Paul Goze en remet une couche pour une élite à 16 clubs

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le président de l'USAP prône le retour d'un championnat à 16. Mais ce dernier ne verra pas le jour la saison prochaine et laisse en péril des monuments du rugby français.
Paul Goze en remet une couche pour une élite à 16 clubs
Et revoilà le Top 16 sur la table des dirigeants. Sur celle de Paul Goze précisément, qui dévoile son jeu. Le président de l’USAP n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins, il veut que le championnat passe à deux clubs supplémentaires. Qu’on ne lui dise pas que les joueurs jouent trop, sinon M. Goze sort de ses gonds ! Dans l’interview donnée à Midi Olympique, le Catalan esquisse le nombre de « 22 ou 23 matchs par saison. » Une quantité pas vraiment faramineuse pour lui. Voilà donc l’ami de Serge Blanco en train de regretter certains de ses choix, comme celui de voter un calendrier avec autant de doublons lors de la coupe du monde.

Dans l’affaire, Clermont et Toulouse en prennent aussi pour leur grade, avec leur désir de passer à 12 unités dans le championnat de France : « Qu’ils disputent la Michelin Airbus Cup… » s’agace le président des Sang et Or. Si les retombées économiques d’un Top 16 plaident en faveur de M. Goze, il faudra tout de même un réaménagement des périodes de jeu, notamment en H Cup, dont une nouvelle formule serait à l’étude. Et si certains doutent du bien fondé de cette requête quant à d’éventuels arrangements pour éviter les éventuelles descentes des « historiques », Paul Goze assure que personne ne serait lésé et que ce passage aurait permis de rétablir les iniquités apparues lors de la coupe du monde.

Le président Goze a donc du pain sur la planche et surtout des arguments à faire valoir face aux détracteurs d’un passage de l’élite à 16 clubs. Et même si ce changement ne s’opérera donc pas avant la fin de l’année prochaine, la commission créée pour cette occasion par la LNR devrait donner quelques motifs d’espérance au Club Catalan, qui après sa victoire sur Biarritz a fait un grand pas vers le maintien, même s’il jure que ce n’est pas acquis.
Jap
Jap
Cet article est rédigé par Jap, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

si on suit ta logique, il faudrait que tous les clubs fusionnent en provinces. donc tous les clubs d'Ile de France formant une province parisienne, Toulouse Castres Agen fusionnés, en poussant l'ASM Brives et Limoges également.
sur le papier je suis pas contre, surtout si on se base sur le système celte.
mais ça implique une prise en main forte de la FFR sur le financement de chaque province en fonction du nombre d'internationaux, l'émergence de nouvelles provinces comme la bretonne, l'alsacienne, etc...
je ne suis pas contre, mais je ne suis pas certain, que ce soit la meilleure formule actuellement.
je pense pour ma part que la fusion des clubs en difficultés financières ou/et sportives est logique et même recommandable, et que ça permettrait de passer plus facilement à un top 12, mais que le passage à un système de provinces comme les celtes, ne peut se concevoir qu'à la suite d'une crise complète des clubs pros (surendetements par exemple), car elle impliquerait une nationalisation du championnat.
remarque la crise est proche. les réactions des clubs à la suite de France-Irlande ou la position actuelle des grands clubs dans le championnat permettent de l'entrevoir.

  • KidA
  • il y a 8 ans

En effet, ces présidents de clubs en danger, devraient plutot que de tenter de faire passer une élite à 16 équipes, penser à se constitiuer en province.
Alors que déjà ils hurlent, à juste titre d'ailleurs, sur les doublons ces imbéciles veulent augmenter la taille de la ligue. Comment ne pas y voir une manoeuvre afin de péréniser les revenus du club au détriment de l'interet du sport et de leurs joueurs...
La sauvegarde du systeme top14 ou la création d'un top12 doit passer par la création tel qu'en Irlande et Galles de provinces qui auront la capacité financière de lourds investissements nécessaires, le bassin suffisant de spectateur ainsi qu'une image régionale forte afin de faire venir le plus de monde dans de beaux stades...
Au Pays basque, les deux clubs du chaque coté de l'Adour en difficulté dans le top14 sont ridicule: une province basque est si evidente. De même a moindre echelle, Dax et MdM devraient se mutualiser pour former une province landaise et revenir dans l'élite.

  • KanakySA
  • il y a 8 ans

Goze dit bien dans son interview que ce n'est pas normal que des clubs comme Perpignan, Bayonne et Biarritz, vu leurs effectifs, descendent. Il avoue déjà à demi-mot que ces chers présidents ont peur pour leur argent en voyant leurs clubs descendre...
les Gallois et les Irlandais se sont considérablement améliorés en réduisant le nombre de clubs grâce aux Provinces. L'élite, comme sont nom l'indique, doit en être une! Passer à 16 clubs, c'est fragiliser tout un système déjà fragile...restons à 14 voire resserons à 12, MAIS STOP A LA FORMULE A 16 CLUBS!!!

