Coupe d'Europe - Des finales à huis clos en octobre à Marseille ?
Jouer les phases finales à tout prix, c'est le plan de l'EPCR.
L'EPCR compte bien aller jusqu'au bout de la saison 2019/2020 de Champions Cup et de Challenge Cup. Quitte à se mettre du monde à dos.

Coupe d'Europe - Et si les finales européennes avaient lieu en juillet à Marseille ?Coupe d'Europe - Et si les finales européennes avaient lieu en juillet à Marseille ?

Il y a encore quelques semaines, l'EPCR espérait encore jouer les finales cet été à Marseille. Mais plus les jours passent, et plus on se dirige vers l'automne. A L'Equipe, le directeur général de la société en charge de l'organisation des Coupes d'Europe, Vincent Gaillard, a confié que le scénario "le plus avancé" table sur des finales le 17 et 18 octobre, toujours à Marseille. Soit près de cinq mois après la date initiale (22 et 23 mai). Pour rappel, il faut aussi jouer les quarts et les demies de Champions Cup et de Challenge Cup où un total de six clubs tricolores sont engagés. Des matchs qui pourraient avoir lieu entre la fin du mois d'août et celle du mois de septembre. Une période où la Ligue Nationale de rugby espérait elles aussi jouer ses phases finales. Il pourrait donc y avoir embouteillage. 
Le Stade Toulousain pas favorable aux phases finales tronquées, le médecin prévientLe Stade Toulousain pas favorable aux phases finales tronquées, le médecin prévientL'EPCR souhaite aller jusqu'au bout de cette saison 2019/2020 quitte à jouer à huis clos. Elle n'aura cependant pas son mot à dire à ce sujet. Les finales étant prévues à Marseille, c'est le ministère des Sports qui sera le décideur. Récemment, Roxana Maracineanu a expliqué que le sport n'était pas prioritaire et que les événements sportifs, s'ils devaient se tenir en 2020, auraient lieu quoi qu'il en soit à huis clos. "Nous sommes plutôt optimistes. Mais il faut prendre toutes les précautions d'usage. Elles sont bien entendu liées aux conditions sanitaires et de logistiques. Mais aussi les conditions médicales vis-à-vis des joueurs." Les Coupes d'Europe n'y échappent pas.
Faut-il craindre une explosion des blessures aux ligaments et tendons à la reprise ?Faut-il craindre une explosion des blessures aux ligaments et tendons à la reprise ?De nombreux spécialistes ont mis en garde le monde de l'ovalie et ses instances contre une reprise trop rapide. Quatre semaines, c'est le minimum syndical mais on table sur plus du double pour parvenir à des conditions d'entraînement normales après avoir conduit de nombreux tests. Les clubs comme les joueurs n'accepteront pas de faire une préparation tronquée pour enchaîner des matchs au sommet comme les finales ainsi que les tests internationaux de novembre. World Rugby espère toujours que les nations des deux hémisphères pourront s'affronter pour éviter une crise économique du rugby. L'EPCR a indiqué via The Guardian qu'elle comptait bien utiliser la fenêtre d'octobre, généralement réservée aux matchs de poules, si besoin. Avant de penser à un calendrier global, il y a encore du boulot. Si d'aventure l'instance mondiale venait à programmer des matchs avant novembre, certains clubs pourraient refuser de libérer leurs joueurs.Une chance unique d'aligner les calendriers des deux hémisphères, estime Rory BestUne chance unique d'aligner les calendriers des deux hémisphères, estime Rory Best 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bonjour à tous, avec la disparition de certains forums, je lutte pour trouver un accès aux supporters de rugby…

Or nous aurions besoin de vous pour répondre à un questionnaire académique porté par le laboratoire Vallorem (Tours), L-Vis (Lyon) et Excelia Business School :

https://sphinx-pedago-8080.univ-tours.fr/v4/s/x410n0

Merci d'avance pour votre aide !

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos