joué un Match avec uniquement des joueurs étrangers.
Je comprends tout à fait le positionnement de Guitou qui cherche à réformer le rugby de l'intérieur.

Et quid d'un système de province pour la coupe d'Europe, et de clubs pour le championnat?
C'est simplement une question, j'ai pas envie de me faire atomiser par tous les internautes.
Je demande juste si ça serait réalisable, si ça permettrait pas de centraliser certains sponsors, garder les clubs et préserver certains joueurs tout en répartissant les joueurs étrangers.

  • steph
  • il y a 5 ans

et la révolution culturelle commence par la révolution du prix des abonnements !!!! merci le Stade!!!!!

  • Marie
  • il y a 5 ans

Quel est votre commentaire sur cet article ? je pense qu'il faudrait dans la composition de l'équipe limiter le nombre d'étrangers. Noves a raison mais ce n'est pas normal que nous ne puissions pas faire jouer nos Français et recruter des étranger pour rivaliser avec les clubs qui le font. Si ça continue le championnat deviendra un championnat d'étrangers. Et que vont faire les clubs qui ne peuvent pas rivaliser ?

@ jolitorx31: en gros tu suggère un système de province, ce qui me parait peu probable vu le poids identitaires des clubs dans le championnat de france.
Par contre comme lu plutôt, je suis pour un quota de joueur francais, et je pense que 2/3 de joueurs francais serait un quota plus que normal. En dessous les clubs recevraient une pénalité de point en championnat. Je sais, je rêve.
Après je pense qu'un entraineur comme Noves, n'en viendra jamais a avoir une equipe quasi seulement composée de joueurs étrangers. Même si c'est le mec qui râle tout le temps après les doublons et que si il gagne pas c'est la faute au doublons, il se soucie un minimum du rugby francais en general et plus particulierement de sa vitrine qu'est l'equipe de france.
A comparer a un entraineur comme Laporte, ou soit dit en passant je ne juge pas ces compétences et qui est un bon entraineur, qui lui va se soucier uniquement de son equipe et dont le but est de gagner un maximum de trophées possibles, et meme si cela n'avantage pas le rugby francais en general.
Ah, oui et comme ca se voit de plus en plus, pour etre pris au serieux, il faut apparement précisé ceci: je ne suis pas supporter de toulouse ni de toulon. mais de tout les clubs francais et surtout de l'EDF.

  • Jolitorax31
  • il y a 5 ans

Pas très convaincu. Ok les doublons sont une plaie, OK le Stade est le club le plus touché, mais quel rapport ? Si le ST ne se qualifiait pas pour les phases finales, je comprendrais, mais quel rapport entre les doublons et le fait que Toulouse perde en 1/2 finale ? Dusautoir est encore fatigué à cause du tournoi.
De plus, il oublie de dire que s’il peut faire venir des jeunes Français talentueux, c’est parce que son budget lui permet de leur proposer de meilleurs salaires que leurs clubs formateurs. S’il veut une vraie révolution, qu’il propose une caisse commune pour recueillir l’argent des différents sponsors des clubs qui sera ensuite également réparti entre les équipes du TOP14. Les équipes des « petites » régions économiques ne seront ainsi plus lésées de ne pouvoir trouver des sponsors locaux et elles pourront garder leurs jeunes.
Assez de pleurnicheries. Qu’il nous explique plutôt son fonctionnement avec Elissalde et Servat qui n’a pas paru optimal cette année.

C'est pas bien compliqué, on a qu'à mettre en place une règle qui dit : il faut qu'il y ait au moins 8 français titulaires sur le terrain et 4 remplaçants. (frrançais = titularisables en équipe de france). voilà

Cet article fait tellement du mal à lire ! Il faut que les dirigeants du rugby fassent quelque chose. Un aménagement du calendrier s'impose fortement.

Je ne suis pas pro ni anti toulousain mais il faut avouer que ce constat est juste. On le sent d'ailleurs venir depuis 2 saisons où toulouse s'en sortait à l'expérience mais n'était plus dominateur comme les années précédentes. D'autres clubs ont élevés leur niveau de jeu - avec de nouveaux joueurs / entraîneurs - et pas Toulouse. Un bémol tout de même sur "les internationaux réquisitionnés" : cela n'explique pas tout. Je pense quand même que le fond de jeu de l'équipe et les schémas tactiques, y compris devant, auraient besoin de renouveau. Est-ce que ça passe par un changement de manager ? Peut-être pas d'actualité aujourd'hui car les résultats sont toujours bons, mais la direction du club doit forcément se poser des questions non ?

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News
Transferts
Sponsorisé News
News
News