Ecrit par vous !
Insolite. Super Rugby : les Waratahs mettent au point une nouvelle technique d’entraînement à la défense
Rob Horne, serait-il sanctionnable sur ce genre d'action ?
Super Rugby
  • Matchs joués
  • Victoires
  • Classement
  • Points marqués
  • Points encaissés

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Face à la recrudescence de cartons infligés aux défenseurs dans les phases de plaquages, les Waratahs s’entrainent à défendre à 13.

Le 3 janvier dernier, on apprenait l’évolution du règlement concernant le plaquage. Avec désormais des statuts bien définis tels que le plaquage dit « imprudent » ou « accidentel », les arbitres appliqueront à la lettre des sanctions qui peuvent sembler parfois litigieuses et assez strictes.

VIDÉO. World Rugby redéfinit les catégories de plaquage dangereux et met en place de plus lourdes sanctionsMais qui dit sanctions, dit probables expulsions pour les défenseurs. Des faits de jeu, auxquels se préparent les Waratahs à l’aube de la prochaine saison de Super Rugby. L’entraîneur en charge de la défense Nathan Grey a d’ores et déjà pris des dispositions pour s’adapter face à d’éventuels sous-nombres numériques. Pour se faire ? Apprendre à ses joueurs à défendre à 13 ou à 14. Des situations qui selon lui n’échapperont pas à son équipe comme il l'explique à Planet Rugby : « En termes de management du point de vue du coach, on se doit de se préparer à avoir plus souvent 14 joueurs sur le terrain, parce que c’est ce qui va se passer ».

Si certains acceptent ces changements, et pensent comme Nathan Grey, d’autres n’hésitent pas à s’insurger contre ce nouveau règlement, mettant en cause le flou qui règne autour de certaines phases. Avec la zone de la tête devenue sacro-sainte, certains mettent en cause les tendances de l’attaquant à volontairement faire entrer sa tête en contact avec le défenseur, afin de glaner une pénalité. Ce qui viendrait bien sûr destituer tout intérêt à notre magnifique sport de combat.

La nouvelle réglementation sur les plaquages fait débat, bientôt une nouvelle ère pour le rugby ?Vainqueur du Super Rugby en 2014 dans les derniers instants, les joueurs du New South Wales restent sur une saison blanche avec une 6ème place bien terne, qui les a privés l’an passé des phases finales. En espérant de meilleurs lendemains, outre les entraînements à 13, on leur souhaite surtout beaucoup de discipline pour éviter de se retrouver dans ce cas de figure sur le terrain.

arthurdelongevialle
arthurdelongevialle
Cet article est rédigé par arthurdelongevialle, référent du club Waratahs, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Putain d'révolution !!! Travailler avec 1 Collectif déséquilibré, personne n'y avait jamais pensé !!!!!

j;au beau avoir lu, j'ai pas trouvé la fameuse nouvelle technique...

ah defendre a 13 ou 14 ? c'est balot comme technique

on apprends bien a gerer les surnombre genre 1 contre 2 alors je vois pas la nouvelle technique

PS: ok je rale mais femme vient de me casser les c.... alors bon excusez moi 🙂

  • AKA
    49084 points
  • il y a 3 ans

Le problème c' est qu' actuellement si on plaque à la taille ou aux jambes le joueur plaqué peut faire jouer pendant (off load) ou après le plaquage (passe à terre) ou peut réaliser une bonne libération du ballon évitant en cela les grattages... C' est pour éviter ceci que les défenseurs plaquent à 2 en bloquant les bras de l' attaquant, donc ils préfèrent continuer à plaquer en haut quitte à prendre des risques de jouer en infériorité.

" bien sûr destituer " est-il écrit !

Oui, bien sûr !

quand on est rédacteur et qu'on est puni à la galette, on ne se venge pas dans un article lu et commenté par de malheureux sportifs !

Donc au lieu de se réhabituer à plaquer aux jambes ou au moins à la taille, ils préfèrent s'habituer à sacrifier un de leurs joueurs parce qu'il a mis en danger l'intégrité physique de l'adversaire. Bien bien...

Steyn lui il est déjà au point

L'impression que les équipes du top 14 y sont déjà préparées puisque ce n'est pas rare que ces dernières se mettent à mieux jouer en infériorité 😛

@manuel_dacosta

Montpellier est précurseur, ils ont même décidé de s'entraîner en situation réelle au plus haut niveau en le testant en Coupe d'Europe.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 3 ans

En lisant le titre j'avais compris qu'ils s'entraîneraient à défendre à XIII....ce qui pour le coup n'aurait pas arrangé les choses 😉
En tout cas s'entraîner à gérer les infériorités numériques pourquoi pas, enfin bon se préparer à gérer les conséquences d'une règle qu'on ne respecte pas je trouve que c'est un peu se mettre la tête à l'envers

@Aouan

Un peu surprenant en effet. La logique aurait voulu de s'entraîner à de nouvelles méthodes de défense pour limiter les risques de choc à la tête.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos