Pourquoi la règle du passage en force est-elle ''un grand délire'' ?
Le passage en force en rugby, une fausse bonne idée ?
La Fédération française de rugby fait face à une lever de boucliers suite à l'annonce de la mise en place de la règle du passage en force.

En vidéo, la FFR explique la nouvelle règle du passage en force à l'école de rugbyLe passage en force, c'est l'une des mesures phares de la FFR face à l'augmentation des blessures. Pour l'heure, il ne s'agit que d'une expérimentation qui ne sera menée que chez un public très restreint : la catégorie des moins 14 ans au niveau national, sur les moins 8, moins 10 et moins 12 ans dans les ligues Occitanie et Pays de la Loire. Mais en fonction des retours, la Fédération française de rugby entend bien proposer cette règle inspirée du basketball et du handball à World Rugby. En prenant l'exemple de la modification des règles en mêlée, on est persuadé à la FFR que cette mesure va dans le bon sens.

Didier Retière, DTN, via L'Equipe

Le constat, c'est : comment faire pour ne plus se retrouver avec ces jeunes joueurs qui sortent de la logique du jeu et vont affronter sans prendre ne compte les espaces ou les partenaires ? On a voulu trouver une façon de jouer un peu différente et rompre avec cette imitation du rugby professionnel. On est passé d'un sport de combat à un sport de collision. Ce n'est pas le volume de blessures chez les jeunes qui nous a alertés, c'est cette sensation de dangerosité et volonté de revenir à l'esprit du jeu.

Pour beaucoup, cette règle soulève de nombreuses interrogations quant à son application et sa place dans le rugby. Pour Serge Collinet, professeur d'EPS, titulaire du Brevet d'État 2e degré en rugby, ancien joueur et auteur d'ouvrages sur la formation, "cette règle, c'est un grand délire". Si elle s'impose dans les deux disciplines car la défense n'est pas en capacité d'arrêter le porteur du ballon avec un plaquage, "le rugby se définit par une égalité des chances entre les antagonistes". Le défenseur peut plaquer donc l'attaquant peut percuter. Cependant, il est également libre d'éviter le contact, ce qui pose une incertitude. Sans cette dernière, "ça devient facile de défendre". Percuter la défense, sert aussi à créer des espaces et à faire la différence pour le collectif.


Didier Retière, DTN, via L'Equipe

La gestion de ces jeunes dominants est un vrai sujet, très complexe. Ils sont valorisés sur le court terme mais, malheureusement, quand leurs copains arrivent à avoir leur taille, comme ils n'ont jamais appris autre chose qu'aller tout droit, souvent ils arrêtent de jouer parce qu'ils n'ont pas d'autres outils. Ils pourront toujours trouver du contact mais le jouer avec un appui latéral avant, en visant une épaule.

Pour lui, le problème se situe au niveau de la formation. Face à un adversaire plus imposant, "le petit qui est soi-disant en danger, s'il savait plaquer, serrer les bras, il plaquerait pour se protéger". Le technicien est sûr de son fait : "Qu'est-ce qui fait plus mal ? Un mec de 90 kilos qui va à 3m/s ou un petit osseux de 55 kilos qui court à 9m/s ? Le petit bien sûr". Serge Collinet de se demander si la Fédération ne répond pas ici à une pression de la part des assureurs. Il considère que la FFR fuit encore le problème après avoir abandonné la formation des éducateurs pendant 25 ans. Supprimer une règle n'est pas la solution. "Demain, si les gosses se font des entorses des doigts en attrapant le ballon, on enlèvera le ballon ?" Pour l'heure, la question du surclassement engage de nombreuses responsabilités tandis que la mise en place des catégories de poids reste encore en suspend.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Du coup, si ton 9 passe derrière tes gros pour mettre une châtaigne pendant une générale, mais qu'il se replanque tout de suite derrière le pilar, y'a-t-il passage en force ou pas ?

@Paris-Brest

Il y aura une sous-règle "passage en pute" pour les 9.

  • mounjet
    22342 points
  • il y a 9 mois

Retières vient à toulouse samedi expliquer la règle.
en tant qu'éduc' -14 et concerné cette année, pas d'opposition fondamentale mais quelques réserves comme évoqué ci-dessus: comptons sur les joueurs et leurs éducs pour empêcher des comportements du style "je m'arrête exprès de courir en défense pour prendre un tampon (flopping au basket si je me rappelle bien et confirmé par pianto)".
Après, l'important c'est de former les joueurs à l'attitude au contact: chercher d'abord la solution avant, si pas possible percuter côté faible avec appuis pour continuer à avancer et essayer de continuer la course, ou chercher la libération, si pas possible sécuriser la continuité au sol.
Nouvelle règle qui valorisera aussi le raffut ben fait, puisque pas percussion.
Qui ne pourra s'accompagner que d'une application stricte de la règle "placage à la taille au plus haut", sinon ça sert à rien.
En fait tout ça n'est qu'un problème de technique individuelle ( et collective, rôle des soutiens) imparfaite...
règles du "jeu au contact" très intéressantes dans cet optique...
Attention quand même à garder la spécificité et la difficulté du rubi, opposer le fort au faible et des fois le fort, il est surtout pu balèze.
je sais, je deviens vite chiant... Pardon , la passion...

  • Seyfr
    3238 points
  • il y a 9 mois

Je comprends un peu cette décision. Et je suis pas foncièrement contre (ni pour d'ailleurs). Perso je balance mais c'est vrai que le rugby n'est pas une course autotamponneuse, et les moins de 12 ans sont relativement fragiles et quoi de mieux pour rassurer des parents qui ont peur de ce sport ? Y a 2 ans un des joueurs du Club local (Bédarrides) est mort. Je peux vous assurer que les gosses ont déserté pendant un moment les entraînements.
Après si ça permet d'apprendre le jeu du mouvement et pas le bourrinage, et que ça permet d'apprendre plus correctement à entrer en contact en se protégeant et uniquement quand on le juge utile. Je suis pour.

  • Jak3192
    46352 points
  • il y a 9 mois

Tout cela vire à la pantalonade

Moi je continue à défendre le bourre-pif. C'est ce qui compte pour le bien de notre sport.

  • Seyfr
    3238 points
  • il y a 9 mois
@artillon

Ou pas... Le jeu perso ou je rentre dedans c'est pas du rugby.
Mon prof d'EPS a qui je dois ma passion nous a appris que le rugby c'est un sport de partage et pas uniquement de partage de bière devant la télé. On partage les belles parce que c'est une équipe entière qui va à l'essai. Qui gagne ou qui perd. (bon il avait pas encore vu l' essai de Fofana contre les Anglais en 2014). Il nous a appris à ouvrir le jeu à couvrir le terrain pour toujours mettre la pression. Un jeu au pied bien placé une passe avant ou après contact dans le bon timing et ça peut faire la différence. Il était pour un jeu fluide et nous a beaucoup appris.
Et au passage c'est ce bourre pif qui fait qu'on est là 10eme ou 11eme nation mondiale et pas la 3ème . Aucune finesse au un recul sur notre façon de jouer.

@Seyfr

Eh.. humour.

  • Seyfr
    3238 points
  • il y a 9 mois
@artillon

Désolé alors, le sarcasme sur un commentaire écrit est moins simple à comprendre qu'à l'oral. Autant pour moi !

  • Pianto
    28731 points
  • il y a 9 mois

pour parler de ce que je connais le mieux, le basket, pour le passage en force, il faut non seulement que l'attaquant vienne percuter le défenseur mais aussi que le défenseur soit déjà sur ses appuis avant que l'attaquant ne quitte les siens et qu'il n'agisse pas sur lui (par exemple avec les mains pour aller sur la balle), une immobilité qui aurait permis à l'attaquant de l'éviter. La position classique c'est bras croisés devant le corps ou bras levés à la verticale (pas vers l'adversaire).
De plus, si l'attaquant attaque l'intervalle et que je viens fermer devant lui sur son passage, c'est moi qui commet la faute.

Ensuite, au basket, on m'a appris à engager l'épaule dans l'intervalle alors qu'au hand on me sifflait systématiquement passage en force quand j'entrai dans la défense comme ça parce qu'il faut attaquer la ligne de face en faisant passer le bras et l'épaule au-dessus de l'adversaire.

Bref ça n'a rien à voir alors qu'on se situe sur deux sports assez proches (dribble, appuis limités etc.)

Cette règle si elle est transposée dans le cadre du rugby avec les spécificités du rugby ouvre aussi des portes. Si en tant que défenseur tu joues le passage en force, tu ne défends plus, tu prends une place de la largeur de ton corps. Au basket, c'est trop tard, tu es mort si l'attaquant t'évite et du coup c'est panier facile derrière. Au rugby, le défenseur peut encore intervenir en plaquant de côté ou par derrière mais l'attaquant a quand même pris la ligne d'avantage.

Le rugby a besoin de trouver sa propre définition qui prenne en compte la dimension physique et de défi de ce sport.

