COUPE DU MONDE 2023 : la Russie déjà exclue de la compétition ?
COUPE DU MONDE 2023 : la Russie déjà exclue de la compétition ?
La Russie jouera-t-elle la prochaine Coupe du monde de rugby ? Rien n'est moins sûr, suite à la décision de l'Agence Mondiale Anti-Dopage.

Petit poucet de la dernière Coupe du monde de rugby, la Russie pourrait (déjà!) être privée de la prochaine édition, qui aura lieu en France. En cause ? Ce lundi, l’Agence Mondiale Antidopage a confirmé la suspension du pays de toutes les compétitions internationales de ces quatre prochaines années. En d'autres termes, la Russie ne sera pas représentée aux prochains Jeux Olympiques d'été (Tokyo, 2020), d'hiver (Pékin, 2022) ou le Mondial de football, qui aura lieu au Qatar en 2022.

Quid du rugby ?

Sur son site, L'Equipe dresse une liste "non exhaustive" des disciplines touchées par cette suspension de quatre ans. Pour le moment, le rugby et son Mondial 2023 n'y figurent pas. Mais si la Coupe du monde de football, de basket ou de handball y figure, on imagine facilement que le rugby soit concerné. World Rugby n'a pas encore communiqué sur le sujet.

France Bleu rappelle que la Russie est sanctionnée pour "falsification des données de contrôles remises à l’agence." Une disqualification de la Russie renforcerait les chances de qualification de l'Espagne ou de la Roumanie, absentes de l'édition 2019 de la Coupe du monde de rugby.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Les clubs Russes vont donc quitter le challenge europeen? Ca va faciliter le classement des français dans certaines poules.

La RUSSIE ne s'est pas complètement défaite de l'URSS.
Certains systèmes perdurent.
A quand la CHINE ?

La Russie joue avec le feu depuis longtemps et il ne s'agit pas d'athlètes agissant isolément mais d'une organisation quasi étatique. Dommage si cette décision implique l'équipe de rugby qui a sa place en coupe du monde et qui apporte un nouveau visage à cette compétition. Après sont ils eux aussi dopés ? Je crois qu'il faudrait élargir le champ à plusieurs autres nations si on veut être honnête.

  • ced
    99542 points
  • il y a 3 mois

un jour nous parlerons dopage et donc tricherie
mais pas dans le rugby, c'est faux, tout le monde est propre

@ced

merci de continuer a défendre notre beau sport. je vais me faire un gibolin moi

@ced

Sauf les Russes qui salissent notre beau rugby pur et innocent.

  • ced
    99542 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

d'ailleurs les Australiens viennent de récupérer un gars du nom de Trae Williams qui a probablement été dopé à son insu dans le milieu de l’athlétisme et qui va pourvoir afin manger sainement dans le milieu rugbystique

@ced

Le pauvre a probablement passé des vacances en Russie et a été contaminé en consommant de la vodka frelatée. On ne va quand même pas le sanctionner alors qu'il est la victime dans cette histoire...

D'ici les prochains JO la sanction sera levée et on ne parlera plus de ça. La Russie et Poutine ont suffisamment "d'arguments" à faire entendre sur la scène internationale et en coulisses pour que cette décision soit annulée. Je note au passage que la Russie, habituée de la triche, est souvent dans le viseur du CIO, mais jamais les USA ou la Chine, pourtant pas exempts de tout reproche en matière de dopage.

  • Yonolan
    69007 points
  • il y a 3 mois
@unquartdecentre

La Russie est sanctionnée depuis 2015 parce que le dopage implique le gouvernement russe au travers du ministère des sports et mêmes les services secrets... il ne s'agit pas d'un acte isolé d'un sportif,d'un entraîneur ou même d'une fédération mais un dopage imaginé et développé au niveau d'un pays
Et au lieu de remettre à plat tout ce système suite aux sanctions de 2015 et bien elle continue et en 2019 des centaines d'informations transmises à l'AMA ont été bidouillées ce qui entraîne la poursuite de la sanction
Je ne penses pas qu'aux USA le dopage soit une affaire d'état ...ce n'est plus la guerre froide
Reste la Chine qui effectivement pourrait elle avoir ce dopage "étatique" ; soit il n’existe pas à ce niveau, soit les Chinois sont nettement plus malins que les Russes ; mais je ne pense pas que le dopage soit une volonté politique en Chine
Donc à mon avis quasiment aucune chance que cette sanction soit levée

