''Si on ne rejoue pas les mêlées, ce sera à pile ou face ?''
Vice-président de World Rugby, Bernard Laporte ne veut pas dénaturer ce sport.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le président de la FFR et vice-président de World Rugby Bernard Laporte est revenu sur les dix modifications du règlement pour la reprise du rugby.

Ce jeudi, le président de la FFR, Bernard Laporte, a été interrogé sur les ondes de France Inter sur les nouvelles règles dévoilées par World Rugby pour la reprise du rugby. Des modifications, au nombre de dix, temporaires et facultatives que l'on pensait liées au Covid-19. Récemment élu vice-président de l'instance mondiale, l'ancien sélectionneur des Bleus a eu un autre discours. "Il y a des règles qui ont évolué, mais qui ne sont pas liées au Covid. Les simples règles, entre guillemets les arrangements qui sont liés au Covid, c'est ce que vous ne passez pas par le vestiaire quand vous arrivez au stade pour l'entraînement. Il y a effectivement des règles sanitaires.

L'OMS nous le demandait. Elle disait qu'un joueur de première ligne ne devait pas passer plus de 15 minutes en face-à-face avec un adversaire dans un match. C'est pour ça qu'ils disaient que les mêlées qui sont refaites, ça dure trop longtemps, ils sont dans un petit espace, etc. Donc une mêlée, si elle s'écroule, on ne fait pas refaire. Mais ce n'est pas possible. Les techniciens du rugby ont dit "mais c'est pas possible". 

Coronavirus - World Rugby valide 10 modifications temporaires des règlesCoronavirus - World Rugby valide 10 modifications temporaires des règlesPourtant, World Rugby a bien dévoilé dix règles qui concernent le jeu et qui peuvent appliquées dans les compétitions. Laporte insiste sur le fait qu'il y a bien eu des modifications de règles sur le terrain, mais qu'elles ne sont pas liées au Covid. "Tout ça va dans le sens du jeu. On le sait que lors des plaquages hauts, il peut y avoir une transmission tête contre tête. Mais on n'a pas attendu ça pour dire que les plaquages hauts étaient interdits." Il est d'ailleurs contre une modification du règlement à cause du virus. "Moi, les règles qui sont liées au Covid, sincèrement, je suis contre. Parce que j'espère qu'on ne va pas vivre avec le Covid toutes les années." Outre la suppression du plaquage bloquant, la modification qui a fait couler le plus d'encre concerne la mêlée. Avec la suppression de l'option de faire rejouer la mêlée quand aucune infraction n'est commise. Par exemple, lors d'un effondrement sans faute. 

Sur ce point, Bernard Laporte insiste sur le fait qu'il y aura bien des mêlées rejouées. "Les mêlées à refaire, ça a été invalidé par World Rugby. Il en a été question, on a dit non. Ou on joue au rugby, ou on ne joue pas au rugby. Parce qu'une mêlée à refaire, si on ne la fait par refaire, à qui on donne le bras cassé ou la pénalité ? Les arbitres nous disent : "mais parfois je ne sais pas". Donc ce sera pile ou face ? C'est pas possible. Ou on joue avec les règles du rugby, ou on ne joue pas au rugby. Pour moi, c'est clair." Il ajoute que les Néo-Zélandais "ont été très coriaces" sur ce point. Expliquant qu'ils ont repris les entraînements de façon normale comme les Australiens. "Encore une fois, il y a eu des règles sanitaires, ce qui est tout à fait logique. Mais il n'y a pas eu des règles au sens du jeu lui-même liées au Covid. Il n'y en aura pas. Je ne pense pas."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il faut peut-être que j'aille voir un docteur? Simon peut-être?
J'ai lu "Le président de la FFR et vicieux de World Rugby Bernard Laporte..."

  • AKA
    49909 points
  • il y a 4 mois

Mais en tant que vice pdt de WR ce n' est pas à lui de proposer ou de donner les solutions adéquates??? Il s' est fait élire pour tapper en touche??? 😠 😐

Pour une fois qu'il ne dit pas de connerie...

Bizarrement c'est souvent quand il parle de rugby et pas de politique qu'il ne dit pas de connerie, à suivre...

@coupdecasque

"Les techniciens du rugby ont dit c'est pas possible”, ça c'en est une... Genre les politiques aux manettes avec "les scientifiques”... Utiles quand ils valident ( c'est ce qu'ont dit les politiques) quand il faut aller voter, inutiles quand Pognon et Profit, les deux fonbous de Perlimpinpon 1er, claironnent le dé-confinement ou consentent aux enfumages sur les stocks de protection...
Pareil pour "Ou on joue avec les règles du rugby ou on ne joue pas", sachant que le débat s'inscrit justement sur la question du changement des règles... Bref toujours aussi teubé, quoi...

@ginobigoudi

Je ne suis pas vraiment d'accord. Dans les deux cas, le rôle des deux parties sont différentes.
On ne peut pas reprocher de ne pas suivre l'avis des conseillers. On peut seulement le déplorer quand les conseillers sont unanimes, que la décision est unilatérale, repose sur des volontés personnelles et qu'elles mettent en danger la communauté.

Pour les élections c'était une tactique politique et c'est une erreur voir une faute tout le monde est d'accord. Pour le reste il faut nuancer.

Si les décisions des conseillers étaient toujours les meilleures il n'y aurait pas beaucoup de changement. Le problème c'est que l'on pensera toujours que la volonté de Laporte est personnelle et pas pour le rugby français.

Bref, dans les deux cas c'est une question de confiance qui s’effrite.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News