De plus en plus délaissé, le Stade de France ne fait plus recette
Le Stade de France est vide une bonne partie de l'année.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Les comptes du gestionnaire de l'enceinte basée à Saint-Denis sont dans le rouge depuis plusieurs années et ça ne va pas en s'arrangeant.

L'arrêt du projet du Grand Stade était l'une des principales mesures de campagne de Bernard Laporte. Il n'avait fallu que dix jours pour qu'elle ne se réalise avec le vote du comité directeur de la FFR. Le nouveau président de la Fédération avait ainsi dans l'idée de négocier la location du Stade de France avec le consortium qui en a la gestion et de délocaliser plusieurs rencontres du XV de France. Ce qui chose faite puisque les Bleus accueilleront notamment le Japon à Lille et les All Blacks à Lyon en novembre. En ce qui concerne les négociations avec le gestionnaire de l'enceinte de Saint-Denis, c'est une autre affaire. Les discussions pourraient en effet être plus difficile que prévues. Selon Capital, la FFR espérait faire baisser le tarif de la location "de 2,8 millions d’euros par match à un peu plus d’un million d’euros" alors que l'accord entre les deux parties arrive prend fin cette année. 

Cependant, le site économique nous apprend que les comptes du consortium (BTP Vinci et Bouygues) sont dans le rouge. Les faits ne sont pas nouveaux puisque les pertes étaient déjà de 1,95 millions d'euros en 2015. Mais ce déficit a triplé avec 5,98 millions d’euros de perte et un résultat d’exploitation de - 6,74 millions d’euros en 2016 contre -2,58 millions d’euros en 2015. Et ce, malgré l'Euro de football organisé en 2016. Les matchs de l'équipe de France de football font partie des trois sources de revenus de l'enceinte dionysienne. Les deux autres étant les rencontre du XV de France et les concerts. Or, il n'y en a eu que deux l'an passé contre huit entre 2012 et 2014, note Capital. On peut également penser que la concurrence de la U Arena, projet porté par le Racing 92, ne va pas arranger les choses. 

La perspective de voir plusieurs artistes internationaux se produire à Saint-Denis avant la fin de l'année (9 dates) ne devrait également pas renflouer les caisses. La FFR n'est en effet pas la seule à délocaliser. Le récent meeting d’athlétisme de Paris a eu lieu au Stade Charléty tandis que la Ligue de football professionnel a décidé que la finale de la Coupe de la Ligue se jouera cette année à Lyon, puis à Bordeaux et enfin à Lille en 2019. Avec les Jeux olympiques de 2024 à Paris, le Stade de France va retrouver de son attrait mais l'avenir n'est pas rose pour autant puisque "les fédérations de foot et de rugby ne seront plus tenues d’organiser des rencontres au Stade de France et le consortium ne sera plus gestionnaire."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • MILIOUZ
    10850 points
  • il y a 3 ans

stade au milieux de nulle part, enfin plutot au milieux des bureaux sans ames et de la zone. Bref, c'est nul moche, cher , parisien!

Je pleure pour Vinci et Bouygues.

  • oli 30
    7320 points
  • il y a 3 ans

Le stade de France c'est surtout un stade de spectateur plutôt que de supporters. Entendre des "allez les bleus", des ola quand la France gagne et éventuellement une marseillaise, le reste du temps c'est silencieux. Donc je comprends de vouloir délocaliser dans le sud où il y a des vrais supporters ou encore dans le nord pour y attirer de nouveaux licenciers.

@oli 30

Même pour un public de spectateurs c'est un mauvais stade : il fait froid, il y a un vent de dingue, tu es loin de la pelouse, l'enceinte ne garde pas le son, ça coûte un bras.

Par contre il ne faut pas rêver, les délocalisations ne sont pas faites pour avoir un meilleur public, faire plaisir aux supporters ou attirer des licenciés. C'est juste du business, si les tarifs au Stade de France étaient renégociés assez bas pour que ce soit le stade le plus rentable la FFR y remettrait ses matchs sans hésiter.

qui est censé combler le déficit ? Est-ce le genre de partenariat où les benéfices sont pour le privé et les déficits pour le public ?

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

C'est la définition des partenariats public/privé ou du capitalisme en général que tu donnes! Les bénéfices pour moi, les dettes/coûts pour vous 😊

@Grand Sachem aux sages commentaires

public il me semble
puisque le consortium a été mis en place par l 'etat

  • Horlov
    5056 points
  • il y a 3 ans

Je suis aller plusieurs fois au stade de France et voilà ce que je retiens:

C'est cher
Tu marches 15 min entre le stade et le RER
La bière dans le stade c'est une blague
Tu vois rien, j'ai pourtant eu des places élites une fois et t'es encore a 100m du terrain...
Tu entends rien, y'a un problème d'acoustique, tu peux voir un groupe jouer dans un tribune voisine et pas l'entendre...
Tu te les pelles en hiver, c'est un vrai courant d'air ce stade.

  • xeuz
    4205 points
  • il y a 3 ans
@Horlov

stade de merde, en effet. A vouloir faire une enceinte multi fonction, au final, ca fait rien de bien.
On ne voit rien, on entend rien ! Bel investissement

quand on est pas capable d'avoir une pelouse digne de ce nom
quand on est pas foutu d'accueillir la finale du championnat de france de rugby l obligeant à se délocaliser à Barcelone
quand la structure du stade elle meme pour un match est bidon
bref un stade bidon géré par des bidons

Voilà ce qui arrive quand on ne file que de la bière sans alcool...

@Les courses en houle

J'ai faillit me faire avoir! A la mi temps je me suis dit que j'allais boire une petite bière pour me désaltérer, j'ai fait la queue comme tout le monde et je vous dit pas ma surprise quand après avoir attendu 5 min la seul bière qu'on me proposais c'était une pinte à 8 €, sans alcool...

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@Salade de Phalanges

A la " Higuette" tu as une bonne vieille Kronembourg pour 1 Euro Cinquante. D'accord tu peux te cailler les miches, te mouiller si le temps n'est pas au beau fixe mais tu vois tout, tu entends tout, surtout quand il n'y a pas de vent. Tu ne fais pas la queue pour te rendre à la buvette. Le retour tu le fais direct en voiture en prenant les raccourcis pour éviter les gendarmes. Dommage les matchs ne sont pas retransmis à la TV.

@Salade de Phalanges

8 euros, c'est du foutage de gueule mais le sans alcool, je crois qu'ils n'ont pas le choix, c'est la loi.

@Grand Sachem aux sages commentaires

La loi Evin interdit la vente d'alcool dans les stades mais les organisateurs des rencontres ont droit à 10 dérogations par an, accordées par les mairies (les loges VIP ne sont en général pas concernées car elles sont gérées par des traiteurs qui disposent d'une licence restauration). Au final c'est juste une décision politique, par exemple en 2016 il a été servi de la bière au Stade de France pour la finale de la Coupe de la Ligue.

Au rugby on trouve régulièrement de l'alcool dans les stades parce qu'on est débrouillards (ou habitués à jouer avec les limites des règles, selon le point de vue). Certains clubs possèdent une licence 2 qui leur permet de vendre de la bière et du vin à condition de vendre également de la nourriture. Certains clubs confient les buvettes alternativement à différentes asso (école du rugby, sociétés d'animation), chacune pouvant obtenir 10 dérogations et ainsi couvrir la saison.
Mais l'État pourrait très bien décider du jour au lendemain de nous mettre au régime sec comme pour les matchs de foot.

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Pas une loi mais un arrêté préfectoral à la portée générale discutable.

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News