Comment Montpellier a terrassé Toulon en clôture de la quatrième journée de Champions Cup?
Montpellier remonte à la seconde place de la poule 5.
Cet après-midi, Montpellier a battu Toulon (34-13) pour le compte de la quatrième journée de cette poule 5 de Champions Cup. Montpellier conserve des chances de se qualifier.

Les 5 minutes les plus marquantes :

  • 14e - Serfontein inscrit le premier essai (10-3). Alors que Toulon avait ouvert le score sur une pénalité, c'est bien Montpellier qui vient inscrire le premier essai de la partie. A la suite du premier ballon porté du match, Picamoles sert Willemse d'une magnifique chistera, ce dernier perce sur près de 20 mètres et vient mourir à quelques mètres de la ligne. Sur la sortie de balle grand côté Goosen sert Camara qui lance Serfontein dans un intervalle pour le premier essai du match.
  • Montpellier prend un premier avantage (15-3). Après une période de domination de près de 10 minutes dans les 22mètres Toulonnais, Montpellier parvient à enfoncer le clou avec ce second essai signé de l'ailier Immelman. Suite à une longue série de jeu au près dans les 10 mètres Varois, Pienaar écarte sur les extérieurs et Immelman s'en va inscrire en coin le second essai de la rencontre. 
  • 44e - Le MHR redémarre fort (22-6). Montpellier démarre la seconde mi-temps comme il avait terminé la première. Et une nouvelle fois c'est à la suite d'un bon ballon porté dans les 22 mètres Varois, que Giudicelli s'écroule dans l'enbut.
  • 51e - Déjà le bonus pour Montpellier (29-6). Malgré plusieurs changements précoces, Toulon n'arrive pas à retourner la pression en cette seconde mi-temps. Le coup de pied trop long de Trinh-Duc atterrit dans les 40 mètres Montpelliérains. François Steyn, pas en réussite depuis le début de la rencontre, échappe à deux défenseurs et remonte le terrain avant de jouer parfaitement le 2 contre 1 avec son demi-de-mêlée, opportuniste sur le coup, pour inscrire l'essai du bonus.
  • 79e - Chilachava clot la marque (34-6). Après une baisse de rythme successive à l'acquisition du bonus offensif, Montpellier met un dernier coup d'accélérateur. Sur un énième ballon porté après une touche à 5mètres, le pack Montpelliérain file derrière la ligne. Montpellier l'emporte et met le RCT au tapis dans cette Champions Cup.

Le Top 3 du rédacteur :

  • Ruan Pienaar Auteur de quatorze des points de son équipe, le demi-de-mêlée a véritablement pesé sur la rencontre. Sûr face aux perches, précieux dans ses coups de pieds et précis dans le jeu courant, il a permis à son équipe d'accrocher un succès bonifié. A l'heure de jeu, il a cédé sa place à l'historique Benoit Paillaugue, qui revenait de blessure.
  • Paul Willemse : Conditions climatiques compliquées riment bien souvent avec gros combat devant. Dans ce combat de tous les instants, le seconde-ligne Français ne n'est pas échappé et a fourni un très gros travail pour permettre à son équipe d'avancer. Il est également directement impliqué sur le premier essai du match.
  • Jan Serfontein : Difficile d'envoyer du jeu cet après-midi, surtout quand on joue derrière. Alors le premier centre, Serfontein, est allé chercher du travail comme fer de lance en attaque et s'est mué en rempart pour contrer les assaults adverses. C'est lui qui a inscrit le premier essai du match.

Le tweet

Le bilan :

Pas de doute l'hiver est bien là. Et ce ne sont pas les trente acteurs du bain de boue euh... pardon, du match de cet après-midi qui pourront dire le contraire. Disputé dans des conditions rendues difficiles par la pluie et l'état de la pelouse, il aura fallu un certain temps aux joueurs pour s'adapter. Après des longues séries de jeu au pied, c'est Montpellier qui trouvera les arguments pour prendre la mesure de leurs adversaires. 

Propres en conquête et largement dominateurs devant, les Montpelliérains ont su mettre tous les ingrédients pour l'emporter aujourd'hui. Avec un bonus offensif acquis dès la 51ème minute de jeu, ils se contentèrent de gèrer la fin de partie. Une victoire qui permet au MHR de remonter à la seconde place de cette poule 5 derrière Edimbourg. Des Ecossais qu'ils rencontreront pour le compte de la sixième journée de Champions Cup. Un duel qui pourrait être décisif pour la qualification en quart de finale.

Et comme tout bon Montpellier-Toulon (ou Toulon-Montpellier) qui se respecte, Johan Goosen est sorti sur blessure.

Les compositions :

Montpellier :

15. F. Steyn - 14. Nagusa, 13. Vincent, 12. Serfontein, 11. Immelman - 10. Goosen, 9. Pienaar - 8. Picamoles (c), 7. Camara, 6. Ouedraogo - 5. Willemse, 4. J. Du Plessis - 3. Guillamon, 2. Giudicelli, 1. Nariashvili

Toulon :

15. Placid - 14. Pietersen, 13. Fekitoa, 12. Tuisova, 11. Nakosi - 10. Trinh-Duc, 9. Escande - 8. Messam, 7. Gorgodze, 6. Monribot - 5. Rebbadj, 4. Alainu'uese - 3. Van der Merwe, 2. Guirado (c), 1. Fresia

La fiche de la rencontre :

Montpellier vs Toulon 34-13 (MT : 15-6)
Evolution du score : 0-3 ; 3-3 : 10-3 ; 15-3 ; 15-6 ; 22-6 ; 29-6 ; 29-13 ; 34-13.


Montpellier : 
5E Serfontein (14e), Immelman (34e), Giudicelli (44e), Pienaar (51e), Chilachava (79e) ; 3T Pienaar (15e, 45e, 52e) ; 1P Pienaar (7e).

Toulon : 
1E Gorgodze (56) 1T Trinh-Duc (57e) 2P Trinh-Duc (5e, 39e).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Du coup Cruden et Gossen sont blessés ?
Qui passe en 10 dans ce cas ?

@SUPERBAST

Pour Goosen ça ne semblait pas très grave (il avait l'air d'avoir juste la lèvre en sang, mais j'ai peut-être loupé quelque chose). Pienaar ou Steyn peuvent dépanner en 10, perso j'aimerais bien voir jouer Darmon qui fait d'excellents matchs avec les espoirs en ce moment (mais repositionné 12, comme N'Tamack).

Passé ce premier quart d'heure dégueulasse où l'on se dit qu'on va avoir droit à des coups de pieds pendant 80 minutes, la suite était finalement pas mal. Au moins l'équipe a pu se rassurer sur les "fondamentaux" mais aussi sur leur capacité à jouer (même si ce n'est pas encore une orgie de jeu), avec une charnière et des trois quarts plutôt inspirés. A voir s'ils arrivent à garder le cap.

J'ai l'impression que Gorgodze est loin d'être le dernier joueur du ruck et n'à donc pas le droit de ramasser le ballon pour marquer.
Ça me paraît tellement évident que je me dis que je dois rater autre chose permettant de valider cet essai!?
Qu'elle est votre point de vue à ce sujet?

@math1907

Je n'ai pas retrouvé la directive concernant le ramassage du ballon sur le site de World Rugby mais j'ai retrouvé l'article du Rugbynistère qui en parle (http://www.lerugbynistere.fr/news/dossier-nouvelles-regles-ete-2017-manipulation-du-ballon-dans-le-ruck-plaquage-1408171429.php).

Sinon on retrouve l'explication dans les lois 14 et 15 (Plaquage et Ruck) mais il faut éplucher le règlement pour retrouver les bouts qui nous intéressent.



En gros pour ramasser le ballon dans le ruck il faut avoir les deux pieds derrière le ballon, ne pas être en contact avec un joueur du ruck et être le dernier participant du ruck. Gorgodze a un pied devant le ballon, est en contact avec le joueur au sol et a deux joueurs liés au ruck derrière lui donc n'aurait pas le droit de ramasser le ballon si c'était un ruck. Par contre si c'est une zone de plaquage il peut ramasser le ballon s'il a au moins un pied derrière le ballon (la ligne de hors-jeu étant alors définie par lui-même, il est en jeu).

Reste à différencier la zone de plaquage du ruck. La zone de plaquage se définit par le ballon au sol et un joueur debout au dessus du ballon, le ruck se définit par le ballon au sol et au moins un joueur de chaque équipe debout au dessus du ballon. Sur l'action en question les Montpellierains vont au sol en plaquant Basta (ils sont donc plaqueurs ou assistants plaqueurs) et il n'y a pas un seul joueur du MHR sur ses appuis au dessus du ballon, juste des Toulonnais. C'est donc une zone de plaquage et non pas un ruck, Gorgodze peut ramasser le ballon et marquer. Un seul des défenseurs serait venu contester sur ses appuis et Gorgodze aurait été hors-jeu au moment de ramasser le ballon.

@Team Viscères

Super merci pour l'explication.
Je ne percevais pas cette différence de taille.
Bonne soirée.

  • Kallso
    2107 points
  • il y a 6 mois
@math1907

Pour moi aussi il n'y a pas essai. Et pour la meme raison que toi.

@math1907

c'est ce que j'ai pensé devant mon écran mais comme il ne se penche pas vers l'arrière pour aller chercher le ballon ou faire le geste de "reach back" ben j'ai supposé que pour clancy c'était bon 😊 c'est considéré comme un pick and go pour le coup 😉

@PtiTuilagi31

Ok merci pour cette explication.

Match pas si mauvais que ça en fait.
Beaucoup de pied en 1ère mi-temps, mais quelques mouvements du côté Montpellier qui progresse nettement. Ils produisent pas énormément de jeu mais quand ils produisent ils scorent, sans doute parce que leur charnière était enfin efficace et concernée.
Il y a la pluie torride (et tropicale) de ce mois de décembre alors pouvait-on attendre mieux ?

Par contre une chose m'inquiète beaucoup, c'est :
- le jeu de Toulon, peu inspiré.
- Avec un leader qui commence à reproduire ce qu'on voit de lui en Bleu, à parler, à parler, à parler... tout en affirmant que "parler on sait faire mais dès qu'il faut agir il n'y a plus personne".

@artillon

Je l'ai déjà évoqué sur le ministère, ce leader qui motive à base de «on va les défoncer»...me laisse perplexe.
Une passoire en métal, c'est solide mais ça reste une passoire.

Collazo a encore combien de match de crédit ?

  • Kallso
    2107 points
  • il y a 6 mois
@Vae Victis Brennos

Garba doit se dire que c'est bien fait pour lui ????

@Vae Victis Brennos

Ce qui est sûr c’est que Cotter en a beaucoup plus depuis quelques heures...

  • tropico
    9836 points
  • il y a 6 mois

facile de parler du temps mais Toulouse avait le meme temps et pourtant... pas du tout la meme qualité.

Sinon gros match de Steyn, je comprends meme pas comment il a pas été nommé meilleur joueur de l'année la saison dernière. Il est aussi fort en 10, au centre et à l'arriere, il a toutes les qualités : jeu au pieds, vision du jeu, technique, vitesse puissance. Vraiment un joueur complet

@tropico

A Toulouse, la progression est constante depuis la saison dernière et la machine est bien rodée. Montpellier se cherche depuis le début de saison, avec beaucoup d'irrégularité dans le jeu. C'est pas le match du siècle, on est d'accord, mais entre ce qui est proposé sur le pré depuis quelques semaines et les conditions climatiques, c'est sans doute le match le mieux maîtrisé de la saison pour l'instant.

Steyn c'est parfois un paradoxe à lui tout seul : on va s'arracher les cheveux sur ses coups de pied de mammouth qui finissent directement en touche ou en ballon mort, mais il va ensuite nous sortir une percée, une relance de fou ou marquer un essai de 60 mètres... Fort heureusement, sa polyvalence est précieuse et il nous rapporte bien plus de points qu'il nous en coûte.

  • AKA
    44006 points
  • il y a 6 mois

Il est vrai que çà ne vas pas très fort du coté de la Rade en ce moment mais il y a longtemps que je ne les ai pas vu se faire concasser comme cela!

  • Seyfr
    3459 points
  • il y a 6 mois
@AKA

Face au Stade Français ? Face à Clermont ? Ça fait pas si longtemps.
J'espère que les cerveaux (j'ai envie d'être méchant) ont un plan de jeu pour la saison prochaine. Parce que là je ne comprends pas.

@Seyfr

Le plan? c'est d'acheter Etzebeth et Milner-Skudder, d'avoir un pack sud-af et une ligne de 3-4 fidji-NZ-australie avec une charnière Francaise. Je suis de mauvaise foi mais je crois bien que c'est le plan de Mourhad....

  • Seyfr
    3459 points
  • il y a 6 mois
@HookAHooker

Oui mais je cherche la cohérence

  • vevere
    46002 points
  • il y a 6 mois

...avec Goosen, le genou gauche en vrac il y a 8 jour...et officiellement absent pour au moins 6 semaines 😊 😊 😊

@vevere

Goosen c'est un joueur qui se pète pour une demi-saison toutes les 2-3 semaines.

@Team Viscères

C'est peut-etre un bon joueur mais il est nul en math

  • breiz93
    35703 points
  • il y a 6 mois

MHR impressionnant, envoyer du jeu avec une telle météo chapeau. et en fin de compte peu de ballons tombés.

  • Seyfr
    3459 points
  • il y a 6 mois
@breiz93

Du jeu du jeu... Loin de moi l'idée de retirer le mérite aux joueurs et de minimiser l'incompétence aberrante du RCT. Mais j'ai pas vraiment trouvé que le MHR envoyait vraiment du jeu. C'est le plan en cas de pluie classique.
Mieux maîtrisé que chez nos guerriers, cela dit.

En gagnant ?

@lelinzhou

En les destronchant?

@Le Haut Landais

En les... Terrassant!

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
Chroniques
News
News
News