RUGBY. Equipe de France. Woki dans la cage, 'Jalimack' reconduit, Galthié a pris des risques et il assume
15 de France. Fabien Galthié a pris des risques sur la composition.
Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié a commenté la composition des Bleus pour le deuxième test des Bleus face à la Géorgie.

Rugby. Calendrier de l'Autumn Nations Series - Test Matchs de NovembreRugby. Calendrier de l'Autumn Nations Series - Test Matchs de NovembreDimanche, l'équipe de France reçoit la Géorgie à Bordeaux dans le cadre de l'Autumn Nations Series. Pour ce deuxième test de novembre, le staff a effectué plusieurs changements dans le XV de départ. Devant, Atonio sera titulaire en première ligne, lui qui avait été annoncé blessé il y a peu et qui vient juste de faire son retour dans le groupe. "Il s'est blessé la veille du rassemblement, une blessure musculaire. Il s'est soigné et a rejoué avec son club. Au poste de pilier droit, c'est le titulaire comme il l'est à la Rochelle où il participe grandement aux performances de son club et notamment du paquet d'avants. Il a de l'expérience, 31 ans, il n'a pas loin de 40 sélections. C'est un joueur qui monte en puissance depuis deux saisons. Il s'impose au poste de pilier droit". Derrière lui, on retrouvera Cameron Woki et non Thibaud Flament. Un poste où le Bordelais n'a pas joué de la saison cette saison en Top 14. Ne va-t-il pas trop être en difficulté, particulièrement en mêlée ?

Il y a toujours des risques et des dangers quand on rentre sur ce type de confrontation au niveau international. Tout est possible : le meilleur scénario comme le pire. Mais il faut prendre des risques et allait au bout de ce qu'on peut ressentir. Nous sommes là pour assumer les décisions que nous prenons. Nous avons beaucoup travaillé avec Cameron dans cette position. C'est un joueur qui supporte largement la charge de la position. C'est le capitaine de touche, donc qu'il soit 3e ligne aile ou en position de 4, il commande la touche. Ensuite, il a un profil hybride qui peut lui permettre de par sa densité, son physique, de jouer en 4. Il a très bien réussi son repositionnement face à l'Argentine en deuxième période. Donc on continue de le mettre dans le 5 de devant sachant que Thibaud Flament est dans les finisseurs. On compte aussi sur sa rentrée à ce poste-là.

Les changements opérés dans cette composition ont eu lieu principalement devant. Fabien Galthié a tenu à préciser qu'il ne s'agissait pas de gestion après la rencontre face aux Pumas. "On développe des compétences, des expériences collectives. On essaie de développer au mieux notre paquet d'avants donc si un joueur est titulaire ce n'est pas au nom de la gestion, mais de son niveau de rugby, de sa forme et de son parcours." La composition du banc lui permettra de faire évoluer l'équipe dans le second acte en fonction des besoins. On pourrait donc voir Flament entrer à l'instar de Danty comme cela avait été le cas contre l'Argentine. Mais d'aucuns espèrent que l'association Jalibert/Ntamack aura plus d'impact face aux Lelos que la semaine passée contre les Pumas. Reconduire les ouvreurs n'était cependant pas une évidence.

Il y a toujours des décisions prises, des intuitions, des risques et puis aussi une organisation à construire. Ils ont joué 50 minutes ensemble avec peut-être un sentiment d'inachevé. Alors on redémarre avec une nouvelle semaine de travail, d'analyse, de vécu, à tous les niveaux. Il n'y a pas que la pratique. On parle souvent de ce qu'on voit à l'entraînement et en match. Mais il y a aussi le cerveau analytique et la partie émotionnelle qui sont importantes pour les joueurs et notre équipe. Une semaine de vécu et le match contre l'Argentine doivent nous servir à être plus performants sur cet axe-là et cette combinaison.

Le sélectionneur de rappeler qu'après sa boulette face à l'Australie cet été, le staff avait accordé toute sa confiance à Melvyn Jaminet, et ce, malgré les retours de la presse à son égard. Et il leur l'a bien rendue sur le pré avec de très belles performances, en particulier face aux perches. "C'est pareil pour Matthieu et Romain. Ce sont des joueurs qui ont eu du vécu avec nous." Le premier a 75% de victoire avec les Bleus, le second, 70 %. "Pour le moment, cette combinaison à 100 % de victoire. On prend tous les moments qu'on a à vivre ensemble et on essaie de progresser." Le sélectionneur ne le cache pas, il y a des points d'amélioration et le Toulousain sait qu'il doit s'améliorer dans son jeu, la communication avec Matthieu. Mais il rappelle que c'est aussi une équipe qui doit fonctionner avec cette organisation. "Ce ne sont pas deux joueurs qui vont transformer le jeu de l'équipe. C'est un ensemble qui doit vivre avec une organisation légèrement différente." Le match face à la Géorgie sera l'occasion pour les Bleus d'engranger de l'expérience commune et de la confiance avant le choc tant attendu face aux All Blacks.RUGBY. Equipe de France. La composition des Bleus pour la Géorgie : Jalibert et Ntamack enchaînent, Lebel titulaireRUGBY. Equipe de France. La composition des Bleus pour la Géorgie : Jalibert et Ntamack enchaînent, Lebel titulaire

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    55054 points
  • il y a 2 ans

Dans la première mi-temps contre la Georgie, on voit mieux le jeu qui est recherché avec les deux 10.

Je ne sais pas si Ntamack ne s'est pas davantage retrouvé en position d'ouvreur que Jalibert et ça semble bien s'articuler. Beaucoup d'échanges entre les deux joueurs.

Ntamack ne joue pas premier centre, il change de poste tout le temps, comme Jalibert. On a vu le poste de 12 occupé par NTK, Jalibert et Fickou. Jalibert jouer "à droite" et Ntamack "à gauche" quel que soit le sens du jeu.
L'un des éléments déterminants dans cette organisation, c'est la présence de Dupont dans la ligne de défense (parce que l'organisation ce n'est pas seulement quand on a le ballon).

Encourageant.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News