Ecrit par vous !
INSOLITE. Quels rugbymen pourraient se reconvertir dans d'autres sports ?
Sonny Bill Williams au curling sur gazon ?
Nous avons contacté Madame Irma pour effectuer un voyage dans le futur afin de connaître le destin de certains rugbymen. Ce n'est pas forcément ce à quoi on pensait.

Louis Picamoles :

On soulève plus de fonte en Angleterre qu’en France, mais ce n’est pas assez pour Louis Picamoles qui, après deux saisons à Northampton, laisse tomber le rugby pour se consacrer à la MUSCUUUUUUU. Égérie de Squad No Limit, le magasin de complément alimentaire de Gerhard Vosloo, Pica s’installe à Toulon, le "Hollywood pour protéinés" depuis les passages de Pierrick Gunther et Yoann Maestri. Il entraîne lui-même son fils, Timéo, qui est un sérieux concurrent de Duane Vermeulen, à seulement 8 ans.

Sonny Bill Williams :

Après avoir joué au rugby à XIII, XV et VII et après un an de boxe, SBW se dirige naturellement vers le curling sur gazon en 2019 : "toutes ces années à parcourir le monde et à pratiquer toutes les sortes de rugby m’ont fait réaliser que le curling est ma seule passion, le rugby, c’était surtout pour l’argent ", a-t-il déclaré.

Courtney Lawes :

Lors d’un crunch en 2018, Courtney Lawes recroise le chemin de Jules Plisson. S'il n’avait pas aimé que l’ouvreur français se soit relevé de son tampon en 2015 - signe d’insolence pour lui - l’Anglais le plaque à nouveau et le tue sur le coup. Devant une telle violence, qu’il a lui-même causé, Lawes arrête le rugby et plaque tout pour se rendre au Tibet, là ou il devient moine pendant 4 ans. De retour en Europe, il donne des cours de yoga et s'engage dans la lutte pour la paix. "Aimez-vous les uns les autres ", répétera-t-il.

Mathieu Bastareaud :

Depuis la sortie de sa biographie, Mathieu Bastareaud s’est mis à la lecture. Après avoir lu tous les Harry Potter, le centre international ne participe qu’aux entraînements du RCT, car il est trop occupé le week-end avec ses tournois de quidditch. Jouant batteur, Bastarocket est titulaire incontesté dans son équipe, mais il aspire à devenir l’attrapeur de l’équipe. Ce que refuse son entraîneur, qui n’arrête pas de lui expliquer qu’il doit perdre du poids d’abord.

Brock James :

Après des années de moqueries à cause de ses mitaines, Brock James craque et arrête sa carrière de rugby pour se lancer en MMA, avec comme entraîneur Yannick Forestier. L'Australien se confiera : "au rugby, tout le monde se foutait de moi quand je mettais ces mitaines, ils ne comprenaient pas que c’est pour que le ballon adhère mieux ! Ici, tout le monde met ce genre de gants et personne ne dit rien, je suis heureux maintenant ".

Leone Nakarawa :

Le deuxième-ligne du Racing 92 devient la star du Top 14 et fera le doublé championnat/Coupe d’Europe, trois fois de suite. Jugé injouable, plus de 400 rugbymen évoluant en Europe signent une pétition pour qu’il arrête de jouer, car il est forcément tombé dans une marmitte d'une potion de druide fidjien quand il était petit. Dévasté, Nakarawa se met au basket-ball et va jouer en NBA, car " c’est un peu la même chose, nan ?"

Quade Cooper :

En 2018, le manager du RCT Fabien Galthié n’en peut plus de Quade Cooper et le force à participer à Danse Avec Les Stars, là ou il pourra exprimer son coté fantasque. "Il veut danser, alors il va danser", explique Galthié. Accompagné de Fauve Hautot, il gagnera sans conteste la compétition. Très habile dans son jeu de jambes, l’Australien se rend compte qu’il est fait pour ça, et abandonne le rugby pour prendre des cours de ballet. Après une grande carrière, il déclarera, "c’est au rugby que j’ai tout appris".

