Pays de Galles : les espoirs du XV de France tués dans le 9 ?
AW Jones : sûrement le Gallois le plus charismatique depuis Anthony Hopkins dans Zorro.
Le Pays de Galles se dresse sur la route du XV de France. Problème : les Gallois en sont à neuf victoires consécutives...

Gareth Davies blessé, Rhys Webb non sélectionnable, Mike Phillips à la retraite (pour notre plus grand malheur) : le Pays de Galles a bien failli se retrouver sans numéro 9 à l'heure d'affronter le XV de France, ce vendredi pour l'ouverture du Tournoi des 6 Nations. Bien sûr, on exagère : face aux Bleus, Warren Gatland pourra compter sur Tomos Williams, très en vue ces dernières semaines.

6 Nations 2019 - La composition du Pays de Galles face au XV de FranceLe 9, un numéro qui sied bien aux Diables Rouges. Et qui correspond à l'incroyable série de victoires des joueurs de la principauté. Une série de neuf victoires que le rugby français ne peut se targuer d'avoir connu. Si on remonte à 2000, les Bleus n'ont jamais pu enchaîner plus de huit succès : en 2001/2002, puis en 2004, quand Bernard Laporte était encore sélectionneur.

Retour sur les douze derniers mois réussis des compatriotes d'Anthony Hopkins, Iwan Rheon ou Catherine Zeta-Jones (chacun ses références).

Les Bleus battus il y a un an

La série a débuté il y a un an, lors du précédent 6 Nations. Larges vainqueurs de l'Ecosse en ouverture de la compétition, les Gallois baissent ensuite pavillon devant le XV de la Rose, puis l'Irlande. Avant de relever la tête face à l'Italie (38-14, premier match de la série) et la France, battue 14 à 13. Ce jour-là, les Bleus de l'ailier Gaël Fickou (si, si) s'inclinent à Cardiff d'un petit point, encaissant un essai casquette de Liam Williams après une erreur sur un renvoi.

Le Pays de Galles terminera à la seconde place de la compétition.

Les chocs entre la France et le Pays de Galles en chiffres [INFOGRAPHIE]


3/3 pour la tournée estivale...

La suite, c'est une première rencontre de la tournée estivale disputée le 2 juin contre les Springboks... à Washington. On fait tourner des deux côtés, et un certain Tomos Williams débute sa carrière internationale à la mêlée. Il inscrit même un essai, imité par Hallan Amos et Ryan Elias. Score final ? 22-20. Une semaine plus tard, les troupes de Gatland s'offrent le scalp des Pumas (10-23) avant de signer une deuxième victoire consécutive en Argentine (12-30).

En Amérique du Sud, le Pays de Galles est privé de Leigh Halfpenny, Taulupe Faletau, Ken Owens, Dan Biggar, AW Jones, Liam Williams ou Josh Navidi. Mais signe sa première tournée victorieuse chez les Pumas depuis... 1999.

Reçu 4/4 à l'automne

En novembre, les Gallois ont d'abord affronté l'Ecosse dans une fenêtre non prévue par World Rugby pour y disputer une rencontre internationale. L'occasion pour George North de faire parler sa puissance (21-10).

VIDÉO. North en mode déménageur avec le Pays de GallesLe week-end suivant, place à un adversaire sudiste : l'Australie ! Certes, les Wallabies ont vécu une année 2018 cauchemardesque. Et oui, on s'est un peu ennuyé devant ce match conclu par un petit 9-6. Mais les Gallois n'avait plus battu l'Australie depuis... dix ans ! De quoi prendre un avantage psychologique, les deux sélections se retrouvant lors du premier tour de la prochaine Coupe du monde.

Reste les Tonga, puis les Springboks. On a beaucoup parlé de l'équipe bis alignée face aux îliens. Le score final (74-24) aura donné raison au staff. Enfin, contre l'Afrique du Sud, des essais de Tomas Francis et Liam Williams permettent de signer ce fameux neuvième succès d'affilée (20-11) pour envoyer un sacré message à moins d'un an du Mondial. Et accessoirement, aux futurs adversaires des Gallois dans le 6 Nations.

6 Nations 2019 - L'affluence du Stade de France de nouveau à la peine pour France-Pays de Galles

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Un petit pays (moins de 100 000 licenciés) qui produit la plupart du temps un rugby généreux, spectaculaire et léché. Leurs joueurs démontrent constamment une envie énorme. J’ai plaisir à les saluer... et espère une belle victoire française !

Il faudra se méfier de Tomos Williams des Cardiff Blues capable de marquer des essais de filou.

Pas très neuf comme sujet.

Tomos Williams : un neuf dur !

  • Mich52
    3469 points
  • il y a 1 an
@Garou-gorille

????Ovale

C'est sur ce match que Trinh Duc est formidable?

@beberarverne

Arrête, tu as assez bu !

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
News
Vidéos
News