  • buzz
  • il y a 8 ans

si tu avais un tant soit peu suivi cette affaire tu saurais que Goze, avait posé une demande en ce sens appuyer par d'autres présidents de club l'année du titre de champion de france...en 2009, mais il voulait surement eviter la relegation la aussi...comme on dit chez moi quand on sait pas on...je te laisse completer!

  • raghin
  • il y a 8 ans

J'aime pas du tout ton raisonnement. Dans les division d'élite, on ne fait pas de poules, un point c'est tout ! C'est quoi cette idée de rayer tout l'attrait de ces compétitions ?!
De plus, n'oublie pas qui gueulent le plus. Blanco, Goze, Afflelou. Raison économique, ouai ouai. Les président Agent, Bègles et pro D2 d'accord, forcément. J'y voie une magouille énorme de ces lèche-cul pour rester vivant surtout.

Pourquoi était-on passés au Top 14 en 2005, hein ?!
N'oubliez pas ça les gars. Ne vous faites pas couillonner

Ce que vous ne prenez pas en compte c'est que les joueurs sont hyper sollicités entre cette compétition formidable et celles internationales. Et à cela on parle de Coupe du monde des clubs à la façon de ce qui se fait au foot.

Tiens, tu fais des maths toi. Explique moi comment tu fais pour préserver l'intérêt de toutes les compètes et foutre un Top 16 avec.

Le Top 14 reste comme il est il est très bien ou alors on le réduit à 12 clubs, point barre.
Et je précise que je dis ça alors que je suis supporter du SUAgen.

Arrêtez de vouloir détruire le rugby, miladiou !

  • Valuscoor
  • il y a 8 ans

Je trouve l'idée des 2 poules de 8 pas très convaincante. Voir toutes les équipes se disputer le bouclier est la meilleur façon d'avoir un championnat super compétitif. Alors que 2 poules de 8 fausseraient, à mes yeux, un peu le championat. Bref, j'aime pas 😀

  • DuDuL
    15 points
  • il y a 8 ans

Merci pour l'info (et les calculs) Cathaari! du coup c'est un Top 2x8 voire le Top 4x4 si on veut réduire encore le nb de matchs. On se le fait à l'américaine, conference Ouest contre conf Est.. Remarque si on fait Nord-Sud le SF est directement qualifié en finale ! 😉

Et l'énorme avantage de cette formule c'est qu'on pourrait avoir les tirages de poules en direct sur Stade 2 !! Avec des commentaires d’anthologie des prez de clubs: "Ah bah on aurait pu tomber plus mal..."

Nan franchement gardons notre Brennus Cup à 14 !

@Kronard Je ne pense pas que ta formule soit celle envisagée ici par Mr. Goze. 😉
On irait plus vers 2 poules de 8, et donc 14+3 matchs + 5 avec la HCup donc 22. +3 pour les tests, on tournerait aux alentours de 25 matchs en comptant le VI nations en période de doublons, et ce pour les "meilleurs" joueurs des "meilleures" équipes. Et dans l'éventualité où un barragiste de Top 14 arrive en finale en HCUP et joue 100% des matchs de son équipe.

  • Kikky
  • il y a 8 ans

saison 2014-2015, l'USAP est lanterne rouge au classement du "génial" top 16 français. Paul Goze affirme alors qu'il est absolument vitale pour le rugby pro de passer au top 18 pour la saison suivante. L'intéressé (donnant une interview exclusive au midi olympique pour l'occasion) affirme que le top 18 servirait l’intérêt général des club et empêcherait ces fainéants de joueur de se gratter les c****** car ils ne jouent 86 match par an.

  • Farfadet
  • il y a 8 ans

Mr GOZE aurait-il peur de la relégation en Pro D2 ? Ainsi, en passant à 16 clubs, les deux relégués ne descendraient plus ... CQFD

  • xquesyl
  • il y a 8 ans

@Kronard Je plussoie de tous mon être.

  • DuDuL
    15 points
  • il y a 8 ans

(16-1) x2 = 30 matchs pour le championnat
+ 3 (pour les barragistes ou 2 pour les leaders) = 33 matchs dans le Top 16

+ Coupes Européennes (H ou pas) pour ~ la moitié des clubs Top16 (+3 à +5)

+ Tests matchs (~+3) et 6 Nations (+5)

LE COMPTE EST BON !! "22-23" selon les organisateurs et 44 selon la police !!

C'est vrai qu'il y a des doublons et que ça ne fait pas un match par semaine (rappel 52 semaines/an) mais le rugby élite est un combat de tous les instants... il faut laisser les organismes souffler... on n'est pas dans la série Spartacus ou l'on sacrifie les guerriers à la fin !

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts