Coronavirus - L'Australie licencie 3 joueurs pour avoir refusé une baisse de salaire
Izack Rodda s'est vu licencié par sa fédération.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Izack Rodda, seconde ligne australien, a été licencié pour avoir refusé une baisse de 60 % de son salaire. Une première.

A 23 ans, le seconde ligne des Queenslands Reds et de l'AustralieIzack Rodda, s'est vu notifier un licenciement suite à un refus de baisser son salaire de 60 % sur 6 mois. La Fédération australienne est en proie à la banqueroute depuis le début de la crise sanitaire et une baisse notable de la masse salariale de 192 joueurs pourraient leur permettre de mieux traverser la crise. Cette baisse de salaire a été négociée par les joueurs, les équipes et la fédération australienne et David Hanham, directeur de la Queensland Rugby Union affirme que ce sont "des conditions nécessaires qui nous permettent de joindre les deux bouts d'ici à la fin de la pandémie". 

Transfert - Pieter-Steph du Toit libre après avoir annulé son contrat ?Transfert - Pieter-Steph du Toit libre après avoir annulé son contrat ?

C'est donc une première dans le rugby mondial et la fédération australienne. Cependant, si Rodda et deux autres ont été suspendus, la fédération espère un accord avec eux afin qu'ils continuent d'évoluer en Australie : "Nous voulons que les joueurs restent en Australie et honorent leur contrat". Si l'Australie a retrouvé le chemin de l'entraînement, il se peut que le rugby du Sud connaisse une exode de joueurs voulant continuer de toucher un salaire habituel. Après Pieter-Steph du Toit, d'autres joueurs pourraient être libres et rompre leur contrat si une baisse de salaire trop importante devienne obligatoire. Ils pourraient également rebondir en France où malgré la crise, le marché des transferts et les rumeurs ne semblent pas souffrir. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ah, cher pays de mon enfance !... Où l'on n'a pas de pognon pour filer à manger aux mômes qui ont faim, un toit à ceux qui n'en ont pas, même pour se confiner, des salaires corrects et des moyens à ceux qui ont sauvé, sauvent et sauveront la vie de milliers de gens, mais où "le marché des transferts se porte bien”...

Super !
On risque de voir encore plus de joueurs du sud débarquer en Top 14 !
On en manquait je trouve ...

  • PIPIOW
    40982 points
  • il y a 1 semaine

la fédé australienne est au pied du mur
ils font n importe quoi
parce que j ai pas l impression que de refuser une baisse de salaire soit un motif grave de licenciement
donc ils vont être condamnés a payer le salaire du joueur jusqu a la fin de son contrat sauf accord entre les 2 parties
histoire d augmenter le deficit

@PIPIOW

Peut être que la baisse de salaire suite à des conditions exceptionnelles ou de banqueroute sont justement dans le contrat qu'ils signent avec la fédé ?

  • PIPIOW
    40982 points
  • il y a 1 semaine
@coupdecasque

peut être effectivement mais j ai de gros doutes

@PIPIOW

Des doutes sur l'attractivité du top 14 ?

Ben il suffit de regarder le nombre de joueurs internationaux non JIFF qui évoluent en top 14, par rapport au Japon qui en a un certain nombre de leur 35 à 40 ans et l'angleterre qui en a un nombre limité, le Top 14 continue d'attirer année après année des joueurs très cotés.

Alors peut être que sur tel ou tel star le Top 14 va "perdre" mais c'est généralement car le Japon offre une période plus courte permettant une réintégration et l'Angleterre qui comme elle n'a qu'un nombre limité peu offrir parfois plus avec un avantage : l'esprit anglo-saxon qui va au delà de la langue.

Je ne vois pas comment on peut encore en douter 😉

Moins 60% en France?
Tchale-Watchou nous fait une syncope!

  • ARI
    6681 points
  • il y a 1 semaine

Les salaires des clubs Français... enfin de certains clubs Français.
Pour les bons joueurs le japon reste très au dessus, l'Angleterre aussi.

@ARI

Cf l'article sur les plus gros salaires, l'Europe et l'Angleterre se tiennent plutôt.

A ajouter les conditions de vie et la durée des contrats qui viennent s'ajouter aux techniques anti-fiscales qui ont l'air de bien prospérer dans notre beau pays.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts