Le passage en force va être expérimenté chez les plus jeunes
Le rugby va expérimenter le passage en force comme au basket-ball.
La Fédération française de rugby a décidé de tester une nouvelle règle dans les catégories de jeunes : le passage en force.

La FFR lance le programme national ''Rugby bien joué''Décidée à faire évoluer le rugby et surtout à protéger les joueurs, la Fédération française de rugby continue de s'attaquer à la formation. Après l'instauration du "toucher deux secondes" chez les moins de 12 ans, la FFR va "introduire une faute offensive" : le passage en force. Et ce, chez les moins de 14 ans durant la saison 2018-2019. Le rugby s'inspire ici du basket-ball et du handball où cette règle voit le porteur du ballon perdre la possession s'il force son passage dans la défense. "On ne peut plus tolérer de voir un garçon qui, parce qu'il est plus costaud que les autres, prend le ballon sous le bras et va percuter quelqu'un qui est immobile en face au lieu de passer à côté. Ce n'est plus possible", a commenté le président de la FFR Bernard Laporte via RMC. En cas de passage en force, un coup franc sera sifflé contre le porteur du ballon.

Cette nouvelle règle sera également testée chez les U8, U10, U12 en Occitanie et dans les Pays de la Loire. Mais aussi dans "les compétitions inter-poules des sélections nationales des moins de 16 et 17 ans." La FFR souhaite que le jeu de mouvement prenne le dessus sur le défi physique. "Si tu regardes les Blacks, ils ne font quasiment jamais de passage en force", ajoute le Directeur technique national Didier Retière. Bien évidemment, la défense au basket-ball et au handball diffère de celle du rugby. Il va donc falloir connaître dans quelle mesure le passage en force sera sifflé. Ainsi que les modalités d'application. Défier l'adversaire pour ensuite faire la différence derrière avec une passe après-contact fait aussi partie du jeu. "Ou tu donnes le ballon avant, ou tu prends les intervalles," explique Bernard Laporte via Le Figaro. Une mesure qui pourrait avoir ses détracteurs.

Didier Retière ajoute sur le site de la FFR : "Le rugby n’est pas un sport de collision mais un sport collectif de combat où l’on se ceinture et on s’amène au sol. Mais l’objectif n‘est pas d’aller culbuter l’adversaire à chaque fois que l’on a le ballon. [...] Nous sommes passés d’un sport où la logique était de courir dans des espaces où il n’y a pas de défenseur à un sport où l’on va percuter l’adversaire pour le renverser et continuer à avancer. C’est une perversion de l’esprit du jeu. Ce n’est pas un changement de philosophie, c’est un retour à la philosophie de ce qu’a toujours été le rugby, la recherche des espaces libres. [...] L’objectif est de revenir par la règle à une nouvelle philosophie du jeu puisque désormais, un joueur porteur du ballon n’aura plus le droit d’aller percuter un adversaire immobile." Si les retours sont bons, et la FFR est sûre de son fait, elle fera une proposition à World Rugby.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • maxou67
    661 points
  • il y a 10 mois

Ca va être sympa à arbitrer tout ça.... Autant ça passe pour un 5vs 5, mais pour du rugby j'y crois pas un seul instant. Bref y a quand même un truc qui me faire marrer dans toutes ces réformes c'est qu'à aucun moment on remet en question notre philosophie de jeu et notre système de formation. Non non à les entendre c''est la faute du rugby qui s'est perversifié tout seul et qu'il faut réformer. On aurait pas connu cette absence récurrente de résultat sur la scène mondiale qu'on aurait jamais évoqué ces dérives. Bref ça commence vraiment à m'inquiéter tout ça. Depuis la branlée contre les blacks, on continue toujours à brasser du vent et on se remet pas véritablement en question. Ca serait presque salutaire qu'on se fasse sortir dès le premier tour de la cdm, ce qui d'ailleurs risque d'arriver vu la complexité du groupe.

