Coupe du monde -  Ils partaient de très loin mais seront au Japon, c'est le XV des surprises
On peut se demander la raison de ces choix.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Nous vous avons concocté une équipe de 15 joueurs surprises parmi toutes les listes pour la Coupe du monde.

Vous avez sûrement suivi les listes pour la Coupe du monde sortir une à une. Cependant, plusieurs surprises dans les choix des sélectionneurs sont à relever. En plus des absents, ce sont souvent les joueurs choisis pour les remplacer qui font débat. Tour d'horizon du XV des surprises.

#1 Vakauta Iseleli Nakajima

C'est l'une des nombreuses surprises du pays hôte avec le choix qu'a fait Jamie Joseph de Vakauta Iseleli Nakajima en pilier gauche. Ce choix est discutable, car le joueur de 30 ans va jouer son premier match officiel à ce poste ce vendredi contre l'Afrique du Sud. Il évoluait au poste de 3e ligne dans son club des Kobelco Steelers.

#2 Takuya Kitade

L'autre surprise de ce groupe nippon est la sélection de Takuya Kitade. À 26 ans, il connaîtra également sa première sélection ce week-end face à l'Afrique du Sud en tant que remplaçant. Il évolue aux Sunwolves pour sa première saison. 

#3 Demba Bamba

Première surprise française, la sélection de Demba Bamba pour la Coupe du monde au Japon. Le jeune joueur de Brive n'a connu que 6 feuilles de matchs sous le maillot Bleus avec sa première sélection lors d'un test match en novembre face au Fidji. Depuis, il a été 4 fois titulaire mais malgré sa blessure qui l'a écarté de la majorité de la préparation, Jacques Brunel l'a compté dans ses valises.

#4 Jean Kleyn

C'est la surprise côté irlandais ! La sélection du seconde ligne Jean Kleyn au détriment de l'expérimenté Devin Toner. D'origine sud-africaine, il a été naturalisé cet été pour pouvoir participé aux tests matchs avec le XV du trèfle. Sa sélection, qui a écarté Devin Toner, fait parler en Irlande, à tel point qu'Augustin Pichot (numéro 2 de World Rugby) est monté au créneau pour avoir des explications.

#5 Bernard Le Roux

C'est l'une des énigmes de ce XV de France. Le joueur du Racing 92 n'a plus porté le maillot bleu depuis juin 2018 lors d'une tournée en Nouvelle-Zélande. 14 mois loin du maillot bleu et sa saison n'a pas été des plus performantes pour le polyvalent troisième ligne et seconde ligne avec l'accumulation de blessures. Sa sélection est une surprise dans le système de jeu que le staff français souhaite mettre en place, avec un Félix Lambey qui semblait avoir mis un pied dans l'avion après son dernier Tounoi des 6 Nations. Jacques Brunel a déclaré à son sujet : "On savait qu’il ne jouerait pas de match. Mais à partir du moment où on l’a sélectionné, on connaissait ce cas particulier et on l’a accepté."

#6 David Pocock

Le puissant troisième ligne aile australien est une surprise dans le groupe très expérimenté des Wallabies. Blessé depuis le mois de mars dernier, il n'a pas débuté le Rugby Championship. Il avait au préalable annoncé quitter le Super Rugby et les Brumbies et Mickael Cheika avait décidé de lui laisser le temps de se remettre. Pocock est tout de même revenu début août pour un match lors du Rugby Championship. Il fera son grand retour ce samedi pour le match de préparation face au Samoa, et il a même été annoncé comme capitaine de la sélection. Il revêtira le maillot des Wallabies pour la première fois depuis un an, lui qui cumule 77 sélections.

#7 Charles Ollivon

Si on se base sur la politique de l'homme en forme, Ollivon n'est pas une surprise au vu de ses performances durant la préparation. Mais le joueur de 26 ans revient de loin avec toutes les blessures qu'il a connu, notamment une grave blessure à l'épaule. Il est revenu sur les terrains avec Toulon qu'en février dernier, mais cela a suffit au staff pour le sélectionner dans le groupe élargi de la préparation. Son parcours est à l'opposé du jeune François Cros, qui n'a pas été retenu pour le Japon.

#8 Nasi Manu

C'est une belle histoire que le joueur tongien, Nasi Manu, a connu. Guéri d'un cancer, le joueur de Trévise a en plus pu rechausser les crampons et revenir à son plus haut niveau. Au début de la saison, un cancer des tesitucules lui avait été diagnostiqué et suite à une opéaration et un traitement à base de chimiothérapie, il n'a pas pu participé à la saison avec son club. Ce n'est qu'en février qu'il a été déclaré apte à reprendre les entraînements. De là, son objectif était clair : participer à la Coupe du monde au Japon. Et c'est chose faite pour celui qui a tout de même remporté à deux reprises le Super Rugby, puisqu'après avoir participé à la Pacific Nations Cup, Nasi Manu s'envolera pour le Japon. 

