Nigel Owens favorable à l'abandon des mêlées à 5m dans deux cas précis
Personne n'a oublié la série de mêlées entre le XV de France et le Pays de Galles.
L'arbitre international gallois Nigel Owens a commenté une récente modification de la règle de World Rugby concernant les mêlées.

World rugby a récemment proposé de nouvelles règles afin de rendre le jeu plus attractif. L’arbitre international galloise Nigel Owens pense qu’un changement de règle particulier pourrait résoudre l’un des problèmes actuels : celui du temps passé en mêlée.Coronavirus - World Rugby valide 10 modifications temporaires des règlesCoronavirus - World Rugby valide 10 modifications temporaires des règlesTout le monde le sait, la mêlée est une partie très importante au coeur du jeu et peut jouer un rôle primordial pour une équipe dominante dans ce secteur. No scrum no win disent les Anglais. Sans une bonne mêlée, il est difficile de rivaliser. Et ce, à tous les niveaux. Cependant, la mêlée fait de plus en plus débat notamment au niveau du temps passé à les jouer. World Rugby a donc proposé une idée intéressante pour remédier à ce problème que Nigel Owens approuve.

La proposition verrait l’équipe qui défend se voir attribuer un coup de pied de renvoi au lieu d’une mêlée à 5 mètres si l’équipe adverse fait un en-avant dans l'en-but ou que l’attaquant est bloqué sur la ligne d’essai.

L’arbitre s’explique et donne sa vision des choses via RugbyLad :

Dans l'état actuel des choses, dans chacun de ces cas, nous avons actuellement une mêlée à cinq mètres, mais cela peut pénaliser l’équipe en défense si l’autre camp est supérieur en mêlée. Croyez-moi, lorsque vous êtes sous pression près de votre propre ligne d'essai, la dernière chose que vous voulez est d'avoir à affronter une mêlée contre une équipe qui a l'avantage dans ce secteur.

Et d’ajouter : « même si je n’étais pas fan du changement proposé pour la mêlée si vous êtes acculé sur votre ligne, plus j’y pense et plus je commence à voir les avantages de cette règle qui sera bonne pour le match ». Le pire cauchemar pour un arbitre et même pour les supporters est le nombre de mêlées  joué sur la ligne des 5 mètres, entrée, pénalité, entrée, pénalité, coup franc. Des mêlées sans fin. "ll y a aussi un argument qui dit qu’une équipe qui a bien défendu sous pression devrait être récompensée par la possession plutôt que devoir défendre une mêlée à 5 mètres et la perspective de devoir défendre les enchainements de pick and go devant leur ligne." Pour lui, c’est important que l’équipe qui a défendu reprenne possession du ballon et ne soit pas désavantagée par une mêlée à 5 mètres.
''Si on ne rejoue pas les mêlées, ce sera à pile ou face ?''''Si on ne rejoue pas les mêlées, ce sera à pile ou face ?''

Cette nouvelle règle fait partie des 10 nouvelles modifications temporaires et facultatives post Covid-19 dont le but est de réduire le risque de transmission évalué à plus de 30 % dans les mêlées. Cette règle réduit donc la proximité entre les joueurs et le temps passé en mêlée. Néanmoins, elle découle aussi d'un long processus de réfléxion sur l'évolution du jeu et pourrait très bien être testée à plus grande échelle même si figures importantes comme Bernard Laporte, vice-président de World Rugby, ne sont pas favorables à de trop grands changements.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • stef7
    114785 points
  • il y a 3 ans

Et bien un arbitre (qui plus est Anglais!) qui fait une proposition qui est tout sauf ridicule et qui mérite de s'y pencher....En plus je pense aussi que les successions de mêlées à 5 en attendant un essai de pénalité sont plutôt désagréables (France-Galles), les remplacer par soit une pénaltouche soit un bras cassé obligerait les équipes à jouer vraiment.....

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News