Coupe du monde : les Wallabies rendent hommage à la population indigène avec un superbe maillot
Kurtley Beale présente le nouveau maillot des Wallabies.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Les Wallabies rendent hommage à l'héritage aborigène et Torres Strait Islander avec un nouveau maillot somptueux.

L'Australie a dévoilé sa nouvelle tunique pour la prochaine Coupe du monde. Mais comme le veut la tradition, chaque équipe doit posséder un deuxième jeu de maillots, et les coéquipiers de Kurtley Beale pourraient bien terminer à la première position de notre prochain classement fashion, tant celui-ci est réussi !

Si le classique est de mise pour la tenue à domicile, les Wallabies porteront les couleurs indigenous face à l'Uruguay au premier tour, et lors d'une éventuelle demi-finale au Japon. Une façon de rendre hommage à l'héritage aborigène et Torres Strait Islander du pays des kangourous

L'Australie dévoile son nouveau maillot pour la Coupe du monde !L'Australie dévoile son nouveau maillot pour la Coupe du monde !Lors de la dernière Coupe du monde, l'Australie avait choisi un maillot... blanc pour sa tenue "extérieur". Ce n'est pas la première fois qu'un maillot Indigenous est porté par la sélection de Michaek Cheika, les Wallabies ayant porté une autre version de maillot - à dominante jaune - face à la Nouvelle-Zélande en 2017 et l'Angleterre en 2018.

Crédit photo : Rugby.com.au

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

L'habit ne fait pas le moine..... 😕

@yandelug

Et le nudiste non-plus !

  • AKA
    49072 points
  • il y a 1 an

Ce n' est pas la première fois qu' ils rendent "hommage" au peuple indigène; mais quand on sait ce que les colons on fait subir a ce même peuple je la trouve vraiment raide!!! 😠 😠 😠

@AKA

C'est clair... On peut aussi parler des touristes qui ramènent des kils de Tshirts imprimés d'art aborigène... Reste que c'est quand même l'occasion d'en parler et de rendre hommage aux peuples indigènes... Ce que les USA ne font pas toujours, except en NBA... Il est vrai que les basketteurs afro-am mettent un genou à terre pour afficher le Président des "pères fondateurs"...

@AKA

Ce qui est fait est fait malheureusement. Il ne faut pas que ça empêche aux générations futur de faire la paix, si?

  • AKA
    49072 points
  • il y a 1 an
@hasiotus

Pour "faire la paix" quelques dessins sur un maillot sont un peu juste, les Aborigènes vivent encore en marge de la "bonne société" Aussie sans travail, peu d' éducation et rien n' a été fait pour réhabiliter ce peuple dans des droits fondamentaux!

@hasiotus

On ne soigne pas les blessures en décidant qu'elles n'ont pas eu lieu ou qu'elles ne comptent pas parce que c'est du passé. Quand une frange de la population a été victime de discriminations sur une longue période et se retrouve aujourd'hui en marge de la société, "faire la paix" consiste plus à faire les efforts pour réduire le fossé créé (réduire les inégalités, aider à la réinsertion, admettre la réalité de l'exclusion et les rôles de chacun dans cette exclusion) qu'à juste faire des campagnes marketing.
Dans le cas d'une fédération sportive, développer les structures pour aider les minorités à accéder au rugby est bien plus utile que de faire un maillot qui sera porté deux ou trois matchs. Ce qui n'empêche pas de faire ce maillot, mais si c'est la seule mesure réalisée on est plutôt dans l'achat d'une bonne conscience et d'une image.

  • AKA
    49072 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Je n' avais pas lu ton post avant d' écrire le mien donc je t' ai un peu "copié"! 😉

@Team Viscères

Autre point positif : on rappelle ici les méfaits de la colonisation britannique (après les tentatives espagnoles ou néerlandaises), qui ignora une culture vieille de 50 000 ans, faisant passer les peuples aborigènes tout près de l'extinction... D'ailleurs, à l'origine, la couronne anglaise cherchait de nouveaux territoires pour ses pénitenciers !... Bref, la même que les USA avec les tribus "primitives", massacres, viols, alcool, conversions forcées au monothéisme... Les colons américains en ont remis une couche avec l'esclavage... Et le racisme comme conséquence du besoin colonisateur de "sauvagiser" les peuples autochtones... Le 26 janvier, fête nat' australienne, commémore aussi le débarquement à Port Jackson du gouverneur Philipp, avec ses colons et ses bagnards...

Superbe mais on a un peu l'impression de voir un maillot Sud Af...
Les Aussies en vert c'est déstabilisant.

@breiz93

Traditionnellement les maillots extérieurs ont souvent consisté à inverser les couleurs (surtout quand l'équipementier est une feignasse), du coups les Wallabies ont souvent eu un maillot extérieur proche du maillot sudaf. Comme Coupdecasque le dit le fait de jouer en jaune est peu courant et impose rarement le changement de maillot, donc on les voit rarement avec les maillots extérieurs (j'ai retrouvé le Mondial 95 avec un match contre la Roumanie, maillot vert foncé rayé jaune).

