Qu'est ce qu'une bulle sanitaire, concept adopté par la NBA, le Foot et même… le Rugby ?
La rencontre entre l'Argentine et la Nouvelle-Zélande s'était disputée en Australie.
Le système de bulle sanitaire a été utilisé dans plusieurs sports. La solution la plus adéquate en attendant un retour à la normale ?

Depuis plusieurs semaines, l'idée d'une bulle sanitaire fait son apparition dans le monde du rugby pour endiguer au maximum la propagation du fameux Covid-19. Si l'idée émerge petit à petit en au sein du rugby européen, d'autres sports ont déjà adopté ce système à l'instar du basket, du foot mais aussi du tennis. Pas besoin de chercher très loin non plus puisque le rugby sudiste s'est également penché sur le sujet. Alors à quoi consiste cette bulle sanitaire ? Chaque équipe se regroupe dans une même ville ou pays pour disputer une compétition. Le but premier, avant tout limiter les contacts avec le monde extérieur et empêcher les déplacements entre plusieurs pays. L'équipe reste calfeutrée dans son hôtel, se fait tester et limite au maximum ses déplacements. La marche à suivre en attendant un retour à la normale espéré au plus vite ? Quels sont les sports a l'avoir utilisé en premier et avec quelles réussites ? 

La NBA, championnat de Basket des États-Unis et plus grande ligue de Basket Ball au monde a été la première à tenter l'expérimentation. Alors en pleine saison et frappée par le virus, l'organisation en accord avec les clubs a décidé de reprendre la saison le 30 juillet dernier. Pour cela, chaque équipe avait l'obligation de se rendre à Orlando où l'intégralité des matchs de classement et plays-offs auraient lieu. 22 équipes étaient conviées, les huit premières de chaque conférence et les équipes à six victoires. L'occasion pour la saison d'aller à son terme. Toutes les formations se sont donc rendues dans la bulle d'Orlando aux alentours du 7 juillet, avant une reprise de la saison presque un mois plus tard, le 31. Une fois arrivés sur place, les premières 48 heures se passaient sans contact avec le monde extérieur, avec nourriture servie directement dans les chambres d'hôtel, alors que deux tests devaient être réalisés sur les joueurs notamment un, une fois la période de quarantaine observée. Des mesures drastiques avec notamment une alarme sonnant au bout de cinq secondes passées à moins de 1m83 soit six pieds d'une autre personne. Une saison qui a notamment connu son épilogue et a donc vu les Lakers être sacrés. 

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Appliquer une bulle sanitaire pour le Tournoi reviendrait à désigner des groupes élargis dès le début du Tournoi et conserver ces groupes du début à la fin, en jouant tous les matchs à la suite sans coupure.

Ce n'est pas vraiment adapté à notre calendrier (on a 2 coupures dans le Tournoi), aux pratiques des sélections et au rugby (on change beaucoup de joueurs que ce soit par choix ou à cause des blessures), et encore moins aux accords signés entre les clubs et les fédérations surtout chez nous.
Connaissant les capacités d'anticipation et de changement du rugby, je ne crois pas trop au principe de la bulle sanitaire pour jouer le Tournoi. À la rigueur, on fera une pseudo-bulle sanitaire sans trop de contrainte (donc totalement inutile).

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
News
News
News