@Yonolan

Oui effectivement, les Russes sont peut-être les derniers actuellement à "penser" le dopage à échelle nationale.
En revanche, quand je parle d'une sanction possiblement levée, je parle pas d'une décision à l'échelle des institutions sportives. Je pense davantage à des pourparlers gouvernementaux en coulisse du genre "je sais des trucs sur toi et toi alors si vous levez pas les sanctions je vais tout balancer".

  • Ahma
    90729 points
  • il y a 3 mois

World Rugby fait partie des organisations concernées (MEOs, major event organizations), donc tout ce qui est organisé par WR, donc oui, la Russie est d'ores et déjà exclue de la prochaine Coupe du monde.

@Ahma

Le truc qui n'est pas clair c'est ce terme "d'évènement majeur" qui n'a pas de sens étant donné que l'âge de la majorité change suivant les pays.

  • Ahma
    90729 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

La CDM a 32 ans, elle est majeure partout sauf au Vatican.

Un point que tu pourras peut-être confirmer : la possibilité reste apparemment ouverte d'autoriser la participation des sportifs qui pourront prouver leur non-implication dans les programmes de dopage, cela existe-t-il pour les sports collectifs ?

@Ahma

Je n'ai pas souvenir de l'avoir vu pour du sport co, je ne sais même pas si cela existe pour tous les sports individuels. Il y a un statut pour les Jeux Olympiques mais je ne l'ai vu utilisé que pour des sports individuels ou des disciplines "individuelles à plusieurs" (concept génial que j'ai inventé à l'instant même) comme le canoë biplace ou le double de tennis. En dehors des JO il y a un statut d'athlète neutre pour l'athlétisme et la natation, je ne sais même pas si cela existe pour les autres sports individuels.
Et tout ceci est déjà un cadeau aux Russes, parce que le statut qui leur a permis de concourir a été créé en parallèle de celui existant déjà (qui concernait normalement uniquement les réfugiés).

La raison est probablement que c'est trop complexe à mettre en place pour du sport co, un athlète peut se pointer tout seul du moment qu'il fait les minimas alors que le sport co nécessite de monter une équipe, faire des qualifs, etc.

@Team Viscères

Aux JO de 1992 à Barcelone, les ex-soviétiques (hors pays baltes qui concouraient sous leurs propres couleurs) ont participé en tant qu' "équipe unifiée" (!), sous la bannière olympique, tant en individuels qu'en sports co, et remporté la bagatelle de 112 médailles dont 45 d'or...

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quipe_unifi%C3%A9e_aux_Jeux_olympiques_d%27%C3%A9t%C3%A9_de_1992

  • Ahma
    90729 points
  • il y a 3 mois
@Emilienne t\'arnaque

Mais il ne s'agissait pas là de sportifs issus d'un pays exclu pour des raisons liées au dopage.

@Ahma

Tout à fait, mais c'était juste pour dire que quand on veut récupérer des "bannis" pour ne pas se priver d'un marché potentiel, on trouve toujours une combine...

  • Ahma
    90729 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

Merci. Bon, en fait j'ai trouvé au moins un précédent : lors des derniers JO divers, bien que la Russie soit frappée d'une mesure générale d'exclusion, des équipes masculine et féminine de hoquet sur glace ont participé aux tournois sous le nom "athlètes olympiques de Russie". Mais tu n'avais d'yeux que pour le curling.

@Ahma

Je n'ai surtout d'yeux que pour les yeux des joueuses de curling...

  • dusqual
    31341 points
  • il y a 3 mois
@Ahma

tu confonds avec moi... le curling est ma vraie passion mais comme dans le sud ouest on est nuls en lac gelés...

  • Ahma
    90729 points
  • il y a 3 mois
@dusqual

On est trois alors, j'ai des souvenirs d'enfance marquants des parties de curling qui se déroulaient à côté du chalet suisse où nous passions les vacances de Noël...

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News