Pour le passage en force au Basket, les éducateurs apprennent aux gamins à se positionner le plus vite possible en défense face au porteur de balle et d'être placé sans mouvement, sinon, c'est faute au défenseur. Ce qui risque d'arriver au rugby, c'est le gamin en défense qui va volontairement se placer en face de l'attaquant pour se faire "rentrer dedans", même si lui a l'intention de l'éviter. Je pense que le manque est également sur la technique du défenseur : placement, plaquage, renforcement, etc.....

Mauvaise regle cela va inciter encore plus les gamins a porter le ballon et utiliser les exterieurs, on le voit deja trop en cadet et junior il faut leur apprendre a attaquer la ligne. Comment travailler la passe apres contact, le off load ?
Et enfin comment apprecier le fait qu un defenseur soit statique merde un plaquage se prepare on ne sautille pas dans tous les sens surtout pour 1 contre 1 face face. Finalement c est presque une regle pour la defense. Mr Reutiere vous avez tout faux.

  • Ahma
    76232 points
  • il y a 10 mois
@Passovale

Comment apprécier qu'un défenseur soit statique ?
Par le fait qu'il ne bouge pas, je dirais.
Sérieusement, se décaler légèrement pour ne pas percuter de front mais chercher plutôt l'intervalle, ça n'oblige pas à partir sur les extérieurs, ça n'a rien à voir. On peut attaquer la ligne sans essayer pour autant d'exploser le plaqueur.

@Ahma

Puisque la reforme touche les premières catégories de l école de rugby je t incite a aller voir comment cela se passe.

Hallucinant de ventilation hypocrite !.. D'abord, le passage en force du basket n'a rien à voir avec celui du handball... On comprend bien que la sémantique dépend de la singularité de chaque sport co... On n'imagine même pas comment cette règle pourrait s'adapter au rugby : ça reviendrait à exclure tout contact-percussion offensif !... Il faudrait les compter, mais sur un match on doit être à quelques centaines !... Le vrai souci n'est pas "le contact" ou "la percussion", mais leurs modalités... Interdire coudes, avant-bras, genoux en fers de lance... Idem pour pour le bras porteur du ballon, et privilégier le raffut, main ouverte et pas dans la tronche ou la carotide... Interdiction aussi de se lier, à deux, ou trois, contre un seul défenseur, etc, etc. On sent bien que Bernie brasse de l'air, au moins autant qu'avec le carton bleu ou les douze changements... Et en attendant, des joueurs commotionnés continuent à revenir sur le pré et, à ma connaissance, rien sur les protocoles de récupération-repos sous les ordres de neurologues indépendants... Le type se veut champion de l'évitement, quand il fut le sélectionneur du XV de France qui bannit le french flair de tafioles pour un copié-collé du jeu anglais, à base d'occupation, de conquête et de viande hachée... Personne n'a oublié son Guignol... Et celui de Chabal, le briseur de mâchoires NZ, à qui il mit le pied à l'étrier et qu'il convoqua régulièrement sous son mandat...

  • AKA
    44273 points
  • il y a 11 mois

Didier Retière: "Le rugby n’est pas un sport de collision" MDR! Dans sa bouche çà vaut son pesant de cacahuètes!!!

On parle uniquement de la Percu ou le Raffut est compté dans le lot ?

  • PeeJohn
    2757 points
  • il y a 11 mois
@Ghy Nofèros

Ben le Lot est en Occitanie, l'une des régions test pour cette mesure, dont la réponse à ta question coule de source. J'ai bon ?

@PeeJohn

Bien joué. Je suis toujours dans le flou. Mais bien joué.

Idée pas mauvaise sur le papier, mais déjà que certains éducateurs/arbitres ont du mal à voir des hors jeu, voire des en avants, on a du chemin à faire avant une harmonisation de l'interprétation.
Ceci dit, mon gamin qui est en M14 et qui est plus technique que bourrin (ben oui, il est maigrichon) est ravi de ne plus se prendre des golgoths en pleine poire...

Moi y a en avoir une idée qu'elle est bonne (et à jeun) : faut qu'on y a qu'à limiter le gabarit par poste en fonction des différentes catégories et on n'aura plus d'autobus dans les lignes de trois quarts, ceusses qui sont les costauds les plus rapides. S'ils dépassent le gabarit autorisé, virez-moi ça en troisième ligne où ils feront surement moins de dégât avec d'autres gros en face le plus souvent.
Et oualà, merci qui ?
Évidemment ça n'empêche pas de former les gamins à une autre forme de rugby, plus Boniface que Du Plessis.

@lelinzhou

Ah ! Zutremède ! J'avais oublié un détail, ça serait catastrophique pour tous les fabricants de créatine, taurine et autres compléments alimentaires et plus si affinité. N'y pensons plus.

  • Pianto
    29348 points
  • il y a 11 mois

je suis pour.
et pas seulement pour les jeunes en espérant qu'ils privilégieront ce jeu d'intervalle au jeu de collision.

Pour tous.

En revanche j'autoriserai le passage en force (la percussion quoi) dans les cinq mètres en pick and go. Quand les intervalles se réduisent et qu'il s'agit de gagner deux/trois mètres, ça se justifie à nouveau, mais sans passe pour donner à un mec lancé qui vient péter plein fer.

(au basket NBA, il y a une zone proche du panier dans laquelle on ne siffle plus de passage en force).

Je sais, ça dénature le jeu.
Je m'en fous, j'ai beau tourner le truc dans tous les sens, je ne vois pas d'autre solution pour éviter les situations les plus dangereuses qui conduiront inévitablement à d'autres accidents directs ou sur le long terme.

Le rugby à l'ancienne avec les corps d'athlète du professionnalisme est trop dangereux.
Les règles ne peuvent différer selon qu'on est pro ou amateur marron ou joueur du dimanche, on doit jouer au même jeu sinon on perd le lien.

Je sais, ça ne va pas plaire.

@Pianto

Donc pour défendre il me suffit de me planter bras écartés devant le porteur de balle : s'il me touche, je récupère la balle. Quel intérêt de réaliser un plaquage dans ce cas ?

  • Pianto
    29348 points
  • il y a 11 mois
@Grand Sachem aux sages commentaires

il faudrait définir le passage en force, il y a de la différence dans tous les sports. il faudrait par exemple que l'attaquant engage l'épaule ou l'appui à côté du défenseur, les bras ne comptant pas et pour qu'il y ait passage en force, que le défenseur soit sur ses appuis avant que l'attaquant quitte les siens, c'est une complication mais ça doit éviter les chocs frontaux.

@Pianto

alors interdisons carrément la percussion à l'épaule. Si tu choisis tu défier un défenseur, tu ne pourrais que l'écarter avec un raffut. Pourquoi pas après tout ?

  • Ahma
    76232 points
  • il y a 11 mois
@Grand Sachem aux sages commentaires

Il ne s'agira certainement pas de sanctionner un attaquant qui touche le bras du défenseur. Dans ce cas ça signifiera que le porteur du ballon aura cherché l'intervalle au lieu de rentrer dans le buffet de son adversaire, c'est précisément l'objectif.

Les blacks ne font pas de passage en force ? Mais franchement il a d'autres conneries à sortir ? Quand Laumape prend le centre du terrain c'est pour rigoler ? Ils ne font pas point de fixation peut être ? Il est devenu d'un fatiguant...

Le problème sera au niveau des gamins qui ont appris les saisons précédentes un jeu plus physique; plaquage, passage en force .... et à qui nous allons demander maintenant un jeu d’evitement et de toucher .... bonne chance pour gérer ça !

  • Jak3192
    47278 points
  • il y a 11 mois

Techniquement ça va être tendu...
L'arbitre dans les catégories des (très) jeunes,
c'est souvent / parfois un papa qui ne connait du rugby que "l'en avant..."

@Jak3192

Celle avec le référentiel terrain ou la vraie ?

  • Jak3192
    47278 points
  • il y a 11 mois
@Grand Sachem aux sages commentaires

Ballon envoyé vers...
ce que tu veux,
mais pas derrière...
(et encore )

@Grand Sachem aux sages commentaires

tout le monde sait que la vraie est celle du référentiel terrain

  • Ahma
    76232 points
  • il y a 11 mois
@Grand Sachem aux sages commentaires

Celui sur toutes les passes de l'adversaire.