Dans les adaptations possibles, je me demande s'il ne suffirait pas de dire que l'attaquant ne peut pas percuter un adversaire arrêté avec la tête, l'épaule ou le(s) bras. Le contact à l'initiative de l'attaquant ne peut se faire que main ouverte (raffut) sur le corps du défenseur, ou de dos.
On ne parlerait plus de passage en force qui fait genre flopping, je me laisse tomber pour que l'arbitre siffle en ma faveur mais de jeu dangereux de l'attaquant.

Comme pour les plaquages avec chutes sur la tête ou le dos, il y aurait des polémiques et des suspicions de triche mais globalement on commence à y voir plus clair donc ça devrait pouvoir le faire là aussi.

  • reivax
    2019 points
  • il y a 9 mois

Je suis favorable à cette règle et ravi de voir que beaucoup ici le sont aussi. Il va falloir être très clair par contre sur les observables pour les arbitres. L'un d'eux me semble t-il est le temps qu'aura le porteur de balle pour prendre sa décision et donc la distance qui le séparera du défenseur. En clair, la collision peut avoir lieu si elle est accidentelle ou inévitable...mais les arbitres chez les jeunes sont-ils assez "compétents" pour juger ça ? A voir...
Au delà de l'aspect sécuritaire, elle est en tous cas très intéressante du point de vue de la formation.
La collision comme le passage au sol doivent être des choix par défaut (de soutien notamment) et non des options prioritaires...

@reivax

Je suis pas d'accord... le passage au sol n'est absolument pas un passage par défaut! A un moment, il faut bien resserrer la défense adverse pour pouvoir écarter sereinement, et avoir des espaces pour jouer debout. Et dans ce cas là, on crée des collisions et on passe par le sol. Le problème à l'heure actuelle n'est pas la collision, mais le fait qu'on l'utilise pour elle même, et non pour son utilité

Sur le fond, les choses peuvent être intéressantes mais sur la forme les choses laissent sensiblement à désirer...Je parle bien là des mesures fédérales...Je prends un exemple tout bête. La photo en illustration du Basketteur en situation. Passage en force ? Au Basket peut-ètre...Maintenant, imaginez strictement la mm attitude mais avec un Ballon de Rugby dans les mains du porteur de balle...Regardez la bien la photo...
Hé bien au Rugby, c'est exactement vers cette attitude du porteur de balle qu'il faut tendre !!!!!
Comment comprendre cette situation transposée au Rugby ?
1/ De part sa pré-action avant duel, l'attaquant a fixé le défenseur sur ses 2 appuis
2/ En passant à droite du défenseur il engage prioritairement appui gauche
3/Légère bascule avant qui permet reprise d'appui, gainage et vision périphérique...
4/ Allez seul petit bémol Ballon tenu à deux mains mais orienté côté défenseur au moment de jouer son duel...
Sinon, presque tout parfait au niveau de l'attitude.....
Tout ça pour dire que c'est qd-mm un peu bizarre de mettre une photo sensée illustrer ce qu'il ne faut pas faire alors que c'est exactement ce qu'il faut faire...

@MARCFANXV

C'est le problème de vouloir illustrer une attitude propre au rugby en montrant des images de sports qui n'ont rien à voir. Et c'est aussi le problème de vouloir mettre en branle un axe de réflexion (que je pense très intéressant) sans avoir pris le temps de la réflexion avant.

Le problème c'est que c'est tellement pas clair qu'on débat à partir de notre interprétation de la règle. Du coup les mecs pour le sont peut être parce qu’ils ont mal compris l'esprit de la règle et les mecs contre pareil ...

Moi mon interprétation ça serait " interdit de percuter un défenseur sans chercher l'intervalle ( joueur-joueur ou joueur-touche ) ". Dans cet esprit là franchement pourquoi pas, ça forcera tout les jeunes à jouer un jeu d'évitement, le jeu avé des GRANDS guillemets "à la toulousaine" ou avec plus d'ambition à la néo-zélandaise ( sans guillemets ce coup ci ...).
Mais une fois de plus j'ai peut être totalement déformé leur propos 😊

  • Ahma
    73846 points
  • il y a 9 mois
@Ghy Nofèros

Je crois que Monsieur Collinet fait malheureusement partie de ceux qui caricaturent délibérément la règle pour tenter de la ridiculiser. Prétendre qu'il serait trop facile de défendre si on ne peut plus percuter frontalement est absurde. Et la comparaison avec les doigts retournés n'est pas sérieuse, on retrouve là un procédé typique de ceux qui n'ont pas d'argument solide.
Personnellement j'interprète l'idée du passage en force comme toi, et sous cette forme il n'est pas irréaliste d'espérer le mettre en place (en tout cas pas sur un plan purement technique, la résistance du milieu est un autre problème). A condition d'oublier les analogies avec le hand et le basket, qui ne font que créer la confusion, et de raisonner directement dans un cadre spécifiquement rugbystique (à cet égard, il ne serait sans doute pas plus mal de laisser tomber l'expression "passage en force").

