Romain Ntamack nommé pour le titre de Révélation World Rugby de l’année
L'ouvreur du XV de France Romain Ntamack a brillé en 2019.
L'ouvreur du XV de France et du Stade Toulousain Romain Ntamack fait partie des trois joueurs nommés pour le pour le titre de Révélation World Rugby de l’année.

Romain Ntamack sera-t-il le deuxième Européen après Maro Itoje en 2006 à recevoir le titre honorifique de Révélation World Rugby de l’année ? L'ouvreur du XV de France et du Stade Toulousain fait partie des trois joueurs nommés dans cette catégorie avec Joe Cokanasiga (Angleterre) et Herschel Jantjies (Afrique du Sud). Sans être chauvin, on peut dire que le Tricolore a une réelle chance d'être élu. "Nous avons là trois candidats exceptionnels qui mériteraient cette récompense prestigieuse", n'hésite pas à dire Bill Beaumont, président de World Rugby. Le nom du vainqueur sera révélé lors de la soirée des World Rugby Awards organisée à Tokyo le 3 novembre.

Panel des votants des World Rugby Awards

Révélation World Rugby de l'Année
Felipe Contepomi (ARG)
Fiao'o Faamausili (NZL)
Bryan Habana (RSA)
Jamie Heaslip (IRE)

En l'espace d'une saison au niveau international il s'est imposé comme un joueur prometteur à surveiller dans les annéees à venir. Il avait fait ses débuts au centre contre les Gallois lors du 6 Nations 2019 avant d'imposer sa pâte à l'ouverture du XV de France. "Cette nomination est tout d’abord une juste récompense pour Romain après ses belles performances la saison passée et sur la Coupe du Monde. C’est aussi le signe que notre formation est redevenue efficace et reconnue par le rugby mondial. Romain est le représentant d’une génération de jeunes joueurs talentueux et travailleurs prêts à marquer l’histoire du rugby français dans les années à venir", a commenté Didier Retière, Directeur Technique National de la FFR. Voilà ce que dit World Rugby à son propos sur son site :

Champion du Monde des Moins de 20 ans en 2018, Romain Ntamack incarne le calme sur un terrain de rugby malgré ses 20 ans et le fait qu'il soit le plus jeune membre de l'équipe de France à la Coupe du Monde de Rugby 2019. Romain a fait ses débuts au centre lors du Tournoi des Six Nations contre le Pays de Galles en février mais a depuis basculé à l'ouverture où il excelle tout autant, étant titularisé sur huit de ses 12 tests depuis, dont trois au Japon. Fil de l'ancien vice-champion du monde 1999 Émile, il a clairement hérité de la lecture de son père, de son sens du jeu et de son envie d'attaquer la ligne.

Les précédents lauréats du Prix de la Révélation World Rugby de l'année :

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Nous voilà donc tranquilles pour les 10 années qui viennent

  • AKA
    45825 points
  • il y a 2 semaines

Le choix est bien restreint! Quels sont les critères de sélection? Car pour moi il y en a beaucoup devant ceux là...

  • Ahma
    82865 points
  • il y a 2 semaines
@AKA

J'ai compté, rien qu'en équipe de France il y a neuf joueurs devant Ntamack.

  • AKA
    45825 points
  • il y a 2 semaines
@Ahma

9? Sur quels critères?

  • Ahma
    82865 points
  • il y a 2 semaines
@AKA

J'ai regardé les numéros sur les maillots.

  • AKA
    45825 points
  • il y a 2 semaines
@Ahma

Ha le ... il m' a eu! 😉 😉 😉

Il a de réelles chances de remporter le trophée.

Cokanasiga est le plus impressionnant des 3 avec 7 essais en 9 matchs si mes stats sont bonnes, mais il a finalement peu joué avec l'Angleterre où il est encore barré par May, Watson voire Nowell.
Jantjies par contre je me demande ce qu'il fait là. Certes il est très bon, mais il n'a joué que des bribes de matchs pour l'Afrique du Sud et il est actuellement le 3e choix à la mêlée où de Klerk joue déjà 95% des minutes disponibles. Je suis certain qu'en se creusant la tête on aurait trouvé mieux, George Bridge par exemple ou encore Darcy Graham.

Ntamack au contraire s'est installé dans le XV titulaire et a enchainé les bonnes prestations. Il n'y aura pas scandale si le trophée est pour Cokanasiga mais je mettrais bien une pièce sur Ntamack.

@Imanol votre idole

MENTEUR. Mon idole est bien passée par le ST mais pas par le BO. Plutôt par son voisin basque. C’est Heymans et pas Imanol. Je tenais à mettre les points sur les i

Parmi ces 3 là, il a plus que toutes ses chances. Par contre pourquoi n’y a-t-il pas Curry ou Underhill? Surtout avec la présence de leur compatriote. Il y a un critère sur l’age? Genre inférieur à 21 ans?

@roro31400

La règle dit que les nommés doivent avoir connu leur première sélection durant la saison 2018-2019. Underhill et Curry ont tous les deux été sélectionnés en 2017, tout comme James Ryan ou Aaron Wainwright par exemple bien que ce soit cette saison qu'ils se révèlent.

@roro31400

Ils étaient déjà relativement connu avant le début de l'année internationale

@Vae Victis Brennos

J'ai checké sur le site de World Rugby et l'âge n'entre techniquement pas en compte. J'imagine qu'il faut quand même avoir moins d'un certain âge (car le Sudafs a 23 ans). Mais en fait c'est qu'il faut avoir moins d'une année au niveau international (cf : "To be eligible for this award, players must have played less than one year of senior international rugby")

Quels sont les critères pour être nominé ? Curry et Underhill sont trop vieux pour ça ?

@Fufu Brindacier

"To be eligible for this award, players must have played less than one year of senior international rugby, with former internationals Jamie Heaslip, Felipe Contepomi and Rugby World Cup winners Fiao’o Faamausili and Bryan Habana on the panel that selects the shortlist"

Par exemple un Damian Penaud n'est plus éligible car international depuis 2017. Raka pourrait l'être à mon sens puisque première sélection puisque international seulement depuis cette année. Mais la condition supplémentaire reste d'être choisi par le jury composé de ceux cités ci-dessus.

En gros N'Tmack est éligible et plait déjà au jury. C'est donc très très subjectif, ils ne sont pas obligé de prendre tous les joueurs qui ont moins d'un an de sélection.

Pour info curry sélectionné s=depuis 2017

@Le Bourbonnais

C’est plutôt Raka pourrait être éligible techniquement. Mais dans les faits, 2 matchs internationaux peu aboutis, il ne mérite pas d’être même cité pour ce trophée. Je parle de ce qu’il a montré en bleu bien sûr, pas de son niveau réel

@Le Bourbonnais

Mercipour l'info ! 😊

Je veux bien croire qu'Itoje soit un prodigue et qu'il soit précoce mais je doute qu'il ai reçu le titre en 2006, à 12 ans.

  • batelier
    44985 points
  • il y a 3 semaines
@Axthyrasil

Il fait grand pour son âge......

  • breiz93
    45386 points
  • il y a 2 semaines
@batelier

En plus il a déjà de la moustache...

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News