  • Mr.Poly
    7673 points
  • il y a 11 mois

Plein le fiacre de voir le rugby dementellé pour rassurer madame Michu, tout en créant de plus gros problèmes que de vraies solutions... Les jeunes n'apprennent déjà plus la mêlée, plus le placage, maintenant ils vont ne plus apprendre à percuter...
On passe notre temps à citer les Blacks en faisant tout l'inverse de ce qu'ils font...
Tu veux que les mecs arrêtent de s'emplatrer par ce qu'ils sont plus grands et plus forts, et bah tu fais des catégories de poids/taille à la place des catégories d'âge... Quand le mecs en face est gaulé comme toi, bah tu cherche naturellement l'évitement...
À la place on créée des jeunes qui se feront découper en percutant droit comme des I... Du coup les mecs vont arrêter le rugby en cadet par ce qu'ils ne sont pas préparés à ce jeux... Mais madame Michu sera contente...

  • Pianto
    29348 points
  • il y a 11 mois
@Mr.Poly

remplace dans ton texte Mme Michu par Mme Fajfrowski.

  • Jamy
    115 points
  • il y a 11 mois
@Mr.Poly

Tu as complètement raison . 100% d’accord pour les catégories par gabarit comme chez les NZ

L'idée pourrait présenter un intérêt pour la Formation si elle était appliquée au bon étage de la fusée. La Formation étant par définition une chaîne continue sensément être évolutive, là ça donne l'impression que les choses sont faites dans le mauvais ordre ou plutôt à l'inverse de l'évolution naturelle de l'enfant ! Si l'idée (louable !) est de limiter le jeu de collision ce n'est pas en bout de cycle EDR mais plutôt au début qu'il convient d'agir...
Bref, l'ordre n'est pas le bon !
Il me paraîtrait autrement plus judicieux de commencer en U6/U8 par appliquer uniquement le passage en force=collision délibérée interdite=âge d'or de la motricité=réflexe acquis naturellement d'éviter le "foncer la tête la première dans le mur" (le plaquage étant de mise à la ceinture eu égard à la faible vitesse déployée)...
Puis en U10/U12 (suffisamment de dextérité induite) saison scindée en 2...Une première moitié Toucher 2 secondes (assez longtemps pour s'habituer à des principes de jeu avec circulation du ballon)...Une deuxième moitié avec passage en force interdit mais avec plaquage.
Enfin en U14, 1 Trimestre Toucher 2 secondes (à effectif réduit) puis Jeu libre....
Dans cette trame les choses se feraient de façon progressive,les réflexes de chercher à jouer son duel dans l'espace disponible seraient devenus naturels en U14, les enfants seraient préparés à l'entrée en compétition à partir de Cadets....
l

@MARCFANXV

remplace tes catégories U8-U10-U12 etc par des catégories -40 kgs , - 50 kgs , - 60 kgs etc et tu règles de nombreux problèmes à mon avis