@Ahma

Ouais je suis assez d'accord, le gars veut pas vraiment comprendre ... le problème c'est que ça l'empêche d'émettre une critique viable

Reste à savoir maintenant si on l'a interprété de la bonne façon

  • Khris
    19611 points
  • il y a 9 mois
@Ghy Nofèros

Moi je comprend pas la règle et au premier abord de ce que j’ai pigé, je dirai qu’il y a plus d’effets néfastes que de bons. Maintenant je suis juste là pour essayer de comprendre un truc qui pour l’instant est flou donc je me garde mon avis final pour quand on en sera plus.

Joueur de handball et amateur de rugby, je reprends la comparaison... Le pasage en force est assez facile a arbitrer, si le défenseur se fait percuter de plein fouet en étant immobile sur les appuis= passage en force. Ça privilègie la prise d intervalle et l évitement...

  • Khris
    19611 points
  • il y a 9 mois

Du haut de mes deux mètres les plus beaux placages que j’ai eu prit, c’était par des petits gabarits. Les mecs etait aux ras du sol, t’attrapait aux chevilles et tu mangeais la pelouse.
Pour les raffuter ou les percuter fallait pas se baisser, il fallait tomber. Prendre un intervalle avec eux c’est comme si un poid lourd voulait éviter de se faire rattraper par une Ferrari.
Je suis pour qu’on interdise la pratique du rugby à ceux qui font pas 1m80 minimum.
Y’a pas que les gros gabarits qui emmerde le rugby, y a les petits aussi. Non mais 😛

  • mounjet
    22342 points
  • il y a 9 mois
@Khris

2m et biterrois, ok j'arrête de te chambrer, on sait jamais...
bises amicales

@Khris

Du haut de mes 169,5 cms quarante saisons te contemplent...

  • Jak3192
    46352 points
  • il y a 9 mois
@MARCFANXV

Encore un deuxieme latte qui cause

@MARCFANXV

On sait qu'une personne est de petite taille quand elle annonce les demi-centimètres.

  • Ahma
    73846 points
  • il y a 9 mois
@Team Viscères

Si j'ai coutume d'arrondir mon poids à la vingtaine inférieure, tu interprètes ça comment ?

@Ahma

Et le tour de taille aussi ?

  • Ahma
    73846 points
  • il y a 9 mois
@lelinzhou

Au mètre inférieur. C'est plus avantageux.

  • Jak3192
    46352 points
  • il y a 9 mois
@lelinzhou

et pour les 2 ?

  • Khris
    19611 points
  • il y a 9 mois
@MARCFANXV

quarante saison également et prend des jumelles 🙂

@Khris

Oui et toi ménages tes cervicales.

  • Khris
    19611 points
  • il y a 9 mois
@MARCFANXV

Au faite, je viens de percuter, mais j’ai pas 40 saisons moi, ça fais 10ans quarante saisons. Pas étonnant les 169,5 cm si t’as dix ans, t’en fais pas tu vas grandir 😉

La règle est surprenante mais au moins il y a du changement. Avec des joueurs aussi solides ça ne paraît pas bête du tout

C'est bien de donner la parole à des gens d'avis différents pour construire le débat, par contre ce serait bien de refléter un peu plus le fait que c'est seulement un avis dans le titre. La règle du passage en force n'est pas "du grand délire", c'est "du grand délire selon Serge Collinet".

Ensuite ce que je retiens de l'avis de cette personne, c'est qu'il part beaucoup dans la caricature en transformant "passage en force interdit" en "contact interdit" (qu'il regarde un match de hand pour voir s'il n'y a pas de contact et d'affrontement malgré l'existence du passage en force) et en niant la réalité de la violence de la percussion (ton gars de 90 kilos il a beau courir à 3m/s, quand il va te mettre un grand coup d'épaule dans la tempe tu seras quand même KO). C'est dommage que le débat soit souvent monopolisé par des gens dans les extrêmes, ici on a d'un côté le DTN pour qui tout est génial et de l'autre un prof pour qui tout est nul. On ne risque pas d'aller explorer les zones d'ombres de cette façon là.

