Coupe du monde de rugby féminin. Les 5 points à retenir de la défaite de l'équipe de France féminine face au Canada
Défaite de l'équipe de France féminine face au Canada.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Ce mercredi face au Canada, l'équipe de France de rugby féminin a échoué à seulement deux points d'une qualification pour la finale de la Coupe du monde.
Demi-finale de la Coupe du monde de rugby féminin 2014 : France - Canada (16-18) du 13/08/2014

1. Si près d'une finale....

Ce mercredi face au Canada, l'équipe de France de rugby féminin a échoué à seulement deux points d'une qualification pour la finale de la Coupe du monde. Une énorme déception pour un groupe qui avait beaucoup misé sur cet événement en France après un Tournoi des 6 nations parfait et un très gros travail en amont. Un premier revers en 2014 qui fait mal face à d'excellentes Canadiennes qui ont parfaitement su contrôler les Tricolores. Et si Sandrine Agricole, exemplaire en attaque de par son jeu au pied et en défense avec de bons caramels distribués, "assume cette défaite" suite aux deux transformations manquées en deuxième mi-temps, c'est tout le collectif qui a failli.

2. Un début de deuxième mi-temps catastrophique

Au contact, et même devants au tableau d'affichage, les Bleues ont abandonné trois points avant la pause (6-6) après avoir fait le dos rond durant la majeure partie du premier acte, notamment à 14 contre 15 après la biscotte de Caroline Ladagnous. Cependant, ce sont les Canadiennes qui sont le mieux rentrées dans la deuxième mi-temps en exploitant un replacement aléatoire de la défense française. Après 282 minutes d'invincibilité, les Bleues ont craqué au plus mauvais moment. Encaissant même un second essai quelques instants plus tard sur un exploit personnel de près de 100 mètres de la joueuse providentielle du Canada Magali Harvey. Un véritable coup de poignard dont les Tricolores ont mis de nombreuses minutes à se remettre.

3. Une mêlée canadienne au-dessus

Chahutée contre le Pays de Galles, et bousculée dans une moindre mesure contre l'Australie, la mêlée française a cette fois-ci été totalement dominée. Les quelques sursauts (20e, 37e, 60e, 69e) n'ont pas suffi à renverser la vapeur et l'équipe de France n'a pas bénéficié de ses bons ballons comme à son habitude. Toujours sous pression, Safi N'Diaye a parfaitement été maîtrisée par la défense rouge. Quant aux ¾ tricolores, elles ont logiquement subi et n'ont presque jamais été en mesure de trouver la faille. À l'inverse, le Canada, qui a montré sa supériorité dans l'exercice dès l'entame, a bénéficié de sorties propres (2e, 18e, 23e, 27e). L'arbitre aurait d'ailleurs pu sévir contre les Françaises, et ce, à plusieurs reprises.

4. Les mauls... l'arme fatale qui n'a pas suffi

Il a fallu attendre l'heure de jeu pour voir les Françaises réagir. Les remplaçantes (Poublan, Rabier, Grand, Salles) ne sont d'ailleurs pas étrangères à ce sursaut d'orgueil avec une défense plus agressive (56e, 63e), une mêlée un peu plus conquérante (74e) et surtout des ballons portés efficaces. Dans un temps fort, l'équipe de France s'en est logiquement remis à son arme fatale, les ballons portés (57e, 64e). Contrôlés par les Canadiennes durant une partie du match, ils ont finalement permis aux Bleues de marquer par N'Diaye (65e) et Salles (77e). Cependant, le retard était bien trop important, et leurs adversaires bien trop sereines pour cela ne change la donne. D'autant plus que les Françaises ont aussi manqué de lucidité, notamment à la 70e sur un ballon au large mal exploité par Marjorie Mayans, ou bien en rendant un nombre bien trop élevé de ballons au pied au centre du terrain. Du pain béni pour les excellentes arrières canadiennes.

5. Le Canada, le faux Petit Poucet

Le Canada est loin d'être une équipe surprise. En novembre dernier à Amnéville, les Nord-Américaines avaient déjà battu les Françaises (6-11) après une rencontre accrochée quelques jours plus tôt (27-19). Avec des joueuses de rugby à 7 vives et puissantes, nos lointaines cousines ont fait le boulot durant les phases de poules en allant même décrocher leur qualification en faisant match nul (13-13) contre leur futur adversaire en finale l'Angleterre. Alors que d'aucuns pensaient que cette équipe ne savait que relancer de ses 22 mètres (avec parfois de la réussite) et jouer tous les ballons à la main, elle a également montré une belle science de la stratégie en jouant judicieusement au pied comme en témoignent les nombreuses diagonales en direction des ailes dégarnies de l'équipe de France.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 6 ans

Pareil que tout le monde, bravo les filles pour votre magnifique parcours.
Sur ce match-ci, bravo pour votre mental qui vous a permis, grace aux remplacantes bien sur, d';aller marquer deux essais, meme si cela n'a pas suffi a arracher la victoire. Vous avez pu sortir du terrain la tete haute.
Et il y a encore une medaille a aller chercher, meme si elle n'est pas de la couleur que vous auriez voulu.
Allez les Bleues !!!

Comme tous le monde , dégouté de la défaite, impressionné par leur parcours.
Sur ce match, outre le carton jaune qui a eu une influence, je pense qu'il y a eu aussi un problème de coaching.
Certaines joueuses devait être cramée.
La pilier blessée au match précédent mais titulaire ; le replacement de Le Duff en 15 et le passage de Ladagnous à l'aile; sont pour moi de mauvais choix.
Certaines en tribune pouvait prendre le relais.

un trou d'air de 10 minutes c'est ce qui à couté cher à nos talentueuses filles !!
mais il ne faut pas s'y tromper le tournant du match est la carton jaune en première mi-temps contre Caroline LADAGNOUS, à son retour elle plaque à l'épaule et à retardement HARVEY .. qui s'empresse de marquer 3 points ...
marquer en fin de 1ère est toujours bénéfique, vous connaissez la suite!
Les filles ont fait un superbe parcours et surtout elles ont montré un visage et une détermination qui devrait faire réfléchir les garçons ..

bravo à elles pour cette CDM et pour porter aussi bien le maillot du XV de France et de populariser le rugby des filles !

Avant tout très impressionné par leur parcours qui jusqu'ici était sans faute.
Après j'ai trouvé que le gros point noirs des françaises à été leur défense sous les ballons hauts, qu'elles n'ont jamais été cherchées de volée. Ce qui a à chaque fois permis au canadienne de vraiment remonter en défense pour gêner les bleues.
J'ai aussi trouvé les 2 ailières un peu à la rue en défense.
Dommage car je pense qu'elles avaient un très gros groupe.
Maintenant la 3e place, et on va supporter les canadiennes en finale.

Dommage pour ces filles qui ont tout donné bravo à elles !!

  • Maubec
    4005 points
  • il y a 6 ans

On perd le match sur la faute de Caroline Ladagnous dans les arrêts de jeu de la 1ère mi-temps.
A l'image du match, les joueuses ont manqué à ce moment de pragmatisme.
Au lieu de redonner le ballon au pied aux Canadiennes, il fallait le sortir en touche et entamner la 2ème mi-temps sur le score de 6-3.
Car à vouloir continuer à laisser jouer le Canada (en lui rendant le ballon au pied... Continuer à jouer après la sirène, OK mais pour redonner la gonfle à l'adversaire !), on encaisse bêtement 3 points et on aurait pu prendre un deuxième carton jaune, synonyme de rouge, voir avoir une blessée.

C'est à ce moment qu'on perd le match. Sans cette pénalité, on gagne 16-15. Sans cette pénalité, même avec le début de 2ème mi-temps tonitruant des Canadiennes, on est dans la course : à 6-8, psychologiquement, ce n'est pas la même histoire que d'avoir un écart qu'il faut compenser par un essai transformé quand on est mené 6-11.

Pour moi, Sandrine Agricole n'a rien à se reprocher. Ce n'est pas sur ses tentatives de transformation qu'on perd le match mais bien sur cette erreur de jugement en fin de première période. L'entendre demander, en larmes, "😜ardon pour la défaite" comme si tout était de sa faute m'a remué le tripes alors qu'elle a été l'une des très bonnes françaises dans le jeu courant, et notamment en défense.
Défense où Marjorie Mayans a encore été énorme, notamment en 1ère mi-temps. J'ai l'impression qu'elle a réussi plus de plaquages sur ce seul match qu'Aurélien Rougerie et Maxime Mermoz réunis sur l'ensemble de la Coupe du Monde 2011.

Dommage, dommage, dommage. L'occasion était vraiment belle de réussir un authentique exploit et de réussir une très grande fête du rugby dimanche.
On y sera quand même, pour la 3ème place mais quel dommage après une telle phase de poule.
Merci quand même les filles pour ce magnifique parcours.
Car même si les mecs ont réussi à aller en finale en 2011, il y avait beaucoup plus à redire sur le parcours (surtout quand on pense au calendrier des Tongiens comparé à celui des Français qui les ont privés d'un 1/4 historique)

Beau parcours de l'équipe de France...no scrum,no win..et que dire de cette équipe canadienne(de culture franco-britannique) qui plus est,coachée par un talentueux petit Français ,tout simplement d'un très-très bon et beau niveau rugbystique...".tabernacle" quelle leçon!!!

  • jumisao
    20538 points
  • il y a 6 ans

Arbitrage nul...pour les 2 équipes. Au delà de ça, comment critiquer ces filles? Quand on connait un peu leur vie, à savoir job à temps plein ou étude pour la très grande majorité d'entre elles combiné au rugby de haut niveau féminin sans être payé pour ça (enfin...très peu), il me semble impossible de critiquer leur jeu. Ces femmes, personnellement, ont montré plus d'envie que les mecs pro, qui gagnent des milliers tous les mois et qui n'ont que du rugby à faire. Ok, tout n'est pas parfait. Ok, ya certains points à bosser (l'utilisation du pied, le replacement offensif par exemple). Mais n'oublions pas qui elles sont! Des amatrices, qui n'ont pas le loisir de s'entrainer ou faire de la muscu ou analyser les adversaires toute la semaine, jour après jour. Combiner un job d'ingé au CNRS, ou de militaire, ou d'étudiante en kiné, avec un "job" de joueuse de rugby, c'est des semaines de folie, week end compris, pas de vacances ou très peu, .... Donc juste bravo à elles, et merci pour tout

Bravo à cette équipe, même si elles ne sont pas championnes, leur envie et leur jeu ont montré de belles choses.
Bonne continuation !!

  • AKA
    49546 points
  • il y a 6 ans

Bravo pour ce parcourt, mais encore une fois(comme l EDF masculine) quand arrêterons nous de nous reposer sur un jeu restrictif et simpliste? Cette fois ci c' est du Nord que nous viens l' exemple d' un jeu ambitieux ; à méditer....

  • Viking
    543 points
  • il y a 6 ans

Le point positif de cette CDM est, retenons-le, la forte médiatisation du rugby féminin. Et, en tant qu'éducateur en école de rugby, j'espère signer plusieurs licences à la rentrée ! Dans l'espoir un jour de les voir au plus haut niveau.

En tout cas, BRAVO LES FILLES, vous nous avez vendu du rêve, même si c'est pas pour cette fois, les amoureux du rugby sont patients donc rendez vous dans 4 ans !!!!!!!

  • shetan
    9088 points
  • il y a 6 ans

je suis super triste pour les françaises. ce groupe m'a vraiment fait plaisir à chaque match de la CDM. ce quart d'heure de début de 2è MT a été catastrophique. il y a eu quelques mauvais choix par la suite, mais c'est, à mon avis, en début de 2nde période que tout s'est vraiment joué. maintenant, faut garder la tête haute et se battre pour la 3ème place. allez les filles, dimanche à Jean Bouin, vous vaincrez.

par contre, que l'arbitrage a été mauvais (en général, hein, pas juste pour les françaises) sur ce match.

Le rugby tricolore sort grandi de cette Coupe du Monde. Maintenant, aux hommes de prolonger le plaisir jusqu'en Angleterre !!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News