@Rchyères

Je pense au contraire que ça accentuerait un certain nombre de pblms !
Nombreux s'accrochent à cette chimère que de vouloir pomper ce qui se fait ailleurs sans considérer qu'on est dans des problématiques complètement différentes voire diamétralement opposées. Je m'en suis déjà ouvert mais je remets le couvert...Si les Néo-Zed (et encore sur pas tout le territoire loin s'en faut !) pratiquent les cats de poids dans certaines zones c'est uniquement conséquence d'une particularité locale qui ne nous concerne absolument pas. Sur certains territoires les populations issues d'ethnie iliennes type Maoris, Polynésiens, Mélanésiens et consorts représentent jusqu'à 30 % de la population totale. Il est scientifiquement prouvé que ces populations présentent la particularité d'avoir une avance sur l'horloge biologique (pas que le poids ! mais aussi motricité, développement hormonal, maturité etc....) estimée à environ 2 ans 1/2 jusqu'au sortir de l'adolescence par rapport aux populations d'origine Indo-Européenne (pourtant issus majoritairement d'Europe du Nord !). Après, les choses se rééquilibrent qq peu. En parlant clair, un Maori "moyen" minime 1ère année a sensiblement les mms caractéristiques qu'un blanc issu de fermiers Ecossais Cadet 2ème année !!!! C'est la seule raison pour laquelle Néo-Zed pratiquent ainsi. Même si les statistiques sur les origines ethniques sont prohibées en France, il est évident qu'on n'est pas du tout dans ces standards !
Je pense que les cats de poids représentent une fausse bonne idée chez nous pour plusieurs raisons.
La 1ére qu'est-ce que ça veut dire un poids ? Quel rapport entre un môme de 10 ans de 60 kgs avec une IMC désastreuse au souffle court en grande difficulté pour déplacer sa masse corporelle (et dieu sait si ce profil est en expansion ! Conséquence d'un mode de vie de plus en plus périurbain) et un môme de 12 ans de 60 kgs précoce dans l'entrée en adolescence au profil musculeux et athlétique ????
La 2éme raison c'est qu'on irait encore plus loin dans ce qui constitue à mon sens la plus grande carence dans les arcanes de notre Formation ! La plus grande carence ? A mon sens elle réside dans cette ligne de démarcation trop étanche dans les apprentissages entre Rugby "des gros" & Rugby "des vifs" (en gros, trop souvent, trop tôt on colle le petit gros à la pile, le grand efflanqué à l'aile et on l'ultra-spécialise au + jeune âge....soit-dit en passant +jeune que jamais avec la désormais "compétisation" des minimes via Challenge de France et Floraison des Centre de Pré-Formation...). Forcément le môme se retrouve en carence de repêres dès qu'il sort des situations pour lesquelles il a été formaté. Et pourtant, dans le rugby d'aujourd'hui qui gagne c'est précisément ça qui fait la différence !!!! La capacité d'un pilier à avoir la bonne attitude qd il est mélé à la ligne de 3/4, celle de l'Ailier à avoir la bonne attitude qd il se trouve en bordure de Ruck ! Bref, en catégorisant les poids on trouverait plus encore cette ligne de fracture. D'un coté le Rugby des gros, de l'autre celui des vifs...
La 3éme raison tient au système de sélection/détection qui fait quasi-exclusivement aujourd'hui la part belle aux Physiques. Comment se couper en 1 après-midi en U13 par la "grâce" d'un CTD pour environ 80 gamins de la masse de pratiquants que nous autres avons et que les Néo-Zed n'ont pas !!!!! Avec une catégorisation des poids ce pblm majeur dans la détection des talents s'en trouverait empiré tant il est évident que les CDF iraient faire prioritairement leur marché en ayant l'oeil exclusivement rivé sur les mômes pratiquant au niveau Poids +++...
Bon, tout ça pour dire que catégoriser les poids chez les jeunes chez nous ne ferait que renforcer ce qui ne marche pas....
A la limite qqs surclassements sur les cas "très exceptionnels" (en s'appuyant sur des tests physique et psycho Globaux par ex...Poids mais aussi vitesse, capacité à réitérer les efforts, dextérité, maturité psychique etc...)...Mais par définition les cas exceptionnels sont exceptionnels donc ça ne rêglerait aucun problême de fond....

  • diplo
    14367 points
  • il y a 11 mois
@MARCFANXV

De mon pointe de vue, une erreur dans ton raisonnement que je partage très largement par ailleurs : dans des catégories de poids il faut jouer tous les types de jeux donc les gros (les plus lourds) vont jouer par moment (ou pour certains) comme les vifs et inversement. Les catégories de poids ne créeraient donc pas deux rugby mais obligeraient tous les joueurs quels que soient leurs poids à jouer à tous les postes ! Effectivement dans une équipe de catégorie "lourde" il y aura des 3/4 obligés de jouer 3/4 face à des aussi lourds qu'eux donc sans avantage de poids, ils seront donc obligés de sortir de leur zone de confort de gros qui s'imposent par leur puissance et de découvrir les armes des vifs pour s'imposer à d'aussi gros qu'eux. Et réciproquement pour les vifs.

@diplo

Je comprends ton raisonnement mais dans la pratique le plus mobile parmi les gros sera calé à l'aile, le moins mobile à la pile. A l'inverse le plus mobile des vifs à l'aile, le moins mobile à la pile. Cela ne change en rien sur le fond du pblm...Le pire étant que le plus mobile parmi les gros n'aura jamais l'occasion d'ètre confronté à un vif parmi les vifs à l'inverse le plus gros des vifs n'affrontera jamais de véritable gros...

  • diplo
    14367 points
  • il y a 11 mois
@MARCFANXV

C'est vrai mais sans catégorie de poids même le plus mobile des gros aurait continué à ne jouer que sur son avantage de poids alors qu'avec des catégories il est obligé d'étoffer son jeu, et réciproquement pour les vifs. Donc les catégories de poids ne cloisonnent pas les joueurs dans leurs caractéristiques comme tu sembles le dire au contraire elles les obligent à élargir leur palette.

J'ai trop vu, en France, des jeunes avec un développement un peu avancé, ou simplement un avantage physique ne jouer que sur ça et au final ne pas apprendre le rugby. Puis le jour où en seniors ils se trouvent face à des physiques capables de les tenir ils ne comprennent pas ce qui leur arrive. Les catégories de poids seraient une vraie réponse à ça, en nivelant en partie les différences de développement, les différences physiques, elles obligent le joueur à étoffer sa palette et ne l'enferment pas dans sa catégorie, bien au contraire. C'est lorsque mélangé à d'autres il bénéficie d'un avantage (vitesse, force, poids) que le jeune a tendance a stéréotyper son jeu et s'enferme dans une catégorie surtout lorsque les entraîneurs sous pression de résultats amplifient ça.

  • Khris
    19611 points
  • il y a 11 mois

On devait pas apprendre à nos jeune à plaquer aussi ? Parceque la c’est mal barré si on siffle chaque fois que l’attaquant arrive pas depuis l’intervalle, bonjour les ko plus tard.
Que devient la percussion ? Ça aussi on l’apprendra plus ?
Même si je pense que pour le jeu de mouvement c’est une bonne idée, je vois en revanche que cela se fera au détriment d’autre phase de jeu qu’on va obligatoirement négligé. Pas sure que la solution vienne du passage en force.

@Khris

Les néo z ne plaquent pas avant l'âge de 13 ans , ça ne le empêche pas de savoir défendre en sénior

  • Khris
    19611 points
  • il y a 11 mois
@Rchyères

Les neo zed joue à toucher des qu’ils sont en âge de savoir tenir un ballon. Et ils apprennent le placage à l’age de 10ans c’est les phases de conquêtes qui apparaissent à 13 ans. Rien à voir avec l’apprentissage du rugby en France. Le model n’est pas transposable en France.

Le probleme vient pas de la formation la ils changent des choses chez les olus jeunes pour faire croire qu'ils veulent vraiment faire evoluer le rugby francais mais ca changera rien. C'est au niveau pro qu'il faut du changement on a vu que nos u20 etaient capables de bien jouer d'etre rapides prendre les intervalles tout ca mais quand ils arrivent au dessus ils prennent 20kg et deviennent lents et previsibles.
Pour moi la seule reelle carence qu'on ait au niveau de la formation c'est le jeu au pied mais ca c'est culturel

Il faut arrêtez les catégories par âge et passer à des catégories par gabarits . Le problème sera réglé

La campagne et l'élection de Bernie, c'était pas un passage en force ?

  • Vintom
    565 points
  • il y a 11 mois

Et le grand n'importe quoi qui continue...

Excellente idée à condition de trouver le bon moyen de définir ce passage en force, il faut stopper la course au rentre-dedans sans nier la dimension physique du rugby. L'idée globale devrait tourner autour le fait d'engager son épaule dans un intervalle et non pas dans un joueur, mais il va falloir envisager tous les cas de figure et toutes les zones d'ombre d'une telle règle.

