Mathieu Bastareaud tenté par le Super 15
Mathieu Bastareaud bientôt dans le Super 15 ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Interrogé par les médias néo-zélandais, le centre du RC Toulon n'a pas nié être tenté par une aventure dans le Super Rugby.
Mathieu Bastareaud évoluera-t-il un jour dans le Super 15 ? Le centre Toulonnais ne dit pas non... Pour onenews, « Bastarocket » s'est dit tenté par une aventure dans le championnat des provinces néo-zélandaises, sud-africaines et australiennes : « Je suis un jeune joueur, je pense que cela serait une bonne expérience. C'est un honneur de jouer ici (en Nouvelle-Zélande)... C'est le pays du rugby ! Alors qui sait... »

A vingt-quatre ans, Bastareaud imitera-t-il son coéquipier sur la Rade Frédéric Michalak, ancien joueur des Sharks ? Rien n'est moins sûr... En attendant, le joueur formé à Massy pourra toujours demandé des conseils à ses coéquipiers kiwis, comme Carl Hayman. Le pilier All Black l'a d'ailleurs invité à passer ses vacances chez lui, à New Plymouth. Proposition vite déclinée par le centre : « Je vais au soleil, ici, il fait trop froid pour moi ! »
Qu'il semble en tout cas loin le temps où l'international tricolore était persona non grata au pays du long nuage blanc... Mais avant de vraiment s'interroger sur un possible départ dans l'hémisphère sud, Mathieu Bastareaud est encore lié pour deux ans avec le RCT.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il me semble que dans le Super 15 le nombre de joueurs étrangers par équipe est limité à 3. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Virgile Lacombe n'a finalement pas ou très peu joué dans la province avec laquelle il avait signé...

pourra toujours demander *

J'avoue que je comprends pas pourquoi pas plus de joueurs français se laissent tenter par l'expérience Super XV. Ceux étant barré en sélection ou en perte de vitesse devraient en profiter pour faire une année là-bas, particulièrement au niveau des 3/4. D'un point de vue rugbystique c'est l'occasion de se faire remarquer (le jeu est plus ouvert), de s'améliorer techniquement, de découvrir une nouvelle approche à la fois pour les entraînements et les matchs, et d'un point de vue humain c'est une expérience encore plus enrichissante.

Après je ne sais pas trop comment les fédérations Néo-Zélandaise, Australienne ou Sud Africaine gèrent ce type de contrat : est-ce qu'elles n'aiment pas parce que ça prend la place d'un joueur natif ?

Après les salaires ne sont pas ce qu'ils sont en Top 14, mais il y a moins de matchs et pour une année ou deux je pense que ça vaut le coup.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos