Rodez officiellement maintenu en Fédérale 1
Fédérale 1 - Soulagement pour les joueurs de Rodez. Crédit image : Facebook SRA
Le SRA s'est vu donner une ultime chance par la FFR suite à la conciliation du CNOSF. Rodez évoluera donc en Fédérale 1 l'an prochain mais sous certaines conditions.

Le Stade Rodez Aveyron pourra jouer en Fédérale 1 l'année prochaine. Une nouvelle qui fait suite à la décision de la FFR de suivre l'avis formulé Comité national olympique et sportif français. Ce dernier avait été saison par le SRA suite à la décision de la DNACG de rétrograder le Stade Ruthénois en fédérale 2 suite à ses difficultés financières. "Ce n'est pas une surprise mais ça fait du bien de recevoir un document officiel à l'en-tête de la FFR et signé de la main de Pierre Camou", confie l'entraîneur, Arnaud Vercruysse au site centrepresseaveyron. Voilà qui met fin à une longue attente qui mais pas au combat du club.

Si le CNOSF a validé le cas de Rodez, il ne l'a pas pour autant épargné en lui imputant 8 huit points au classement de la prochaine saison. Une sanction que le président du SRA Jean-Paul Barriac accepte car "elle reconnaît que nous avons eu de grosses difficultés financières tout en remarquant que nous avons su boucher notre passif avec des sommes réelles et non des promesses," note La Dépêche. Elle oblige surtout l'équipe à faire une excellente saison pour ne pas être rétrogradé sportivement dans un an. "Il faudra être prêt tout de suite, entrer dans le vif du sujet dès la première journée et aller chercher des victoires à l'extérieur".

Rodez va donc devoir faire preuve de rigueur à la fois sur le terrain et dans ses comptes. Plus aucun écart ne sera toléré même si de nouveaux joueurs devraient arriver. De plus, le SRA doit rembourser sa dette à l'URSSAF à raison de 40 000 euros par an lors des huit prochaines années. Pour une meilleure gestion à l'avenir, "le SRA va réfléchir à la mise en place d'une société anonyme pour dissocier les activités de son équipe fanion du reste du club".

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ils doivent payer 400 000 euros par an pdt 8 ans, soit une "erreur" de 3 200 000 d'euros ??? Et si d'ici là il sont relégués ou en cessation de paiement, qui paiera ? Les mecs ils entubent la collectivité de 3 millions d'euros et on va nous faire pleurer sur leur sort ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News