  • epa
    33201 points
  • il y a 11 mois
@Team Viscères

La définition du basket est pas mal. Si tu obliges ton adversaire à déplacer un de ses appuis avant le contact il n'y a plus passage en force.... Ce n'est pas trop dur à arbitrer. Si tu commence à parler de la position des épaules, c'est de suite beaucoup plus compliqué

@epa

Donc sur un sortie de ballon lente d'un ruck avec la défense bien en place au raz, on serait obliger de faire une passe au 10 ?

@epa

Sur des phases de jeu statiques (genre Top14) c'est en effet simple à arbitrer. Mais normalement le rugby est plus mobile et que cela, les attaquants et les défenseurs sont en mouvement et cela n'empêche pas les attaquants d'aller dégommer des défenseurs pour le plaisir.
Il faut voir le bordel que c'est pour le passage à vide pour déterminer si c'est le leurre qui fait faute ou le défenseur qui vient percuter volontairement le leurre. Quand il va falloir décider si c'est l'attaquant qui a forcé le passage ou le défenseur qui a fermé le passage, ça va craindre. On va rajouter ça aux dix mille trucs que l'arbitre doit regarder mais n'a déjà pas le temps de contrôler...

  • epa
    33201 points
  • il y a 11 mois
@Team Viscères

Pour ce qui est des 10 000 trucs en plus c'est vrai mais 10 000 ou 10 001.... Les passages à vide oui c'est le bordel. Je connais bien le basket, ça a été mon premier sport (j'ai arrêter parce qu'il n'y pas de catégories de taille ). Ce n'est pas vraiment si difficile que ça de savoir si il y a passage en force ou pas, d'ailleurs il n'y en a presque plus au basket. Dans le mouvement ça ce voit assez bien surtout à vitesse réelle. Regarde quelques matchs de basket tu verras. C'est surtout l'attitude du défenseur et sa position qui t'aident. L'autre chose que peut apporter le basket, c'est que les arbitres de "touches" aident beaucoup plus l'arbitre central. Bon après peut-être que le passage des bras est plus adapté comme le dit ailier-fort, je ne comprends pas grands choses aux règles du hand. Après dire que le basket n'est pas un sport de mouvement..... Je peut te garantir pendant 10 mn un joueur de basket fait beaucoup plus de kms qu'un rugbyman

@epa

Ce n'est pas si simple que cela à arbitrer (souvent car la différence entre une faute et un passage en force se joue à quelques centièmes de seconde) dans une salle où les joueurs et les arbitres sont forcément assez proches, alors sur un terrain plus grand comme au rugby...
Ce qui m'inquiète dans ce changement c'est qu'au basket, il y a faute offensive quand l'attaquant entre dans le "cylindre" défini par les pieds au sol du défenseur, or ce cylindre théorique se crée quand le joueur bloque ses appuis. C'est une des grandes différences entre le basket (jeu basé sur les appuis) et le rugby (jeu normalement basé sur le mouvement). Cela va être compliqué pour le défenseur de savoir quand défendre en mouvement et quand bloquer ses appuis pour provoquer un passage en force.
L'autre aspect négatif risque d'être la généralisation du flopping (la simulation pour obtenir un coup de sifflet) comme au basket.
J'attends de voir comment cela sera appliqué.

@Ailier-Fort

En y réfléchissant, et même sans connaître les subtilités de ce sport, j'ai l'impression qu'il serait plus simple de mettre en place la règle du passage en force utilisé en handball, qui semble plus correspondre à la manière de jouer au rugby : éviter le corps du défenseur et passer les bras pour pouvoir tirer (au handball), passer (rugby).

@Ailier-Fort

Oui pas si simple à siffler a fortiori dans un sport à la nature des courses tellement différentes a fortiori bis quand on sait qu'en U14 les enfants s'arbitrent entre eux....

  • magaxe
    85648 points
  • il y a 11 mois

On n'a qu'à inventer le rugby toucher tant qu'on y ait !!!
Quoi ??
Ça existe déjà ??

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News