RUGBY. ANALYSE. Nord contre sud, qui joue le plus (et le mieux) au pied ?
La domination Néo-Zélandaise d'il y a quelques saisons, peut-elle s'expliquer par le jeu au pied ?
Les deux premières journées du Tournoi nous ont emmenés à nous interroger sur l'utilisation du jeu au pied des nations de l'hémisphère sud comparé au nord.

Il y a une récurrence que l'on retrouve dans les matchs du Tournoi des Six Nations. Des actions de jeu très longues, dont certaines ont marqué les esprits tellement elles étaient incroyables. Les 40 phases de jeu de l'Irlande amenant le drop victorieux de Sexton face à la France en 2018 ; les 34 phases de jeu des Gallois en 2019 avant de venir à bout de l'Angleterre ; ou les 23 de l'Irlande face à ces mêmes Anglais deux ans plus tard, conclues par l'essai de Jack Conan. Bien que ces phases de jeu impressionnent, il est tout de même gênant de constater que là où certaines équipes doivent enchainer les temps de jeu pour terminer dans l'en-but, certaines sont beaucoup plus expéditives. Notamment les nations de l'hémisphère sud. Alors que chaque saison, celles-ci arrivent en Europe face à des équipes qui débutent la leur, comment expliquer les résultats globalement meilleurs du Sud en tournée du Nord ?

Réputées joueuses et spectaculaires, elles seraient en fait beaucoup plus efficaces grâce à une utilisation très optimisée du jeu au pied. Mais attention, pas n'importe quel jeu au pied. Le jeu au pied offensif, pouvant être utilisé comme une option d'attaque. Pas le coup de pied de dégagement ou de mise sous pression de l'adversaire.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est quand je lis cet article que je me rends encore plus compte du joueur qu'a été Conrad Smith. Au delà évidement de sa carrière et son talent, je me rappelle d'une de ses dernières interview en tant que joueur. Il avait placé subtilement que la future "solution-corde-a rme" du système offensif au rugby sera le coup de pied offensif. 2 à 3 ans plus tard Rugbynistère nous pond cet article.

Chapeau Conrad,

  • nemo34
    6367 points
  • il y a 2 mois

Contre l'Italie, il me semble que l'EDF a beaucoup tenté au pied en première mi-temps mais sans succès. Ce n'est qu'une impression mais il y a peut-être un plan de jeu plus aérien à ce niveau, mais qui n'est pas encore bien maîtrisé

Toute force est une faiblesse !
Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises stratégies, il n'y a que de l'adaptation à une situation donnée !
Le jeu au pied est une arme parmi tant d'autres, mais qui ne te sert à rien si tu te retrouve avec un vent de bout !
Un bon stratège analysera les faiblesses et les qualités des deux équipes, et s'appuiera sur ses paramètres pour composer d'une part, son équipe et d'autre part sa stratégie de jeu vis à vis de l'opposition rencontrée, sachant que celle ci ne sera peut être qu'éphémère, suivant la règle de adaptation.

C'est quand-même un peu paradoxal d'invoquer une supposée avance tactique des Sudistes (par extension une voie que les Nordistes seraient supposément amenés à explorer) au sortir d'une tournée Automnale qui et c'est une première; est marquée par un solde victoire/défaite largement en faveur des grosses nations du Nord non ?
Comment comprendre, estimer les choses avec une lecture opposée...
C'est précisément parce que les organisations défensives en nette progression des Nordistes (mais aussi la capacité individuelle des joueurs à soutenir la comparaison en matière de rythme) ne laissent plus le loisir de s'exprimer " dans le confort" aux excellents manipulateurs de ballons que sont les Sudistes que ces derniers en sont réduits à user et parfois mm abuser du jeu au pieds !
C'est parce que les Irlandais ont mis les Blacks sous éteignoir et ont sur ce match dépassé les maitres dans l'art de passer de attaquants à défenseurs (et vice versa) que les Néo-zed n'ont eu d'autre alternative que de déplacer le ballon vers les couloirs par du jeu au pieds. Que ce soit techniquement bien réalisé c'est une chose certaine (c'est d'ailleurs une constante chez eux que de bien réaliser les geste techniques) mais considérer qu'on tient là une avance tactique qui plus est délibérée me parait un tantinet exagéré...Tout au plus une pas trop mauvaise adaptation à des circonstances qui leur sont défavorables, une "tactique" par défaut (de ballon, d'espace, de domination physique, athlétique etc...) !

Merci pour cet article argumenté et illustré. C’est très intéressant comme sujet.
Peut-être que l’explication tient à la formation des 3/4. Si tes joueurs ont des pieds carrés, c’est plus dur de faire un plan de jeu intégrant le pied à ce niveau là.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News