Julien Caminati :

Fidèle à lui-même Julien Caminati enchaîne les cartons pour fautes dangereuses et bagarres sur le terrain. Le Castres Olympique, lassé le lui, le licencie et le turbulent 3/4 polyvalent est au fond du trou. C’est alors qu’il reçoit un appel inespéré d’Edo Terglav, l’entraineur de l’équipe de hockey de Grenoble. Ce dernier lui propose un contrat en or. N’ayant jamais joué au hockey, Julien Caminati est le "fighting player" de l’équipe et rentre en cours de match pour déclencher la baston, aspect du jeu indispensable. "Julien est un expert, il sait tout de la bagarre, à quel moment l’a déclencher, où placer ses coups, avec ça, on joue la montée cette saison", expliquera Terglav.


Manu Tuilagi :

Nous sommes en mai 2017. L’Aviron Bayonnais vient de décrocher in extremis son maintien. Le peuple ciel et blanc est à la fête et la pena baiona retentit dans le stade comble. Un bonheur n’arrivant jamais seul, Didier Papaz devient alors le nouveau mécène du club. Le président d’Optic 2000 arrive avec des millions et fait surtout signer Manu Tuilagi, qui sort d’une énième saison marquée par les blessures. C’est lors du traditionnel stage de pré-saison que l’international anglais découvre les épreuves de force basque. C’est le coup de foudre : en quelques semaines, orga joko, harri altxatzea ou zalulariak n’ont plus de secret pour lui. Sa force surhumaine lui permet de devenir champion incontestable de la discipline, puisqu’il remporte à lui seul le célèbre festival de Saint-Etienne-de-Baïgorry. Il ne portera finalement jamais le maillot de l’Aviron...

Maxence Vanhille
Maxence Vanhille
Cet article est rédigé par Maxence Vanhille, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Michalak en correcteur d'orthographe (il a une tête à ça non ?)

Qqs-uns au Calcio Storico...La rupture ne devrait pas ètre trop brutale....

Sofiane Guitoune ouvre un salon de coiffure "Hair Plaquage".

Pas de blague sur Bastaraud qui se met au Kung-Fu pour s'entrainer à casser des tables de chevet à coups de tête? Zut 🙁

  • mimi12
    67396 points
  • il y a 3 ans

Nous sommes en 2018, Habana prend sa retraite internationale et devient acteur. A partir de cette date, il rafle tous les prix possibles !


,

Romain Teulet qui a marre qu'on ne le comprenne pas comment tirer les pénalités va s'engager à l'armée de terre en tant que sniper...

  • Fanch
    19966 points
  • il y a 3 ans

Parra, Dupuy et 80% des demis de mêlée du top 14 en voltige aérienne, parce que vue la manière qu'ils ont tous de lever les bras et de battre des ailes dès qu'il y a une mêlée, on sent chez eux une irrépressible envie de voler.

Pape aux échecs par ce que chaque coup est mûrement réfléchis.
Gorgodze en MMA, on sait qu'il se retient depuis qlq saisons, mais quand il va se lâcher...
Germain au tir aux pigeons.
David Marty en plongeon de 20m.
Huget au foot, on ne se demande pas pourquoi.

Guirado va, quant à lui, arrêter le sport pour se lancer dans sa passion : le mannequinat pour mâchoire.

SBW serait capable de devenir un des meilleurs joueurs de curling sur gazon...

Avec son art consommé du placage, Jules Plisson deviendra certainement torero après la fin de sa carrière : "Olé !"

Benjamin Fall au Rugby, lorsqu'en 2022, il sera enfin débarrassé de ses blessures ?
(J'attends avec impatience la seule réponse possible)

@Marc Lièvre Entremont

FTGFDPJVETM?

@Team Viscères

Évidemment !!!

William Servat, après une demi-douzaine d'années au poste d'entraîneur, se reconvertit au poste de talonneur au Stade Toulousain, avec lequel il remporte 2 Brennus et un Challenge européen en 4 ans.

Kockott au cyclisme? Trop facile celle-là peut-être...

J'espérais une reconversion pour Huget.

Il manque la reconversion de Marc Andreu au triathlon, en remplaçant le vélo par du poney. Il faut bien ça pour jeter l'anneau dans la montagne du Destin...

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
News