#9 Maxime Machenaud

La sélection de trois numéros 9 pour le XV de France pourrait se comprendre avec les deux grosses échéances que sont l'Angleterre et l'Argentine. Mais Maxime Machenaud est une surprise dans le groupe de Jacques Brunel. Une surprise récurrente certes, mais le joueur du Racing 92 a souvent été appelé par Jacques Brunel. 

#10 Benjamin Urdapilleta

Côté argentin, c'est Benjamin Urdapilleta qui crée la surprise. L'ouvreur du Castres Olympique n'avait plus joué en équipe nationale depuis 2013. Malgré ses bonnes performances, il double Joaquin Diaz Bonilla qui a impréssionné en Super Rugby cette saison, et qui a même été le titulaire des Jaguares à l'ouverture lors de la finale cette année.

#11 Ruaridh McConnochie 

L'ailier de Bath est un spécialiste de Sevens, mais Eddie Jones lui fera confiance pour le Japon. Il devait participer aux tests-matchs de cet été, mais de légères blessures l'ont contraint à ne pas jouer. Il débutera la Coupe du monde avec un seul match sous le maillot anglais face à l'Italie, ce week-end.

#12 Duncan Taylor

Il a coupé la priorité à Huw Jones, mais le centre Duncan Taylor ira tout de même à la Coupe du monde. C'est sur les derniers matchs de préparation qu'il a conforté sa place, devant un Huw Jones pas à son aise.

#13 Virimi Vakatawa

Virimi Vakatawa est le dernier appelé de la liste de Jacques Brunel suite à la blessure de Geoffrey Doumayrou. Sa place aurait pu être prise par Anthony Belleau ou Rattez, tous deux réservistes. Mais Jacques Brunel a décidé d'envoyer le centre qui n'a plus joué avec le XV de France depuis 2018. Il a tout de même cumulé 17 sélections pour 6 essais.

#14 Jordan Petaia

Le jeune ailier des Wallabies (19 ans) attaquera la Coupe du monde avec 0 sélection. C'est une surprise car le joueur, souvent blessé, n'a pas disputé énormément de match de Super Rugby. Il deviendra le plus jeune joueur australien à participer à une Coupe du monde.

#15 Will Tupou

Comme le déclare Japon Rugby, Will Tupou est une surprise dans la sélection japonaise au vu de ses prestations. Titularisé en 15, ses performances ne rassurent pas assez pour participer à la plus relevée des compétitions internationales.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est quoi les tesitucules ? Un rapport avec les cuticules ?

  • tico74
    25339 points
  • il y a 10 mois

J'observe que sur ce XV des surprises il y a 1/3 de français !
Ca fait même 6 français si on rajoute un coach improbable moustachu!

@tico74

C'est quand même un article ecrit par un média Français... Sans être nombriliste ou alarmiste sur la sélection, ça aide.

Je mettrais surtout le tongien Maile au talon. Il joue au niveau amateur dans le championnat régional de Canterbury (NZ) et n'a jamais fait partie d'un squad tongien.

Et puis Pocock en 6 et Ollivon en 7 ça pique les yeux. Changez vite ça svp. D'autant que Pocock n'est absolument pas une surprise comparé à Jacobson ou Ludlam.

Existerait il un lobbying Racing pour que l on valide en edf 3 joueurs qui ont peu joué en bleu mais aussi 2 en blanc et bleu en 2019 ? Et a qui profit le crime ?

  • AKA
    48752 points
  • il y a 10 mois

c, est quoi la photo qui accompagne l' article? J' ai imaginé tous les concepts, second degré, 3ème degré etc., etc., je n' ai rien trouvé donc c' est nul! Les gars il faut lever le pied (et non le coude) sur le rosé le soir! 😉

  • spir
    17561 points
  • il y a 10 mois

Ce 15 là, il la gagnerait pas la CdM, en fait il passerait pas les poules selon moi...

@Boukercha Oussama Iseleli c'est son prénom je crois et le reste son nom non ?

  • Ahma
    93213 points
  • il y a 10 mois
@coupdecasque

C'est Isileli en fait, et non Iseleli. Sinon ce n'est pas très clair, il est parfois indiqué que c'est son prénom et Nakajima son nom, et parfois il est désigné comme Vakauta Isileli Nakajima.

"Le seul truc à retenir de cette annonce, c'est qu'on a de nouvelles raisons de détester le Racing 92 et ses joueurs."
Ovale Masqué.

  • Nougaro
    1937 points
  • il y a 10 mois
@pascalbulroland

Machenaud Lauret Leroux, le trio-symbole du XV de France qui perd depuis 8 ans.
impensable que ces joueurs soient toujours la, ils ne seraient même pas dans l'équipe C de n'importe quelle autre nation majeure.
a coté de ça, Teddy Thomas, véritable arme offensive -et pas moins bon que Raka en défense- reste au pays.

si avec ça on veut pas me faire croire qu'il y a des moyens de pressions...

@Nougaro

C'est pour ça que Rattez > Thomas > Raka

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News