Et encore on a de la chance, les Sudafs qui se retrouvent plus facilement à changer de maillot adoptent souvent des maillots à dominante blanche (ironie de l'histoire) pour la tenue extérieure. Sinon on pourrait se retrouver avec des Sudafs qui ressemblent à des Aussies à l'extérieur.

@breiz93

C'est plus compréhensible d'inverser les couleurs d'origines même si l'Australie en jaune n'a souvent pas besoin de changer de maillot c'est comme l'ASM peut d'équipes ont ces couleurs.

@breiz93

Sa m'a fait la même impression
Imagine le match Australie Afrique du Sud, avec les deux équipes avec leurs maillot extérieur
Le bordel que sa ferait

  • Mich52
    3469 points
  • il y a 1 an
@Placeb35

2 ça

Beaucoup plus beau que le premier, à mon avis !

Ah ces Autraliens, très doués pour mettre les gens dans leur poche...

  • Utilisateur anonyme
  • il y a 1 an
@Amis à Laporte

Le commentaire a été supprimé par son auteur.

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Poche, kangourou, Australie, blague.

@Ahma

Moi, premier degré, à côté de la plaque. 🙂

  • gregi
    4743 points
  • il y a 1 an

Ah les angliches, c'est la classe, la vraie ! On écrase, on génocide, mais on rend hommage !

@gregi

C'est vrai que les Français sont tous blancs à cotés...
Le passé c'est le passé, c'est fait malheureusement. Mais il ne faut pas que ça empêche les générations futurs de faire la paix...

  • gregi
    4743 points
  • il y a 1 an
@hasiotus

Ce n'est pas parce que notre pays a été colonisateur qu'on a pas le droit de parler des horreurs de la colonisation. Je trouve autant détestable la colonisation française, hollandaise, portugaise de l'époque que celle actuelle, d'ordre économique.



N'empêche, si tu es allé dans les pays colonisés dans le temps par les anglosaxons tu comprend vite que la colonisation made in UK est d'une violence inégalée, les français étaient des exploitants de richesses et d'humains, les anglais avaient cet aspect plus une touche personnelle de véritables colons avec remplacement total de la population locale.



Seul l'Inde a résisté à ça et quand tu y vas tu comprends pourquoi 😆

@gregi

Pour l'aspect plus historique, les Anglais ont toujours eu deux aspects particuliers dans leur colonisation :

- La colonisation violente militairement, en amérique par exemple les forts anglais tiraient sur tout ce qui bouge alors que les français commerçaient et collaboraient plus avec les indiens.

- La colonisation sociale dont l'aspect de communauté est encore visible aujourd'hui dans leur culture, Chinatown par exemple en intégrant des communauté mais qui vivent entre-elles contrairement à la France qui a eu des vues plutôt universelle même si dans la réalité la fracture spatiale est encore visible aujourd'hui avec les banlieues pauvres.

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@gregi

En matière de violence, je vois mal comment départager les différents pays colonisateurs. Si les Français n'ont pas fait de la plupart de leurs possessions africaines des colonies de peuplement, ils y ont commis des atrocités dont le récit fait trembler d'horreur. Et ce de façon "ordinaire" : la brutalité envers les Africains réduits au travail forcé, la maltraitance , les viols, la torture, les mutilations et les assassinats relevaient d'un mode de gestion permanent et non de l'exception.

Il faut noter également que dans les ex-colonies anglophones, les colons étaient de nombreuses origines différentes, et que parfois les Anglais y étaient en minorité. A certains endroits une bonne partie de ces colons étaient français (Etats-Unis, Canada, Afrique du Sud...), et ils ont pris leur part des exactions perpétrées contre les autochtones.

@Ahma

Les colons français l'étaient dans les colonies françaises pour ce qui est du Canada d'aujourd'hui (Nouvelle-France), c'est au cours des différentes guerres européennes que la France a cédé certains territoires avec des problèmes de populations Françaises qui se sont retrouvées entourés d'anglais.

Pour ce qui est des exactions, en amérique c'est assez différent pour les français qui en s'alliant avec certains clans indiens se sont mis leurs ennemies à dos et provoqué des guerres ce qui est assez différent des anglais qui ont pratiqué une stratégie de "Tout ceux qui ne sont pas anglais on tue".

Après la France en Afrique là ça a été beaucoup plus sanglant une fois qu'ils se sont appuyés sur la pseudo science qu'est la phrénologie.

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Je ne sais à peu près rien de la phrénologie, ce qui est certain c'est que les massacres des populations vaincues sont une constante dans l'histoire de l'humanité. Personne n'a jamais attendu après aucune pseudo-science pour tuer, violer et piller. De telles justifications théoriques peuvent éventuellement accompagner ces comportements, elles n'en sont pas la cause.

@Ahma

Je ne crois pas qu'il soit très nuancé de partir de ce postulat "De telles justifications théoriques peuvent éventuellement accompagner ces comportements, elles n'en sont pas la cause."



La science a accompagnée toutes les expéditions de l'Amérique à l'Afrique mais dans le cas précis de l'Afrique et de la phrénologie, la phrénologie a été une science inventée, fausse pour nous aujourd'hui mais qui faisait autorité au XIXe et comme le rappel l'article ci-dessous, elle a participé à la justification de ce fameux argument (malheureusement parfois encore sous-jacent à la rhétorique du "repantisme") "Les nations moderne ont un devoir de civiliser les sauvages".


La ou les sciences ne sont donc pas LA cause mais une des causes de la colonisation et de la justification des horreurs qu'elle a entraînée. Comme souvent en Histoire il est préférable de comprendre le contexte et pas simplement de relever les bons et les mauvais points.


https://www.persee.fr/doc/rhs_0151-4105_2004_num_57_2_2228_t1_0541_0000_2

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Tu glisses de "pseudo-science" à "science", erreur. La science peut déboucher sur des applications techniques qui serviront parfois d'outil lors de conflits, et assureront éventuellement la supériorité d'un camp sur un autre, mais la science en tant que telle n'est la cause de rien, elles est seulement un ensemble de méthodes permettant de prendre connaissance de la réalité. Elle ne prend pas parti, elle est neutre, se contentant de dire ce qui est.
Ensuite, que les théories pseudo-scientifiques puissent être la cause des guerres et des invasions, je n'en suis toujours pas convaincu. Les groupes humains sont poussés par des nécessités matérielles bien plus puissantes. Les conflits entre populations existaient bien avant que l'idée de justification théorique émerge. On ne colonise pas un continent sur la base d'une pseudo-science, mais parce que les conditions économiques et sociales de l'époque y poussent et le permettent. Les intellectuels débarquent après coup, pour légitimer tout ça. C'est un petit plus, qui rend la chose plus confortable mais qui n'est pas indispensable.

@Ahma

Alors sans vouloir la ramener j'ai un master d'Histoire-Géo, j'enseigne toute l'année le programme d'Histoire-Géo dont la colonisation, j'ai eu des cours sur "les Français en amérique", le CAPES avec une questions sur "Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés à l'époque moderne" et sur l'histoire du corps dont la phrénologie faisait partie. Je déteste faire le mec plus qualifié pour parler d'un sujet mais ici ce ne sont pas simplement mes arguments, ce sont mes arguments, du point de vue de l'Historien et qui s’appuie sur ce que ses pairs ont pu écrire.

Pour en revenir à autre chose sur qui est le mieux qualifié pour parler, tu confond la Science dans le sens commun qui désigne les maths, physique etc et les Sciences en règle générale dont l'Histoire fait partie. Les sciences humaines ne sont pas neutres mais cela est un débat historiographique ou épistémologique.

Pour ce qui est de la phrénologie ce que je te dis c'est qu'aujourd'hui elle n'est pas une science reconnu, que son histoire est intéressante car elle montre justement comment on a fait croire que c'était une science pour pouvoir justifier des actes dont la colonisation et les massacres faisaient partit.
Ici il s'agit de dire que les hommes du XVIe ont colonisé pour certaines raisons (économiques, scientifiques, militaire...) mais que la colonisation du XIXe s'est appuyé sur la Science de façon à construire le "Nous" supérieur au "eux", le sauvage n'est plus simplement sans âme mais il est du devoir de l'européen de le civiliser.

Les siècles de colonisation et d'esclavages ont permit d'encrer dans la mentalité de l'époque que la science justifiait leur action. C'est pour cela que certains hommes célèbres peuvent être très paradoxaux comme Ferry ou Clémenceau, ils vivaient à une époque où il était impensable que la science humaine notamment et l'Histoire se "trompe" ou abuse de son influence.

Ce qui me gène dans ton dernier argument c'est que tu sembles penser qu'on justifie après avoir colonisé alors que cela se passe en même temps, un soldat ne peut pas tuer s'il n'est pas convaincu qu'il tire sur ce qui est serait un être humain comme les autres mais qui à l'époque est considéré comme un objet ou un animal. La colonisation répond donc aussi à une volonté "humanitaire" que l'ont a cru être notre devoir. Pour faire une comparaison, c'est ce que l'on appelle la "destiné manifeste" chez les américains qui leur a fait et fait encore croire que le destin des EU est plus important que les autres et qu'il est leur devoir d'amener la paix dans le monde (à coup de guerre). Dans toutes les guerre la "guerre juste" est toujours proclamée des deux côtés parfois, la colonisation a cette particularité de faire croire aux colons qu'ils sont dans leur bon droit à cause justement des Sciences qu'il s'agisse de ce qui est aujourd'hui la sociologie ou la médecine en général. Le cas des pieds-noirs est un bon exemple de colons qui sur plusieurs générations sont persuadés d'avoir aidé l'Algérie à se développer ce qui est en partie vrai mais aussi en partie faux.

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Tu as connaissance de beaucoup plus de faits historiques que moi, je n'en doute pas. Tu n'es pas le seul, je ne suis pas très cultivé. Mais la connaissance des faits est une chose, la compréhension une autre, c'est pourquoi je m'autorise à exprimer mon avis. Les polémiques entre spécialistes, dans quelque domaine que ce soit, suffisent à démontrer que connaissances et analyse sont deux choses très différentes, sinon deux personnes bourrées des mêmes données ne pourraient jamais être en désaccord.

Par ailleurs je ne confonds pas "la Science" (les maths et la physique ne sont d'ailleurs pas "la Science", ce sont des disciplines) et "les Sciences", je parle de la science en tant que démarche, en tant qu'ensemble de méthodes, indépendamment des disciplines qui la composent. Ces principes sont universels, même si leur application concrète diffère notablement selon les domaines. Ensuite, je ne m'engage pas dans le débat "sciences dures-sciences molles", je ne maîtrise pas la question. Mais ce qui est sûr c'est que les sciences humaines, si elles ne pourront évidemment jamais établir un ensemble de lois comparables à celles de la physique, doivent malgré tout s'astreindre à respecter au maximum ces mêmes principes si elles veulent être crédibles.

Ensuite, je ne comprends toujours pas la distinction que tu opères entre la colonisation du 16ème siècle et celle du 19ème. Dans les deux cas les motivations de départ sont d'ordre similaire, dans les deux cas on a trouvé des justifications à cette colonisation, qui ne doivent rien à la science et tout à l'idéologie. Quand on envahit en prétendant le faire pour apporter la civilisation, que ce soit en Amérique du Sud, en Afrique ou en Irak, ce n'est pas de la science, c'est de la propagande. Idem quand on s'empare de la phrénologie (même si son inventeur a initialement adopté une démarche plus ou moins scientifique) pour légitimer l'asservissement de peuples prétendument inférieurs.

Pour finir je suis en grande partie d'accord avec ta dernière partie, sauf sur ce point crucial, encore le même : tu vois la science là où elle n'es pas...mais là je n'ai plus le temps de poursuivre, hélas.

@Ahma

"les sciences humaines, si elles ne pourront évidemment jamais établir un ensemble de lois comparables à celles de la physique, doivent malgré tout s'astreindre à respecter au maximum ces mêmes principes si elles veulent être crédibles."

Les sciences humaines se constituent en tant que Science par leur démarche en effet qui est semblable à celle des autres sciences mais qui diffère par l'absence le plus souvent de protocole ou d'expérience.



La distinction entre les deux est contextuelle, la colonisation dans ce qui est aujourd'hui le Canada se fait au détriment de quelques peuples indiens, certains étaient alliés et donc elle n'a rien à voir avec la colonisation des pays africains beaucoup plus peuplés et dont la plupart avaient déjà eu des contacts avec les européens. Colonisation américaine et traite négrière sont donc très différentes et n'obéissent pas aux mêmes motifs spécifique.



La colonisation du XIXe est une façon de reconquérir des colonies perdues (Canada, EU...) en prenant des territoires africains et ce qui constitue aujourd’hui"hui les DOM TOM.

Pour la faire courte on ne trouve pas les mêmes choses dans ces différents territoires. Les DOM TOM permettent des voient stratégiques sûres, l'Afrique a des ressources énormes alors que le Canada c'était surtout du territoire pour concurrencer les anglais mais en terme de colonisation entre "l'hiver canadien" et les guerres indiennes c'était moins la joie qu'en Afrique.

Il y a aussi le contexte historique avec des guerres et des dépendances, la Loi de l'exclusif qui faisaient des colonies américaines des ressources n'ayant pas le droit les transformer en produits finis. Bref, les raisons sont toujours éco, géopolitiques, sociales mais c'est dans ces catégories que certaines raisons sont plus prééminentes que d'autres. Ici c'était un exemple sur les raisons économiques qui sont valables toutes deux mais qui ne sont pas les mêmes.

En fait dans ta façon de voir les choses il faut se détacher de ton opinion et prendre les faits. L'interprétation de ces faits comme tu le dis se doit d'être scientifiquement valable. Dire que la science n'a rien à voir c'est un contresens historique ici puisqu'en fait c'est le fondement de nos sociétés modernes.
C'est grâce à la science que l'on a la technique et inversement certes mais il faut voir aussi les raisons sociales.

La société du XIXe est trompeuse car elle est plus proche de nous que les précédentes mais ce n'est pas pour cela qu'il faut lui appliquer nos modes de pensée. Les hommes du XIXe était persuadé de l'exactitude de leur science tout comme les hommes du XVIe étaient persuadés que la théologie était la mère des sciences, que l'astrologie était valait autant que les mathématiques.
Pour coloniser un territoire c'est une organisation extraordinairement complexe et pour que cette organisation marche il lui faut un fondement idéologique qui ici s’appuie sur ce qui est le plus sûr à cette époque, la science (dont la phrénologie).

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Je n'arrive pas à comprendre la place essentielle que tu attribues à la phrénologie. En poussant au bout la logique de ton raisonnement, sans phrénologie, il n'aurait pas pu y avoir de colonisation. Ça ne me paraît pas soutenable, et je n'ai jamais entendu personne proposer une théorie similaire.

@Ahma

Non justement la colonisation c'est un phénomène très complexe dont une part est due à la mentalité de l'époque qui l'a vu naître.
Quand on regarde les différentes colonisation que ce soit des grecs, des romains des wisigoths ou autres, elle sont toute motivées par des objectifs, des motifs mais aussi portées par des hommes des société. La phrénologie n'est pas LA cause, elle est une des cause essentielle de la théorisation des bienfaits de la colonisation et de la colonisation justifiée par la science.

D'ailleurs une des conséquences c'est la création au XIXe des sciences coloniales, l'économie coloniale, le droit colonial etc, avec l'objectif de justifier les motifs qui ont amené les français à coloniser. Donc il y a une spécificité de cette colonisation du XIXe qui est de rationaliser les choses avec des intentions justifiées par la science. Les hommes du XIXe sont persuadés d'avoir atteint "l'objectivité ultime" et la phrénologie est un des meilleurs exemple pour comprendre la mentalité qui les a poussées à coloniser à nouveau.

@Ahma

Tu n'as pas non plus la bosse de la phrénologie ?

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Ah, c'est l'étude des chameaux ?

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@hasiotus

Que tout le monde ait des choses à se reprocher n'interdit pas d'en parler.

Ensuite, en ce qui concerne la situation plus que difficile des Aborigènes, elle n'appartient malheureusement pas seulement au passé, bien loin de là.

@Ahma

Ne noircis pas malhonnêtement le tableau, ils ont toujours le droit de boire autant d'alcool qu'ils veulent comme les Blancs et même de fumer des choses qui sentent bizarre ou bouffer des anxiolytiques, mais les bien-pensants ne veulent pas qu'il aient l'air d'être heureux comme ça, quand l'abo rit, gêne.

@gregi

Au moins ils rendent hommage, "les colons ont massacré" est un peu pléonasme.

  • gregi
    4743 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Pour moi l'hypocrisie n'est pas à saluer

@gregi

J'ai développé plus bas de longs textes pour expliquer que justement pour moi ce n'est pas de l'hypocrisie mais au contraire une volonté de regarder son Histoire en face, ce maillot étant un des petits gestes qui symbolise se renouveau de l’historiographie aborigène.

  • gregi
    4743 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Australie et Nouvelle Zélande font du Ethnic-washing a fond les ballons, la réalité c'est que leurs pays sont composés à 90 % de descendants de colons rosbiffs ou maintenant d'européens en mal d'aventures et que les 10% d'autochtones survivants (surtout en NZ car l'hécatombe est bien plus importante en Australie) sont en marge du système ou doivent se folkloriser pour survivre.

Alors oui c'est de l'hypocrisie de dire "non mais les peuples premiers ont une place sur notre maillot car ils font partie de notre pays, de notre culture" c'est de la flute, de la politique, des tatouages sur les torses des descendants de colons tout au plus.

Il n'y aura plus d'hypocrisie le jour où les colons rentreront chez eux et que les peuples originels pourront faire vivre leur culture et leurs terres à leur façon.

Alors non je ne soutiens pas ce genre de maillot débile qui cache la forêt de la destruction de la plus ancienne culture humaine encore en vie (aborigène) et de l'une de ses plus poétique et fascinante (maori).

Rien qu'à voir l'attitude de pirate (colon) qu'adoptent les alls blacks envers les iles alentours en leur volant toutes leurs pépites, tu trouves ça normal ? (valable pour tous les autres pays dont la France bien sur).

Tu as certainement lu des textes intéressants de personnes intéressantes sur le sujet, mais sont-ils le reflet de la société qu'ils entendent dépeindre.

Non mon ami, sur place la culture est made in UK la bouffe est made in UK la mentalité aussi, les sports, la télé, le mode de vie, tout absolument tout est Angliche et malgré de beaux écrits et la fascination (sincère souvent) de certains britons pour leurs traditions, il est trop tard, les maoris et les aborigènes pour ne citer qu'eux n'ont quasiment plus rien à défendre et à transmettre à leurs petits-enfants.

Alors tu peux enseigner, te débattre, lire des livres et discuter de savantes connaissances, du passé, mais il y a une réalité présente elle est sur place et elle est dégueulasse.

@gregi

Reconnaître qu'ils ont une place dans le pays c'est déjà une bonne chose, je ne pense pas que l'équipe américaine de Rugby à 7 mettrait des motifs apaches sur leur maillot. Je rappel que ce maillot a été dessiné par un artiste descendant aborigène (ce qui n'a pas été dit plus haut malheureusement).

Reconnaître que l'Australie existait avant les colons c'est déjà une bonne chose et pas de l'hypocrisie, je t'invite à lire mes commentaires plus haut où je développe un peu cet argument en montrant que la reconnaissance historique d'un peuple est souvent le prélude à une amélioration.

Ensuite je ne pense pas qu'il s'agisse de folklore mais de culture, je comprend cet argument de la folklorisation mais il me semble important de passer par la mise en scène de ce à quoi ressemble un aborigène avant l'arrivée des colons et de leur culture de façon à ce que les australiens se l'approprient comme leur propre Histoire. C'est donc pour moi un des nombreux symbole qui permettent de créer des générations à venir qui intégreront dans leur histoire commune le peuple aborigène.

Maintenant ce qui me gêne le plus dans ton commentaire c'est sur la NZ, le fait que les All Blacks fassent le haka avant chaque match c'est pas une reconnaissance des maoris peut être ? Le fait que depuis les années 1990 ils ont travaillé leur haka de façon à lui redonner son sens original (aidé par des maoris) n'est-il pas une preuve suffisante ? Le fait qu'un nombre extrêmement grand de NZ se tatouent des tatouages maoris n'est-il pas une preuve supplémentaire de leur acceptation de ce peuple ?
Enfin la NZ contrairement à l'Australie s'est très tôt énormément mélangé, quand tu regardes l'équipe des Maoris All blacks, quasiment tous les joueurs NZ peuvent jouer dans cette équipe preuve elle aussi de l'acceptation complète du peuple maori.

Je te rappelle aussi que la première équipe à représenter la NZ était ceux qu'on a appelé les Native All blakcs parce que plus des 3/4 de l'équipe était composé de Maoris. Ton argument me semble donc vraiment pas du tout pertinent excuses moi de te le dire.

Maintenant c'est un peu vide de sens de vouloir que "les colons rentrent chez eux", ils sont chez eux si tu parles des descendants de colons, il y a une identité australienne qui a permis justement l'indépendance du pays. Aujourd’hui ils essaient d'y intégrer les aborigènes à posteriori certes mais ils essaient de diffuser cette culture en commençant par des symboles visibles.

En ce qui concerne les pépites, il y a plusieurs choses, je préfère que Raka et cie représentent les fidjis et aient une compétition de façon à travailler et créer une vrai équipe des fidjis tout comme les somans etc. Pourtant je trouve ça intéressant d'intégrer des fidjiens aux all blacks ou des samoans et ce parce que cela prouve la valeur de notre sport, les all blacks représente un pays et en effet un fidjien qui vient d'arriver et qui n'a vécu que 5 ans en NZ je vois pas trop pourquoi il serait NZ. Par contre il ne faut pas oublier que la NZ est un petit pays qui grâce à ses établissements offre une chance de sortir de la misère à de nombreux rugbymans fidjiens ou samoans d'origine. Donc c'est une question mitigée. Est ce que l'EdF doit représenter les joueurs formé au rugby en France ou doit elle être représentatif de ses valeurs comme celle d'intégration avec des mecs comme Nakaitaci qui a une femme française et donc un enfant français ce qui prône la diversité, la tolérance soit tout ce que la colonisation n'a pas été ?

Concernant les ouvrages je ne peux que te conseiller de lire "Aborigènes et peuples insulaires : Une histoire illustrée des premiers habitants de l'Australie" de Marcia Langton et Rachel Perkins. Ce qui compte pour un historien c'est le traitement des sources pas les origines de celui qui les traite, cependant Marcia Langton est aborigène est fait autorité dans la communauté aborigène et historienne. Pour la NZ j'ai adoré "All Blacks Au coeur de la magie noire" de Ian Borthwick.

Ce qui reste aux aborigène et aux maori c'est justement une histoire que l'Australie redécouvre et une culture (qui même folklorisée permet une entrée dans cette même culture). C'est justement le meilleur argument que tu pouvais évoqué, quand un peuple est exterminé, c'est le souvenir, la mémoire qui devient le plus important pour les générations futures.

La fascination ou l'intérêt de l'Australie aujourd'hui qu'il soit sincère ou non existe et permet de faire vivre la mémoire de ce peuple et c'est justement la transmission de cette culture qui importe aujourd'hui et qui est visible dans les actions comme celle ci-dessus. L'évolution de la loi depuis les années 1990 va dans le bon sens et a permis aux aborigène de reprendre une partie de ce qu'il leur appartenait. Je t'invites comme nous tous ici à plus nuancer ton propos s'en incriminer tout un pays et ses habitants et pourquoi pas à me faire part de tes lectures. Ce qui est sûr c'est la difficulté des aborigènes des côtes de retrouver leurs terres, de retrouver un statut social digne mais cela ne nous empêche pas de voir aussi le positif, le changement de mentalité qui a permis aux aborigènes de ne plus subir la loi de terra nullius et de façon général la volonté de l'Australie et de ses habitants de redonner la place qu'on les aborigènes dans la culture australienne.

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@gregi

Je ne sais pas ce que tu entends exactement par "10% d'autochtones survivants" ? Les Aborigènes , après avoir vu leur nombre diminuer considérablement jusqu'à il y a un siècle environ, sont maintenant à peu près aussi nombreux qu'à l'arrivée des Européens. Malgré tout ce que ce peuple a subi, on ne peut pas parler de génocide.
Quant à renvoyer les colons chez eux...tu veux vraiment dire que ça te paraîtrait légitime d'expulser tous les Blancs vers l'Europe ?

@Ahma

Expulsons tous les anglais d'Amérique aussi et les espagnol du Mexique...

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Et relocalisons chaque être humain à l'emplacement exact où se trouvaient ses ancêtres il y a...
Quand, en fait ?

@Ahma

J'ai un huitième de sang Sénégalais, il faudra lui expliquer qu'il doit rester à Dakar pendant que le reste des sept huitièmes restant reste en France ah ah. Et ça c'est juste si on prend le XXe siècle.

Après on parle de quelqu'un qui pense qu'il n'y a plus que 10% de Maoris en NZ donc bon, les All Blacks maoris il doit pas connaître...

Pourquoi ils ont pas utiliser les mêmes motifs sur le premier
Le résultat aurait été préférable, car là c'est une réussite ce maillot

@Placeb35

Parce qu'on veut bien rendre hommage aux sauvages, mais faudrait pas non plus qu'ils prennent trop de place.

@Team Viscères

Il rendent hommage c'est déjà un début, en tant que français nous ne sommes pas bien placés pour émettre des jugements alors que nous avons des noms de rue ou d'avenues de personnages qui ne sont pas des exemples, des passés de villes entières non-reconnus ou très tardivement etc.

@coupdecasque

Des hommages on en fait aussi en France, cela n'empêche pas tout ce que tu racontes et même plus. L'Australie c'est la même chose, ça rend des hommages symboliques mais dans l'action concrète et quotidienne ça ne fait pas grand chose.

De plus on parle de dérives de sociétés et non pas d'individus. La France serait très mal placée pour critiquer l'Australie ou un autre pays sur ce point. Team Viscères par contre n'a pas grand chose à voir là-dedans, malgré le caractère assez incroyablement génial de ma personne je n'ai pas d'influence sur ce que fait ou ne fait pas la France. Ce n'est pas parce que la France enferme des mineurs étrangers dans des camps que je ne peux pas critiquer les abus envers les enfants dans le reste du monde. Ce qui serait incohérent serait si de critiquer cela dans le reste du monde tout en le justifiant en France.

@Team Viscères

Pour l'aspect individuel je pensais plus au fait de ne pas critiquer une association australienne qui ferait un geste symbolique pour protester contre l'enfermement des mineurs dans des camps alors que des associations française ne le ferait pas (si on file la métaphore).

L'aspect symbolique ne te parait pas forcément grand mais c'est aussi peut être parce que tu n'es pas aborigène. Le fait de faire ce geste te semble déplacé alors que dans la réalité les Australiens commencent depuis quelques années à reconnaître cette historie et à se tourner vers le passé.

En conclusion je trouve ça un peu "donneur de leçon" ou un peu facile de critiquer un geste (simple certes mais qui a le mérite d'exister) symbolique alors qu'il est aussi symbolique d'une Australie qui commence en partie à remettre un coup de projecteur sur une partie de son histoire et pas forcément "regardez on est des good guys". Comme pour les sudaf qui font entrer un danseur en pagne avant leur match ou l'Australie jsutement qui fait le "welcome to country" en avant-match.

@coupdecasque

Mais la Fédé ne proteste contre rien, elle fait juste un maillot. C'est comme une multinationale qui fait du greenwashing, le fait de changer ton logo pour mettre du vert ce n'est pas une protestation contre le massacre écologique, c'est juste faire un logo vert. Comme j'ai mis plus haut en réponse à un autre commentaire, si ce maillot n'accompagne pas une action de fond on n'est pas dans l'action "pour une minorité" mais juste dans un coup marketing. On a le même cas avec la Fédé sudaf qui fait un maillot (superbe) en hommage à Mandela, cela ressemblerait moins à une action marketing si derrière la Fédé bossait réellement à ouvrir le rugby aux classes défavorisées.

Quant à l'argument "parce que tu n'es pas aborigène", il n'a aucune portée. Évidemment je ne suis pas aborigène, mais aucun d'entre nous ne l'est. Dans ce cas là on ne donne plus aucun avis ni pour ni contre, le fait de ne pas être aborigène m'empêchant d'affirmer que le geste est hypocrite mais le fait que tu ne le sois pas non plus t'empêche tout autant d'affirmer qu'il y a du positif dans le geste.

@Team Viscères

Je n'ais pas dit qu'il protestaient, je dis simplement que c'est un des nombreux signes qui montrent que l'Australie commence doucement à regarder son histoire. Avec ce maillot c'est redonner aux aborigène une place dans l'Histoire de l'Australie, une place longtemps oubliée ou caricaturée. Donc on est pas dans une action à court terme et c'est minimiser le pouvoir de la discipline scientifique qu'est l'Histoire.

Je lisais justement "Aborigènes et peuples insulaires" de Maria Langton et Rachel Perkins et en effet il y a bien un renouveau de l'Histoire et des historiens qui permet de faire émerger une nouvelle Australie plus lucide sur son passé et sur les peuples aborigènes. Ca c'est le côté Histoire que je connais et ce n'est pas minimal comme geste. Le maillot comme le discours d'avant-match eux sont en effet des "petit signes" mais représentatif de tout le renouveau du regard de l'Australie concernant les aborigène.

Concernant les sudaf c'est un autre problème mais le réel problème concerne la séparation entre blanc et noir dans le pays qui est spatiale et économique et donc sociale. Le rugby a beau essayer de s'ouvrir aux noirs et je crois que c'est le cas, ils n'auront jamais de résultat s'ils ont toujours la moitié de leurs habitants qui vivent dans des townships. Ca c'est le côté géographe 🙂.

Sur l'argument de ne pas être aborigène je soulignais simplement le fait qu'un geste symbolique est peut être plus grand du point de vue des populations descendantes des aborigène que de notre point de vue. Nous avons le droit d'en parler mais il me semble que si les aborigènes y voit un signe supplémentaire (pas le seul) de reconnaissance c'est une bonne chose de mon point de vu de fan de rugby. Quand je vois un descendant aborigène faire le "welcome to country" je trouve ça émouvant car ça montre que l'on peut rayer de son Histoire un peuple ou une partie de sa population et pourtant parce qu'aujourd'hui nous sommes plus évolué socialement regarder le passé et se dire "nous nous sommes trompé sur toute la ligne". Il y a quelque chose d'universelle et je crois que c'est pour cela que nous en parlons ici ensemble alors même que nous ne sommes ni australien ni aborigène.

@coupdecasque

Est-on autorisé à dire que l'on trouve ce maillot mochissime sans être taxé de pro-colonisateur ou, anti-mémoire de je ne sais quoi etc ? La portée symbolique du geste ?? Franchement, je trouve idiot ce truc que de vouloir à travers qqs images identifiées (enfin...le plus souvent par l'homme blanc...et de surcroît déformées sous couvert de graphisme..) s'inventer une histoire récente de nation unie, de réconciliation ou que sais-je...C'est un peu comme le Coq blanc qui va se faire tatouer un truc maori sur l'mollet en s'la racontant solidaire d'un peuple qu'il ne connaît qu'à travers 2 ou trois histoires dont il a entendu parler, pffff...On peut théoriser à l'infini les histoires de colonisation, y aller du Marketo-Mea Culpisme tant qu'on veut...A la vérité, c'est le temps qui règle les choses....Le sport peut ètre un petit contributeur pour effacer les choses par sa dimension sociale mais je rejoints nombre d'autres forumeurs, la portée symbolique du truc intéresse essentiellement ceux qui n'ont guère pâtit de l'affaire....

@MARCFANXV

Je ne traite personne de quoi que ce soit, on peut trouver le maillot moche c'est une chose, on peut trouver le geste peu symbolique ou marketing, c'est autre chose.

Maintenant ce n'est pas parce qu'ils font un geste un peu symbolique et qui comtpe peut être pour les aborigènes.

Ce n'est pas à toi de dire que c'est que les blancs que ça intéresse, peut être que des associations de joueurs d'origine ou de supporters aborigènes ont réclamé d'être plus représenté qu'il ne l'était, peut être que l'on peut justement parler de cette culture que les australiens commencent à peine à redécouvrir sans pour autant d'être traité de tous les maux.

Le geste a le mérite d'exister et tant qu'il ne fait pas polémique car des associations d'aborigènes dénoncent l'hypocrisie (qui jusqu'à présent n'existe que dans vos têtes) de la fédé ou du pays ou des "blancs", alors je continuerais de penser que cela fait partit d'un tout qui permet de revoir l'histoire de l'Australie en intégrant les aborigènes et leur point de vue.

  • Ahma
    93948 points
  • il y a 1 an
@coupdecasque

Team explique tout ça bien mieux que moi, mais un petit mot quand même en réponse à ton précédent commentaire : les hommages ne sont malheureusement pas souvent "un début" dans de tels contextes, ce sont généralement plutôt des "à la place". On rend hommage symboliquement d'une façon hypocrite, se gardant dans le même temps de faire quoi que ce soit de concret pour la population concernée.

@Ahma

Je te répond pour te signaler mon nouveau commentaire.

J'entend bien cet argument et au risque de me répéter il me semble que les choses en Australie peuvent continuer d'aller dans le bon sens, je ne pense pas que les gestes symboliques comme celui là soit "à la place" d'une politique sociale de réintégration des aborigène, je conseil d'ailleurs à tout le monde le l'ouvrage que j'ai cité plus haut dans lequel on finit par le procès d'Eddie Koiki Mabo et qui aide à comprendre toutes les avancées de l'Australie concernant le peuple aborigène, sa reconnaissance et son intégration.

@Team Viscères

Ah! ces descendant de bagnards
Faut pas rappelé qu'on a persécuté ces peuples

Magnifique

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos