La FFR prolonge son bail avec le Stade de France
Le Stade de France est l'antre du XV de France.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
En marge de la finale du Top 14, la Fédération française a prolongé son contrat avec le consortium du Stade de France jusqu'en 2025.

Le comité directeur de la FFR vote l'arrêt du projet du Grand StadeLe projet du Grand Stade de la FFR semble déjà bien loin. Et si les relations entre la Fédération française de rugby et le consortium du Stade de France ont été tendues ces dernières années, les deux camps ont trouvé un accord en marge de la finale du Top 14, disputée sur la pelouse de Saint-Denis. Le contrat de concession a été prolongé jusqu'en 2025 à raison de quatre à sept matchs par an selon le Midi Olympique, dont la finale du championnat de France de première division. Le journal de préciser que la Ligue nationale de rugby "a été impliquée dans les négociations entre les deux entités". Preuve que les relations entre les deux instances sont au beau fixe après la signature de la nouvelle convention.
Nouvelle convention entre la FFR et la LNR pour la période 2018-2023La FFR entend toujours délocaliser les matchs du XV de France comme elle a pu le faire l'an passé lors du Tournoi des 6 Nations face à l'Italie à Marseille puis lors de la tournée de novembre avec un deuxième match face aux All Blacks à Lyon. Notez que les affiches de la Coupe du monde 2023 programmées au Stade de France ne sont pas prises en compte. L'Équipe de préciser que le Premier ministre a chargé le délégué interministériel aux Jeux olympiques et Paralympiques, Jean Castex, de réfléchir à un nouveau modèle économique pour l'antre dionysien, lequel ne bénéficie plus de la contribution de l'État depuis 2013. Pour rappel, la FFR doit verser près de 3 millions d'euros par match pour louer le Stade de France.
De plus en plus délaissé, le Stade de France ne fait plus recette

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • cahues
    125345 points
  • il y a 2 ans

Pas de petites économies à la FFR. Le discours à été très clair avant le départ pour la tournée de la délégation Française en Nouvelle-Zélande : pas de frais en remboursement inconsidéré pour des dégats sur le mobilier dans les hotels; n'est-ce pas Monsieur Bastareaud!

@cahues

Pareil pour le mobilier urbain et les lampadaires mouvants !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News