@Team Viscères

D'autant qu'on s'en fout des avis à priori. Testons la règle et voyons ce que ça donne. Il sera toujours temps de donner notre avis après l'expérimentation.

  • epa
    32796 points
  • il y a 9 mois
@Team Viscères

En même temps une personne qui utilise les sophismes pour argumenter un soit disant grand délire est-elle vraiment crédible?

Ça va pas être souvent facile pour l'arbitre de déterminer s'il y a passage en force ou pas dans le feu de l'action.
En fonction du mouvement des mains ?
On peut s'attendre à quelques séances de vidéo de plus.

  • Pianto
    28731 points
  • il y a 9 mois

les arguments du type sont bidon.
les entorses au doigt n'ont jamais tué personne, les percussions, si. On parle pas de ne pas se faire mal, on cherche pour que ce jeu ne tue plus.
Je crois que ce n'est pas la même chose et que ceux qui se voilent la face sous prétexte de perte de leur jeu chéri retardent les décisions qui peuvent sauver le rugby.
Sans aller jusqu'à dire qu'ils auraient le prochain mort sur la conscience, il faut être responsable. (on ne dit plus "s'il y a un autre mort" mais "quand il y aura un autre mort")

Est-ce que ça change le jeu ? oui.
Est-ce que c'est plus compliqué à jouer et à arbitrer ? oui.
Avez-vous une autre solution à expérimenter pour protéger les joueurs ? moi je n'en vois pas d'autre.

@Pianto

Niveau changement, il y a le jeu par catégorie de poids, ça a fait ses preuves me semble-t'il (voir le jeu de l'hémisphère sud)

@Darkmamooth

Je te réponds par un bout de commentaire perso sur un article précédent:

Les catégories par gabarit je suis contre.
Déjà ça amoindrit l'importance du courage et de l'esprit de sacrifice qui sont pour moi des valeurs importantes au rugby. Shane Williams m'en soit témoin être petit t'empêche pas de plaquer des gros et de traverser les défenses.
Ensuite ça morcelle les générations, tu connais pas forcément bien avec qui tu joues et ça baise en partie le côté bande de copains qui grandissent ensemble.
Et par certains aspects ça stigmatiserait presque les extrêmes ... les plus petits des ados se retrouvent à jouer avec des enfants alors qu'ils sont souvent moqués au collège pour leur taille; quant aux plus grands/gros ils se retrouveraient parfois si ils sortent beaucoup du lot avec des mecs de deux catégories d'âges au dessus et se sentiraient certainement vachement seuls " t'as déjà roulé une pelle ? Nan mais j'ai attrapé un pikachu hier soir ". De quoi les dégoûter du rugby.

@Ghy Nofèros

Prendre un contre exemple ne reflète pas toujours la réalité.
Je suis éducateur en M14, donc bien concerné par la règle du passage en force.
Le côté "au ruby on met ses couil... sur la table, on est des bonhommes" me fait bien rire.
Les gamins voient encore en ce sport un jeu et j'espère qu'ils garderont longtemps cet esprit.
Je regrette, mais un gamin de M14 (12 à14 ans) peut très bien avoir un gabarit 1,50m pour 35Kg, que 1,80m pour 75kg.
Imagine bien que le premier a beau être courageux, il va morfler...
Pour info, la règle des poids a lieu jusqu'à l'âge de 15 ans en hémisphère sud, et même que le placage est interdit pour les catégories inférieures (il est introduit doucement à 15 piges).
Pourtant, les néoZ, australiens et autres jouent au ballon, prennent des intervalles et plaquent, et ont un ratio licenciés/population qui est largement supérieur au notre.

  • Jak3192
    46352 points
  • il y a 9 mois
@Ghy Nofèros

Le meilleur commentaire de l'article.
Pas forcement sur le fond toutefois

On peut comprendre ce genre de craintes par rapport à cette règle qui tranche pas mal avec le rugby d'alors. Par contre l'argument consistant à comparer ça avec des entorses du doigt est un peu simpliste.
Personnellement je suis curieux de voir ce que cette règle va donner. Si c'est sujet à interprétation de la part des arbitres et que ça ne règle pas tous les problèmes de sécurité, je trouve que c'est une piste intéressante pour faire évoluer le jeu positivement dans le sens où on peut essayer de bannir certains comportements totalement idiots quand les joueurs cherchent clairement la destruction du joueur adverse dans une situation de un contre un avec des espaces. Il faut au moins chercher à contourner un minimum et raffuter plutôt que de jouer au kamikaze.
Laissons l'expérimentation se dérouler avant de tirer des conclusions

Depuis le début....

Derniers articles

Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News