Champions Cup. Fritz Lee, de joker médical à pierre angulaire de l'ASM
Fritz Lee montrera la voie à ses partenaires de l'ASM dimanche.
Le numéro huit de Clermont est devenu l'un des cadres du vestiaire en plus d'être un joueur d'exception. Inconnu à son arrivée, il est désormais une légende du club.

Il est de ces joueurs qui ne déçoivent (presque) jamais au destin fabuleux, une force de la nature qui impressionne à chaque sortie. Rien ne lui prédisait une telle carrière rugbystique il y a encore un peu moins d'une décennie. C'est sur les bords de l'archipel des îles Samoa que Fritz Lee naît ce jour du 29 août 1988. Celui qui possède la double nationalité néo-zélandaise-samoane, débarque en Auvergne en 2013 dans l'anonymat le plus total et on exagère à peine, après un bref passage chez les Chiefs de deux saisons. En Nouvelle-Zélande, le colosse traînait sa peine, simple doublure au poste de huit sous les ordres de Tana Umaga alors entraîneur du club. Dans un premier temps, il signe en tant que joker médical et doit pallier l'absence d'un Elvis Vermeulen aux cervicales douloureuses. Initialement prévu pour rester 3 mois, les dirigeants de l'ASM saisissent l'opportunité et s'empressent de prolonger le joueur de 25 ans pour trois saisons, après seulement... trois matchs disputés et une première face à Castres. La règle des trois. Huit ans après, il est désormais l'un des cadres du vestiaire.

Au pied des volcans, il va rapidement s'imposer comme l'un des rouages essentiels du club clermontois. À vrai dire, Lee possède une des panoplies des plus complètes qu'un numéro huit peut avoir. Puissant (1m90 pour 106 kg) mais également doté d'une belle pointe de vitesse qui lui a permis de côtoyer la sélection néo-zélandaise à sept, le troisième-ligne est capable de faire jouer derrière lui au contact, nous gratifiant de gestes de grande classe et surtout se montre intraitable en défense. Sans oublier sa vision de jeu épatante. En témoignent les propos élogieux de Sébastien Vahaamahina en 2015, sur le site de l'ASM à ce sujet : ''J'aimerai avoir la vision du jeu de Fritz Lee, même quand il est en difficulté il arrive à s'en sortir, il voit tout !'' Fritz Lee séduit son monde, et ce, dès son arrivée. En 2013, Benjamin Kayser ne tarissait d'ailleurs pas d'éloges à son sujet dans les colonnes du Fugaro : ''C'est une grosse surprise, un superbe joueur. Si tous les jokers médicaux pouvaient être aussi performants.'' Outre ses performances sur le terrain, c'est sa mentalité en dehors qui en fait un joueur remarquable et remarqué.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos